7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 idées reçues qui vous ruinent la santé

Savoir Par Philippe Kerforne 04 juin 2019

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

Le domaine de la santé fourmille de fake news parfois répandues de bonne foi par des personnes sérieuses ou faisant autorité en la matière mais qui peuvent vous mettre sur de mauvaises voies et vous ruiner la santé.

Nous sommes victimes tout au long de notre vie d'idées reçues que nous ne remettons jamais en cause car elles nous sont transmises par des personnes bienveillantes et de confiance : famille, parents, professeurs... Mais votre serviteur est là pour vous aider à détecter et éliminer sans ménagements ces idées reçues (7 pour aujourd’hui) dommageables pour votre corps. N’en faites pas une maladie car je suis sûr, qu’à la fin de cet article, vous irez déjà mieux !

1 Bon pour la santé ? Manger des fruits à la fin du repas

7 idées reçues qui vous ruinent la santé

Corbeille de fruits

pixabay

Nous avons pris l’habitude, depuis notre enfance, de façon souvent inconsciente, de manger des fruits à la fin d’un repas. Or, ce réflexe est déconseillé par des diététiciens, des médecins et des nutritionnistes… Les fruits pris en fin de repas stagnent dans l’estomac en même temps que les aliments ingérés précédemment !

Les fruits doivent faire la queue comme tout le monde, le temps que les aliments ingérés précédemment soient décomposés par les sucs digestifs pour être ensuite utilisés comme énergie par le corps. Or, un fruit se digère en général en moins de 20 minutes mais il faut plus de temps, en général, à l’estomac pour digérer la plupart des autres aliments !

En attendant leur tour, les fruits fermentent et augmentent l’acidité de l’estomac. Ce qui peut causer des maux de ventre, des gonflements, des gaz, des brûlures d’estomac et des ballonnements désagréables ! Il est, donc, conseillé de manger les fruits en début de repas ou de les prendre une heure ou deux heures avant ou après votre repas !

2 Bon pour la santé ? Les sportifs doivent manger beaucoup de viandes

7 idées reçues qui vous ruinent la santé

Haltérophile en action

pixabay

On entend souvent dire que les sportifs, aussi bien ceux du dimanche que ceux de haut niveau en passant par les habitués des salles de gym… doivent manger beaucoup de viande pour augmenter leur masse musculaire. En effet, les athlètes ont besoin de beaucoup de protéines pour augmenter leur volume musculaire et améliorer leurs performances. Or, jusqu’à maintenant, les principales sources de protéines consommées étaient d’origine animale, notamment de la viande, de la volaille, des œufs...

Cependant, depuis quelques années, avec l’augmentation du nombre de personnes ne mangeant plus de viande comme les végétariens, les végétaliens et les véganes en particulier, les protéines d’origine végétales ont de plus en plus la côte et seraient meilleures pour la santé. D’ailleurs, de plus en plus d’athlètes se disent végétariens comme les joueuses de tennis Vénus et Serena Williams, la danseuse Sylvie Guillem, le bodybuilder Franck Medrano, l’ancien champion de boxe Mike Tyson ou la patineuse Surya Bonaly.

Ainsi, il est possible de trouver son comptant de protéines végétales dans le soja, le beurre d’arachide, les légumineuses, les céréales, les légumes… Cependant les sportifs ont aussi besoin de fer qui se trouve en grande quantité dans la viande. Pour compenser, il est important de manger, par exemple : des légumineuses, des noix de cajou, des légumes à feuilles vertes…

3 Bon pour la santé ? Les produits allégés font maigrir

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
pixabay

Devant des statistiques de l’obésité et du surpoids qui explosent dans les pays occidentaux, il est de bon ton de vanter les produits allégés qui sont ainsi mis en avant par les publicités et garnissent les rayons de supermarchés. Qui plus est, n’ayant pas le temps ou ne prenant plus le temps de cuisiner, les habitants des villes y trouvent là un prétexte pour ne pas cuisiner tout en surveillant leur ligne. Ainsi, un nombre croissant de personnes remplissent leurs chariots de produits allégés sans se douter du piège dans lequel ils tombent. En effet, « allégé » ne veut pas toujours dire « sans calories » !

Les aliments soi-disant allégés en sucres ou en gras contiennent, effectivement moins de sucres et de graisses mais, souvent, apportent autant de calories, voire plus, que les versions normales des mêmes aliments ! De même, évitez le réflexe de manger plus, même si ce sont des aliments allégés, car vous risquez de prendre autant de calories sinon plus qu’avec votre alimentation habituelle ! Certains plats préparés « allégés » pourraient même faire décoller votre taux de cholestérol ou votre diabète !

Il se peut aussi qu’un aliment allégé en sucres contienne plus de graisses ou le contraire. Prenez le cas des biscuits allégés par exemple, comme le rappelle un article paru sur le magazine Notre Temps, la recette pour composer des biscuits est toujours la même (farine, œufs, matière grasse et sucre). Si vous enlevez du sucre, fatalement, vous allez rajouter des graisses !

4 Bon pour la santé ? Il faut dormir beaucoup pour être en forme

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
Pixabay

Une idée très répandue veut que pour récupérer, pour bien se reposer ou pour éviter la fatigue, il faut dormir beaucoup. Faux ! Ne vous est-il jamais arrivé de dormir huit, dix heures, voire plus… et de vous réveiller aussi fatigué(e) que lorsque vous vous êtes couché(e), malgré une « bonne nuit de sommeil » ! En fait, ce n’est pas le nombre d’heures qui compte mais la qualité de votre sommeil et votre tranche d’âge.

En effet, d’après les conclusions tirées de l’examen de 300 publications scientifiques par la National Sleep Foundation américaine, voici comment se répartissent les durées de sommeil, en fonction des tranches d’âge. Les nouveau-nés ont besoin de 14 à 17 heures de sommeil, les nourrissons de 12 à 15 heures, les bébés de 11 à 14 heures, les jeunes enfants de 10 à 13 heures, les enfants de 9 à 11 heures, les adolescents de 8 à 10 heures, les jeunes adultes et les adultes de 7 à 9 heures et les seniors de 7 à 8 heures.

Les besoins peuvent varier en fonction des personnes mais ces statistiques vous donnent, néanmoins, une bonne indication en fonction de votre tranche d’âge. Aussi, si vous dormez plus que la fourchette indiquée dans votre cas, vous ne serez pas, pour cela, plus reposé(e) ou en forme pour autant. Dormir trop pourrait même être le signal d’une affection cachée mais ne vous inquiétez pas s’il vous arrive de dormir, parfois, plus que de coutume. Il faudrait vous inquiéter simplement si cela vous arrivait régulièrement. 

Vous retrouverez de nombreux conseils pour mieux dormir sur le site de l’INSV, lInstitut National du Sommeil et de la Vigilance.

5 Bon pour la santé ? Faire du sport pour maigrir

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
pixabay

Combien de fois n’avez-vous entendu, ou, peut-être, vous êtes vous-même fait cette réflexion : « Je veux perdre du poids, je me mets au sport ! ». Certains en restent à la déclaration d’intention mais d’autres franchissent le pas avec, parfois, de cruelles déceptions. Avant de connaître les mêmes désillusions, lisez ce qui suit sur cette idée reçue. 

En effet, selon plusieurs études scientifiques, l’exercice physique ou le sport n’ont qu’un impact limité sur la perte de poids et peuvent même faire prendre des kilos, non de volume musculaire mais de graisse, et, notamment, au niveau abdominal et des fameuses poignées d’amour. Votre cerveau compense souvent la dépense énergétique supplémentaire que vous imposez à votre corps en vous faisant manger plus. Pour cela, il ruse en vous faisant croire, par exemple que, si vous mangez plus, ce n’est pas grave car vous allez le dépenser pendant le sport. Faux !

En effet, votre cerveau vous a berné et vous mangez en excès en vous disant que vous venez du faire du sport ou que vous allez en faire bientôt. Votre corps s’arrangera pour stocker encore plus de réserves pour ne pas se trouver pris au dépourvu la prochaine fois que vous vous activerez afin d’assurer vos besoins énergétiques ! De plus, quand vous faites des efforts, votre métabolisme diminue à cause de la grande dépense énergétique que vous lui imposez. Ce qui lui fait ralentir cette dépense énergétique et donc la perte de poids.

Faire du sport a, certes, un impact sur votre santé, votre musculature,  votre squelette, votre cœur, votre longévité… C’est aussi un facteur de prévention contre de nombreuses affections comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, les états dépressifs… Cependant, la pratique du sport doit s’accompagner, impérativement, d’une alimentation équilibrée en réduisant les apports caloriques et la consommation des mauvaises graisses et de sucres rapides.

6 Bon pour la santé ? La nourriture bio est plus saine que la nourriture industrielle

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
pixabay

Ce serait extraordinaire si on pouvait répondre par un OUI franc et massif. Or, il sera franc mais pas massif ! En effet, on assiste, certes, à une montée en puissance de la nourriture dite bio à cause de l’utilisation massive de pesticides dans l’alimentation industrielle. Beaucoup de ceux-ci dépassent les taux de toxicité autorisés, selon un rapport de l’union Européenne. Cela ne veut pas dire que les produits bio autorisés par les instances européennes sont dépourvus de pesticides mais que la majorité d’entre eux contiennent des taux de pesticides inférieures aux normes autorisées ! 

On retrouve, ainsi, des traces de produits chimiques dans les produits bio mais en quantités infinitésimales et non toxiques pour la grande majorité d’entre eux. De même, si les exploitations conventionnelles alentours utilisent des produits chimiques, il y a de fortes chances pour que les champs de culture bio soient contaminés !

7 Bon pour la santé ? Eviter les aliments gras

7 idées reçues qui vous ruinent la santé
pixabay

Le problème n’est pas de ne pas manger d’aliments gras mais des aliments contenant les bons gras, c’est-à-dire des acides gras dits essentiels comme les acides gras polyinsaturés ou monoinsaturés. Ceux-ci sont essentiels à notre organisme et à notre métabolisme. Les acides gras essentiels exercent une action protectrice sur le système cardiovasculaire, sur les cellules cérébrales, combattent le mauvais cholestérol, contribuent au transport des protéines, des hormones, des vitamines dans le sang, à la bonne santé cellulaire…


On trouve ces bons acides gras notamment dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereau…), sous la forme des oméga-3 et des oméga-6, et dans les huiles végétales, notamment d’olive, de colza, de maïs, d’arachide, de tournesol… de préférence bio ! De même l’avocat, les graines de lin, les noix, noisettes, amandes…contiennent des bons acides gras. 

Au contraire, il faut éviter les mauvais gras, autrement dit les acides gras saturés, comme ceux que l’on trouve dans les charcuteries et les viandes. Ces mauvaises graisses sont responsables du mauvais cholestérol pouvant provoquer des maladies cardiovasculaires. On trouve aussi des acides gras saturés dans le beurre, la crème, les graisses alimentaires (porc, bœuf, canard), les œufs, les produits laitiers mais, aussi, dans des huiles végétales comme les huiles de noix de coco ou de palme...

Il ne faut pas les diaboliser non plus car ils peuvent aussi être utiles à l’organismes mais ils sont à consommer en très petites quantités. A lire cette étude sur Les rôles physiologiques majeurs exercés par les acides gras polyinsaturés (AGPI).

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black