7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 looks d'Enfer sur Pinterest

Surprendre Par Hervé Resse 12 octobre 2018

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE
1 2 3 4 5 6 7

Aux États-Unis d’Amérique, Pinterest est un réseau social aussi prisé, voire plus, qu’Instagram et Twitter. On y trouve absolument toutes les photos imaginables, sauf celles classées X ou jugées trop osées. Nous y avons déniché quelques spécimens d’êtres humains parfaitement à l’aise avec leur différence, et c’est un euphémisme !

Ils sont plus qu’à l’aise : ils assument. Ils revendiquent. Ils s’affichent, s’affirment, s’enorgueillissent, de ne pas avoir la mine à tout le monde. Si nous commenterons leurs histoires d’un ton parfois badin, n’allez pas en déduire que ce soit pure moquerie. Nul n’est plus respectueux que nous de la liberté fondamentale et irréfragable d’aller par monts et par vaux comme bon nous semble. Et dans un monde où le look, ça compte, et pas pour du beurre, nous trouvons la galerie de portraits qui suit assez rafraichissante. Ils sont de tous âges et de tous horizons, de tous genres, et ils ont décidé d’aller à fond dans leur délire. Ils ne mégotent sur rien : ni opérations de chirurgie, implants, tatoos, et jusqu’aux ablations d’organes sensoriels parfois. Pour aller, comme on dit dans la téléréalité, « au bout de l’aventchuuure », ils y vont ! Suivez-nous sur Pinterest. « Ils sont venus ils sont tous là », comme chantait l’immense Charles Aznavour.

1 Ravive ton look : « faire de mon corps une œuvre »

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

A tout seigneur, tout honneur. Il s’appelait Rick Stefan Genest, mais pour tous ceux qui le suivaient sur internet, sur les réseaux sociaux, il répondait au pseudonyme de Zombie Boy. Sa page Wikipédia raconte qu’à 15 ans il avait été opéré d’une tumeur au cerveau, et peut-être faut-il y voir l’origine de ce désir, radical, - et radicalement mis en œuvre -, de montrer cette part de soi-même qui généralement reste enfouie derrière le cheveu, la peau, les muscles et le gras ? Comme nous le verrons plus loin, l’art du tatouage peut parfois frôler les frontières du mauvais goût. Nous disons bien « frôler », loin de nous l’idée de juger, répétons-le, chacun chacune est libre. C’est même précisément l’idée : si mon corps m’appartient, je peux décider d’en faire une œuvre d’art, une extravagance, un manifeste. Ou n’importe quoi d’autre. 

Rick Genest poussa l’art du tatouage au plus précis du noir et blanc. Il était mannequin, acteur, on le vit dans le clip Born this Way, de Lady Gaga ; puis dans une pub étonnante pour un démaquillant de L’Oréal, il fit comme on dit, un buzz planétaire. Las, Zombie Boy est décédé le 1er août 2018, à l'âge de 32 ans. Sur Radio-Canada, on a parlé de suicide. Mais ses proches pensent qu’il aurait pu tomber accidentellement de son balcon, en fumant une cigarette. Quoi qu’il en soit, la cause réelle demeure non confirmée. L’hypothèse selon laquelle Rick en aurait simplement eu plus qu’assez de se découvrir ainsi chaque matin dans la glace, reste pour autant qu’on soit informé, une pure vue de l’esprit.

2 Tatoue ton look : Le visage est le message

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

Il est des idées qu’on a sur le cœur, et un jour l’idée vient de les partager avec le plus grand nombre. Pour cela, les uns ouvrent un blog, d’autres vont sur les réseaux sociaux, y laissent pensées, photos, aphorismes, ce qui change toujours des vidéos de chats. Nous vivons l’ère de l’accomplissement de l’individu. Simplement, là où la majorité de nos contemporains se satisfont d’une trace modeste, d’autres tiennent « à ce que nul n’en ignore » ; ni la portée du message, ni sa puissance. Déclinant alors le principe émis dans les années 60 par le sociologue canadien Marshall McLuhan, ils font de leur visage, un média… et du média, le message. Assez curieusement, si l’on se réfère à certaines illustrations (nos documents), ces messagers se font toutefois du monde et de leurs contemporains une idée somme toute assez ressemblante. Ceci expliquant peut-être cela. Ou l’inverse, comme on voudra. 

D’aucuns préfèrent le monde mystérieux mais toujours fascinant des symboles… Aucun n’ira dans ce domaine aussi loin que The Enigma, le bien nommé, qui a poussé le concept jusqu’à faire se rencontrer l’idée, le mot, et son illustration, sous forme de puzzle incomplet. Il est entre autres présent sur Facebook…

3 L’art du piercing, avec ou sans modération ?

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

Il y va du piercing comme de nombreuses monomanies : quand on commence, difficile de s’arrêter. Mais là encore loin de nous l’idée de stigmatiser l’excès, d’où qu’il vienne. S’agissant des personnes ici réunies, je me pose simplement trois questions. 

1. Se « déshabillent-elles » le visage chaque soir ? Pour tout rechausser le lendemain ? Ca leur prend combien, en déficit de sommeil. Mais si elles dorment avec leur équipement, ne craignent-elles jamais de s’accrocher un bijou dans le drap de lit, avec à la clé risques de blessures au visage ? Et ne serait-ce point tout de même dommage ?

2. Par ailleurs que se passe-t-il si d’aventure ces personnes sont amenées à prendre l’avion, et donc passer au détecteur de métaux durant la procédure d’embarquement ?

3. Étant entendu que les lois en vigueur dans notre pays interdisent les discriminations à l’embauche au motif de critères « physiques », peut-on espérer croiser un jour un prof de gym, un inspecteur du fisc, une conseillère en placements financiers, versés dans ce genre de coquetterie ? Je crains juste de ne plus vivre assez longtemps pour voir ça.

4 Le look et l’espoir : accroche les couleurs à ta vie

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

La couleur met de la joie dans les vies. On peut ainsi considérer que les personnes ici rassemblées font don de la couleur, donc de la vie, à tous ceux qu’ils croisent sur le chemin, et pas seulement les jours de marches de fiertés, quand de flamboyants étendards l’arc-en-ciel trônent tout au long des cortèges. 

Parmi les quelques portraits ici choisis, j’aime la pose prise par ce monsieur en costume, au sourire très pro, qui inciterait à volontiers l’imaginer figurant dans quelque organigramme d’entreprise : « Monsieur Christian Chambier, DRH. Il nous a rejoints en 2014 après dix ans d’expérience dans le secteur de l’aéronautique ».

5 J’affine mon look, et je suis bon en langues

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

Il y a très probablement des parents d’ados qui s’inquiètent de voir leur progéniture exiger pour ses 15 ans, un premier tatouage, ou le premier d’une peut-être longue série de piercings. Nous partageons leur anxiété, mais qu’ils se disent que la chair de leur chair pourrait aussi se lancer dans un parcours en langues vivantes assez inattendu, tel celui de la jeune fille aux cheveux roses sur la photo juste au-dessus. Le découpage de langue est en effet une coquetterie de plus en répandue. On dit que ce n’est pas sans danger. Il y avait bien le piercing lingual, d’une confondante banalité depuis qu’une championne olympique de natation avait dévoilé le sien. Désormais, pour épater le voisin, il faut en passer au piercing multiple, augmenté ou pas de trous dans les joues permettant de petits exercices linguaux propres à faire sourire petits et grands.

Il restera a priori difficile de faire plus mieux avec sa langue que l’allemand Joel Miggler, détenteur depuis 2016 d’un enviable record au Guiness Book : il est l’homme qui a le plus de trous dans le visage, (appelez ça « flesh tunnels ») comme le démontre aisément ce petit clip. En aparté on serait tenté d’oser une association d’idées entre ce garçon et un morceau de gruyère. Mais ce serait médire. « Je suis artiste », pourrait-il affirmer, paraphrasant alors le regretté Charles Aznavour dans un de ses plus grands succès. Si vous vous demandez ce que vient (re)faire Aznavour dans cette histoire de langues vivantes, sachez que nous aussi. Même si sur le moment, l’idée nous avait paru séduisante.

6 Lézard ou Vampire, deviens qui tu es !

7 looks d'Enfer sur Pinterest
pinterest / herve resse

C’est ici qu’il faut placer Nietzsche. Ou jamais ! Que celui ou celle qui n’a jamais désiré dans sa vie devenir un lézard, une vampire, un léopard, voire un perroquet, leur jette à tous et toutes la première pierre ! 

Pour ressembler à l’oiseau de son cœur, l’anglais Ted Richards, de Bristol, est allé jusqu’à se couper les oreilles, et on saluera ce sens du détail. Décidé à pousser la logique à son terme, il obtint le droit de changer son nom et est officiellement devenu, et pas seulement sur Facebook, Ted Parrotman, traduire nous semblant ici superflu. 

Riche d’un sens également tétu du raffinement, Maria José Cristerna a subi 49 opérations, implants, tatouages, pour devenir la parfaite « femme-vampire », le petit « plus » consistant tout de même dans ses canines finement taillées. 

Aux Etats Unis, Eva Tiamat a dédié son existence à devenir la quasi parfaite sosie des serpents à sonnettes qui lui auraient sauvé la vie dans son enfance. Différents sites nous apprennent qu’après 20 ans d’effort, la suppression de dents et des deux oreilles, là encore, elle estime le résultat satisfaisant : appelez-la dorénavant « Eva Tiamat Baphomet Medusa ». 

Toujours aux USA, Erik Sprague est plus connu sous le nom de LizardMan, et se revendique artiste de « freak show ». Son appendice lingual est parfaitement taillé en pointe, mais n’allez pas pour autant sous-entendre qu’il serait un peu langue de vipère. Quelque chose dans le regard, un brin de malice peut-être, nous dit qu’il a le cœur sur la main : y a pas d’lézard. Ou plutôt ; si. 

Freddy Willard, son truc c’était les tigres. Mais quelque ressemblante fut la ressemblance, si l’on ose dire, ce félin finit par se suicider. Saluons aussi l’homme léopard, parfaitement crédible, qui vécut jusqu’à l’âge fort respectable de 86 ans. Et au lieu de vous moquer, dîtes-vous que ces personnes sont peut-être la préfiguration de ce que sera demain notre évolution. Après tout, les militants anti-spécistes vegans n’affirment-ils pas que nous sommes tous des « humanimaux » ?

7 Au-delà du look, le transhumanisme est déjà là

7 looks d'Enfer sur Pinterest
PINTEREST / HERVE RESSE

Au-delà des mille et une modifications du visage, du tatouage des corps, du piercing et des implants sous-cutanés, une tendance plus extrême encore s’ancre dans le mouvement dit « transhumaniste ». 

Voici une courte vidéo montrant le Canadien Russ Foxx, habitant de Vancouver, ouvrir sa porte d’entrée avec une petite puce sous-cutanée. Cet homme qui se définit comme un « artiste transhumaniste en mouvement avec la technologie », affirme avoir déjà subi (sic) plus d’une centaine de modifications corporelles différentes, allant de la pose de cornes en silicone à des seyants tatouages ultraviolets, sans omettre l’implantation de nombreuses puces. Et si nous ajoutons « déjà » c’est qu’il a très probablement l’intention de continuer, et qui viendrait à le lui interdire… 

Le transhumanisme annonce l’arrivée dans nos salons des héros de Philipp K. Dick. Sur son profil instagram, Russ multiplie les selfies avec des fans ou émules, et les propositions de services tels que modifications corporelles substantielles… (voir notre photo).

En cherchant également sur internet on trouvera le visage d’un certain Muffe Vulnuz, dont le sourire bonhomme peine à cacher les croix gammées qui ornent son menton. Dans cette mouvance transhumaniste, on peut craindre de voir (re)surgir de vieilles tentations paganistes rapprochements entre diverses idéologies nordiques ou aryennes, tentations satanistes, et autres joyeusetés de nature à nous menacer d’un point Godwin.

8 Et quelques idées en +

Ce n’est pas le temps qui manque, parfois. Juste LA bonne idée. On vous en propose quelques-unes toujours issues du Social Media PINTEREST, inépuisable source de découvertes de tous ordres et de toutes natures. Pour être le vrai héros des fêtes de fin d’année (dont nous n’avons jamais été aussi proches, l’aviez-vous seulement remarqué ?), faites de votre visage une œuvre. Voire chef-d’œuvre, en vous y prenant dès à présent…

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black