7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 robots qui changent déjà votre quotidien

Anticiper Par Bastien Delmiran 15 mai 2019

7 robots qui changent déjà votre quotidien
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

En 2019, l’homme connaît la voiture autonome, se déplace parfois en téléphérique, a la possibilité d’avoir un aspirateur autonome chez lui, autant de gadgets que de vrais services rendus à son quotidien. Les robots sont les nouvelles cannes de l’homme qui supportent ses faiblesses. Le futur, c'est maintenant !

Nombreux sont les domaines dans lesquels l’homme trouve de l’aide avec les robots. La cuisine, le bricolage, les courses, la musique, l’agriculture ou même les transports sont une source d’imagination pour les innovateurs en technologie. Depuis l’époque des silex, l’homme a toujours fabriqué des outils, prolongements de lui-même, pour se faciliter la tâche. Voici un panel des robots actuels qui vont modifier votre manière de vivre, de créer et de travailler . Merci à Colossus, Zora, Ted, Tho2, Aitonomi, Shimon et Stan ! 

1 Robots : COLOSSUS, le robot qui aident les pompiers à combattre le feu

Colossus a été conçu par Shark Robotics, une entreprise de La Rochelle, pour apporter un soutien technique aux pompiers dans les zones à risque. Ce colosse de 500 kilos monté sur chenilles a été indispensable pour éteindre la nef de Notre-Dame-de-Paris. Il a participé à son sauvetage grâce à son canon à eau puissant et son autonomie de huit heures. 

Lorsqu’il y a des éboulements, des fuites de gaz ou des températures extrêmes, le robot d’un mètre soixante peut éteindre le feu à distance, évacuer des blessés ou apporter du matériel. Il permet aussi de faire de la reconnaissance visuelle. Sa présence n’efface cependant pas celle des pompiers qui le pilotent à distance grâce à une télécommande. Plusieurs brigades en sont équipées, notamment à Paris et Bordeaux.

2 Robots : ZORA tient compagnie aux personnes âgées des EHPAD

Ses bras, ses jambes et ses doigts peuvent bouger. Ce robot humanoïde de la taille d’un petit enfant est doté d’une capacité à faire transparaître des émotions à travers son regard qui s’illumine. Il a été créé pour accompagner les personnes âgées des EHPAD et animer le groupe de réveil musculaire des résidents. Il montre les mouvements à suivre et parle, une véritable aide pour les psychomotriciens qui travaillent avec les personnes en situation de handicap physique. Zora n’est cependant pas indépendante, ses chorégraphies sont paramétrées en amont.

Cet androïde a été mis au point par la société belge Zora Bots qui a équipé une quinzaine d’établissements. Zora coûte 15 000 euros mais cet investissement est considéré comme bénéfique selon l’équipe soignante. Il stimule les capacités cognitives des patients atteints d’Alzheimer. Aucune discussion n’est cependant possible avec le robot et c’est l’une des limites de cette machine.

3 Robots : THO3 vous aide à faire vos courses à Franprix dans le 13ème arrondissement

Il y avait R2D2 dans Star Wars, il y a maintenant THO3 sur la Planète Terre. Ce robot-livreur mis en place dans un Franprix du 13ème arrondissement parisien aide les clients âgés ou handicapés à ramener leurs provisions chez eux. 

Le petit THO3 peut porter jusqu’à 40 kilos, ce qui permet de faire des courses (relativement) conséquentes. Imaginé par Twinswheel, la start-up française de Cahors, il roule à 6km/h et peut éviter les obstacles, tout cela avec une autonomie de huit heures. C’est grâce à son intelligence artificielle qu’il identifie le client ciblé et qu’il le suit sagement jusqu’à chez lui. 

Il est en phase de test pendant six mois. A terme, il devrait permettre aux clients de commander leurs produits en ligne et de se faire livrer. Ils n’auront même pas à se déplacer. Problème : le robot-livreur ne monte pas les escaliers et ne peut pas encore se déplacer seul selon la loi. Reste à savoir si la législation évoluera d’ici là !

4 Robots : AITONOMI va bientôt livrer les courses des Hollandais

7 robots qui changent déjà votre quotidien
Teleretails

L’enseigne de supermarchés Albert Heijn va confier ses livraisons les plus éloignées à ce mini-véhicule autonome. Forte de ses ventes grâce à la livraison à domicile, la chaîne a décidé de mettre l’accent dessus et s’est tournée vers la société suisse TeleRetail. L’entreprise helvète a créé un robot pouvant se déplacer sur route grâce à des capteurs et une programmation GPS. Son autonomie lui permet de transporter des courses sur une cinquantaine de kilomètres. 

Le client n’aura qu’à passer commande sur l’appli AH To Go qui sera traitée par un centre de préparation avant d’être confiée à Aitonomi. Albert Heijn prévoit de tester la livraison de courses avec le robot dès cet été. Le mini-véhicule autonome sera implanté sur le High Tech Campus d’Eindhoven avant d’avoir obtenu les autorisations pour les routes ouvertes.

5 Robots : TED, le robot enjambeur vigneron qui remplace le glyphosate

Méthode traditionnelle n’est pas toujours synonyme d’archaïsme. Ted en est la preuve vivante, ou plutôt mécanique. Ce super-tracteur autonome désherbeur a la capacité de remplacer les produits chimiques comme le glyphosate. C’est un atout majeur dans l’épamprage. Les vignerons de Monbazillac se sont tournés vers l’agriculture bio et pousse encore un cran avec ce projet lancé sur deux ans. Coût de l’opération : 90 000 €. 

Ted a été mis au point avec les lycéens et enseignants de l’établissement Hélène Duc de Bergerac. Cette collaboration pédagogique a pour objectif de faire naître de nouvelles idées sur la fonctionnalité du robot : imaginer de nouveaux ustensiles pour améliorer ses capacités. Une quinzaine de Ted sont actuellement en test dans tout le pays. Si l’opération connaît des résultats satisfaisants, la filière des vins de Bergerac et Duras sera symbolique du projet VITIREV. Elle mettra en avant une viticulture respectueuse de l’environnement de la Région Nouvelle Aquitaine.

6 Robots : SHIMON, le robot musicien

Il a quatre bras et joue du marimba. Shimon est capable d’écrire ses propres chansons grâce à ses réseaux neuronaux artificiels et manie les quatre baguettes du xylophone africain, complexe à manipuler pour les hommes qui n’ont que deux mains. 

Ce robot a été fabriqué par le Centre Georgio Tech qui l’a doté du deep learning, grâce auquel il puise dans une large base de données pour créer ses propres compositions mélodiques. Le bagage musical de Shimon est concentré en musique classique et en jazz, autant de matière que de source d’inspiration pour le robot. En tout, il renferme 5000 chansons et plusieurs milliers de suites de notes qui lui permettent de créer des musiques très différentes.

7 Robots : STAN gare votre voiture pour vous

Ils sont quatre et récupèrent les voitures pour les ranger sur le parking de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Les robots voituriers optimisent l’espace et gagnent 50% de places de stationnement. L’automate fonctionne grâce à un moteur électrique alimenté par une batterie. 

Pour prendre en charge votre voiture, le robot créé par la start up française Stanley Robotics se glisse dessous et la soulève par les pneus avec ses bras avant d’aller la garer soigneusement. Tous les véhicules sont transportables tant qu’ils ne font pas plus de six mètres de long et qu’ils ne pèsent pas plus de trois tonnes. 

Le service coûte 2 € de plus par rapport à un parking classique. Stan et ses collègues automates sont connectés aux informations de votre vol, c’est-à-dire qu’ils ramèneront votre véhicule dans un box un peu avant votre retour. Dans ce parking, seuls les robots sont habilités à se déplacer, ce qui diminue les risques de casse ou de vol.

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black