7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS

Décrypter Par Hervé Resse 20 septembre 2019

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

7 principes ou lois à connaître, pour parvenir à ses fins, mener à bien ses projets, « en temps et en heure », et cesser de courir comme le Lapin d’Alice…

« En retard ! en retard ! je suis en retard en retard… », chante le lapin stressé, débordé, submergé du taf qui s’accumule. Sans doute a-t-il encore cédé à la procrastination, ou manqué d’autodétermination ?  

Pour une certaine catégorie d’individus, dépendre si peu que ce soit des exigences du Temps, au travail, relève clairement de l’insupportable. On ne parle évidemment pas de la météo, mais des heures et jours qui défilent, imposant leurs exigences. Ceux-là ne veulent en aucun cas dépendre d’une échéance à tenir. Existent probablement des métiers à même de leur offrir cette liberté de manœuvre. Il n’empêche : on imagine assez mal un monde où le Journal du Dimanche sortirait le mardi, une fois sur deux; un mercredi sans Canard Enchaîné ; ou une remise des Prix Nobel décalée « sur » avril pour cause de panique dans le comité de sélection.

Le Temps reste pour l’immense majorité d’entre nous une donnée implacable, inéluctable, incontournable. 

Nous savons bien que la plupart des situations où nous sommes rattrapés par le Temps qui passe, et qui lui, ne se rattrape guère pour le dire comme Barbara, viennent en partie de notre manque d’organisation, parfois de notre difficulté à distinguer les degrés d’urgence et d’importance des tâches à accomplir. Cela peut aussi correspondre à des limites à nos compétences, connaissances, savoir-faire… 

Il reste évidemment que notre propre rapport au Temps dépend en partie de notre caractère, de nos affects, de notre personnalité : il y a ceux qui se disent ou se croient « Maîtres des Horloges ». Ceux que la simple idée d’une échéance à tenir stresse, agresse… Et ceux qui à l’inverse se mettraient la misère pour ne pas dépasser d’une minute la dead-line annoncée. 

Entre ces cas extrêmes, on trouve aussi tous ceux qui bon an mal an s’en sortent, soit qu’ils aient intuitivement intégré dans leur organisation les 7 grandes Lois qui suivent, soient qu’ils les aient apprises, et savent les intégrer dans leurs agendas, plannings, projets, et autres « to do lists ». In french : tâches à accomplir. 

Connaître ces lois ne garantit pas la réussite en tout, mais aide assurément à mieux tenir son gouvernail, et le cap. Chacune porte le nom du chercheur qui l’a énoncée, il en existe bien d’autres, plus poétiques…. La loi de Ferré (« avec le Temps on n’aime plus »), ou la Loi de Baudelaire : « Souviens-toi que le Temps est un joueur avide, Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi ». 

Mais revenons-en aux 7 qui nous occupent… histoire de ne pas perdre de temps.

1 Maîtriser son temps : Loi de Hofstadter

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS

EPR de Flamanville

EDF

Commençons par ma préférée, la plus claire, et la plus joliment résumée. La Loi de Hofstadter postule que "Tout prend toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter". Une chose est de retenir le nom et la prononciation, si on veut la citer au cours d’une réunion de travail. Plus simple est d’en retenir le principe : dans tout projet, viennent inévitablement se glisser des imprévus, des aléas, des retards indépendants de notre volonté, d’autres provoqués par l’absence, l’incompétence, la désorganisation de tel participant, y compris parfois nous-même. Notre propre évaluation des différentes séquences sera parfois la cause, à quoi viennent s’ajouter les contraintes de coûts, venant limiter le temps disponible pour chaque étape… Et la malchance, le hasard, les concours de circonstances idiots, pourront aussi s’en mêler. Tout cela n’aura que très rarement été intégré dans le rétro-planning.

Au final, on se retrouve avec l’EPR de Flamanville, décidé en 2007, dont les travaux devaient durer 5 ans… et qui nous est aujourd’hui promis pour 2022, soit 10 ans de retard… si tout va bien. Et comme le Temps c’est de l’argent… On vous laisse conclure. Le remède ? Insérer dans chaque phase du projet un temps de sécurité, et tant mieux si au bout du compte, Hofstadter aura, une fois sur cent, été démenti !

2 Maîtriser son temps : Loi de Murphy

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay

Celle-ci est la plus connue, parfois surnommée « loi de l’emmerdement maximum ». Ce que le bon président Chirac résumait dans le même registre : « les merdes, ça vole toujours en escadrille ». Cette loi est assez voisine de la précédente et partant du constat que « Rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît », elle dispose que « Si quelque chose vient à tourner mal, ça pourra aller encore plus mal! ». Un souci en amène souvent un autre, un seul suffit parfois à déclencher le fameux effet domino. 

Sachant que prévoir l’avenir est rarement une compétence exigée lors d’un recrutement, mais que l’expérience invite à deviner les éventuels points faibles d’une construction, on en vient au même constat qu’Hofstadter : chaque chose prend toujours plus de temps qu’envisagé au départ, pour éviter d’en faire une fatalité, évaluez dans le temps nécessaire à l’exécution d’une tâche la part du Diable, qui est celle de l’imprévu.

3 Maîtriser son temps : Loi de Parkinson

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay

Dans la balance, celle-ci vient tempérer la certitude portée par les deux précédentes. Parkinson affirme que « Plus on a de temps pour accomplir une tâche, plus on en prend effectivement… sans que le résultat soit forcément meilleur ». Les perfectionnistes peuvent remettre dix fois sur le métier l’ouvrage, polir leur pierre encore et encore, et jusqu’au-delà du raisonnable. Le résultat final, par rapport à la version qui aurait pu tout aussi bien convenir, ne sera souvent ni vu ni apprécié par quiconque, à sa juste valeur. 

Au bout du compte, on en ressentirait frustration, amertume, voire la conviction de n’avoir pas été payé de retour, à juste proportion de ses efforts. Prendre conscience de cette tendance en nous-même, doit conduire à fixer des limites à notre application, et à nous imposer des échéances – qui sachent tenir compte évidemment, des deux lois précédemment évoquées ! Dans le bon sens populaire, on dit que parfois « Le mieux est l’ennemi du bien ». Ou un allié dont on peut se méfier.

4 Maîtriser son temps : Loi de Fraisse

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay

Le temps comporte une dimension psychologique, fonction de l’intérêt porté à l’activité : "Plus grand sera notre intérêt, plus le temps passera vite". Conséquence ? On aura tendance à consacrer beaucoup de temps à ce qui nous plait ; voire « trop ». Et inversement, à bâcler les activités qui nous déplaisent. Fraisse a grandement raison, mais tout père ou mère de famille surveillant les leçons de son enfant pourrait dire la même chose. 

La différence ? Cette propension ne diminue pas avec l’âge, la maturité, la sagesse qu’on pourrait en attendre. Nous sommes tous des enfants qui ont cru qu’ils avaient grandi !

5 Maîtriser son temps : Loi de Laborit

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay

Avec Laborit, on continue un peu dans le même registre : « Chaque individu suit une inclinaison naturelle à faire d’abord les choses qui lui font plaisir ». Ajoutez-y la précédente, vous aurez sans doute l’explication à toutes les situations où vous vous êtes dit : « je ne m’en sors pas, je n’y arrive pas ». Trop de temps passé à la partie qui nous passionne, pas assez à celle qui nous ennuie, mais qui pour autant demeure tout aussi importante, aussi urgente. Ou les deux. Et peut-être encore plus !

Face aux principes émis par Fraisse et Laborit, il n’y a qu’une solution : se bousculer, se faire violence. Commencer par ce qui est le plus pénible. Et faire sa devise de l’adage bien connu : « Après l’effort, le réconfort »… Au fil du temps, plus besoin de se bousculer, on y parvient, et tout va bien. Stay Zen !

6 Maîtriser son temps : Loi de Taylor

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
wikipedia

Oui, il s’agit bien du même, Frédérik Taylor inventeur du « taylorisme », c’est-à-dire de l’école de management nommé Organisation Scientifique du Travail. Ou pour le dire plus vulgairement « travail à la chaîne ». Cette loi est dite « principe des séquences homogènes ». Elle dit que l’ordre dans lequel nous effectuons une série de tâches influe directement sur le temps qu’elles nous prennent. Et que cet ordre influe aussi sur le temps global pris pour l’ensemble de la tâche.

Dans notre monde post-moderne, l’OST est une vision du travail assez obsolète, et on ne voit pas de raison d’en pleurer. Toutefois, on peut garder deux principes pour soi-même. D’une part, repérer les périodes d’une journée où nous sommes le plus efficace, et ne pas utiliser cette période à répondre à ses emails ou tailler ses crayons. Et s’observant travailler, chercher l’ordre qui nous convient.

7 Maîtriser son temps : Loi d’Illich ou de Carlson

Mieux maîtriser son TEMPS à l'aide de 7 LOIS
pixabay

Au-delà d’un certain seuil, l’efficacité humaine décroit.  Cette loi est également dénommée : « loi des rendements décroissants ». Mais il faut aussi noter qu’une activité réalisée de façon discontinue prend plus de temps que s’elle était réalisée de façon continue, ce que stipule la Loi de Carlson. 

Comment concilier ces deux affirmations a priori contradictoires ? En n’abusant pas de ses propres forces, en s’offrant des temps de pause, mais en veillant entre les pauses à demeurer concentré sur la tâche en cours d’accomplissement. Pas de téléphone, texto, tchat, pendant les périodes productives. 

On conclurait volontiers, n’est-ce-pas, que ces deux lois (voire les autres !) relèvent du simple bon sens. Pourtant, les burn-out ne cessent d’augmenter, ce qui prouve bien que le bon sens n’est pas si bien partagé, ou distribué. Et tout le monde n’est pas nécessairement le seul Maître de sa petite horloge… A chacun de trouver sa zone d’autonomie et de l’organiser au mieux. Courage, et allons-y, sans perdre de temps !

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black