7 réponses à la reculade de Nicolas Hulot7 réponses à la reculade de Nicolas Hulot

7 réponses à la reculade de Nicolas Hulot

Il est à croire, à lire toute la presse, que seuls les mouvements écologistes sont affectés par le refus de Monsieur Hulot de se porter candidat à la présidentielle.Il est à croire, à lire toute la presse, que seuls les mouvements écologistes sont affectés par le refus de Monsieur Hulot de se porter candidat à la présidentielle.
Il est à croire, à lire toute la presse, que seuls les mouvements écologistes sont affectés par le refus de Monsieur Hulot de se porter candidat à la présidentielle.
1 - Je ne suis pas écologiste, mais orpheline de candidat
Comment analyser cette déception des citoyens hors des mouvances écologiques ?
2 - Monsieur Hulot, vous avez mûrement réfléchi… mais nous aussi.
3 - “Ce que je vois, c’est une société inquiète, fragmentée et désabusée par les crises qui la traversent et par l’absence de réponse politique.”
Bon, permettez-moi de constater qu’il ne faut pas être grand clerc pour voir ce que vous voyez.
Sans déjuger le travail des associations et des fondations, il faut convenir que leurs actions pour créer “un monde meilleur, plus juste et solidaire” sont des gouttes d’eau dans l’amélioration du monde.
4 - “Mais ce que je vois aussi, c’est un élan pour inventer un monde meilleur, plus juste et solidaire.”
Un peu flou, tout ça, et pour sourire un peu je vous encourage, si vous acceptez de changer d’avis, à débarrasser la France des énergies fossiles qui vont battre campagne à votre place au printemps prochain.
5 - “ Ce que je veux, c’est fédérer et réconcilier ces aspirations et ces porteurs de solutions autour d’un même projet pour la France.”
6 - “Ce que je ne peux pas, c'est endosser l’habit de l'homme providentiel et présidentiel.”
Vous avez des accents deloristes, Monsieur Hulot, quand Jacques Delors expliquait son refus d’être candidat.
7 - “Je ne me sens ni suffisamment armé, ni suffisamment aguerri pour cela.”
Là, je vous comprends un peu.