7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 alternatives à la VOITURE à essence

Anticiper Par Bastien Delmiran 07 mars 2019

7 alternatives à la VOITURE à essence

Sea bubbles

Sea bubbles
1 2 3 4 5 6 7

Alors que la pollution automobile au CO2 était en baisse depuis 23 ans, elle repart à la hausse. Le responsable ? Le moteur à essence qui prend le pas sur le diesel et dont les ventes s’envolent, comme l’explique Le Parisien. 7x7 vous propose de découvrir 7 alternatives à la voiture classiques pour envisager l’avenir plus sereinement ;-)

Cela n’est plus un secret pour personne, la pollution atmosphérique et sonore dans les grandes villes entraîne nombre de maladies respiratoires, allergies et autres cancers. La France comme l’Allemagne ont annoncé récemment qu’ils passeraient à la vitesse supérieure pour donner une véritable impulsion à l’énergie électrique en investissant. Aujourd’hui, le covoiturage, la voiture hydrogène, les voitures volantes électriques, la voiture / le scooter / la trottinette et le vélos électriques sont des alternatives crédibles à la voiture essence.

1 Transport alternatif : Partez au travail en covoiturage

7 alternatives à la VOITURE à essence
PIXABAY @Free-Photos

13 millions de personnes en France utilisent leur voiture tous les jours pour aller travailler. 9 sur 10 ne transportent qu’elles-mêmes… Depuis les cinq dernières années, le covoiturage s’est sensiblement développé grâce à l’explosion de Blablacar. Aujourd’hui, plusieurs applications et autres sites existent pour aller au travail en partageant une voiture.

Plus écolo et plus rentable. La start up française Karos a déjà séduit 100 000 salariés en France grâce à son application. Elle vous met en relation avec les covoitureurs les plus pertinents et le trajet ne coût presque rien, soit 0,10 € / km. Mais ce n’est pas la seule solution, Klaxit, créée en 2014, a aussi convaincu les adeptes de petits trajets. Selon l’entreprise, 30% des salariés se disent prêts à covoiturer. Elle met en avant des tarifs préférentiels dans toute la France si vous êtes détenteurs de pass transport. ID Vroom propose également des trajets comme Nantes-Rennes pour 5 € ou encore Lille-Paris pour 10 €. 

Aujourd’hui, un salarié qui habite à 30 km de son lieu de travail et qui covoiture tous les jours en alternance avec un voisin économise 2000 € par an.

2 Transport alternatif : Misez sur la voiture électrique

7 alternatives à la VOITURE à essence
PIXABAY @MikesPhotos

La voiture électrique est en expansion. Les chiffres ne mentent pas : leurs ventes sont en progression de 93% par rapport à janvier 2018.  Emmanuel Macron a confirmé le déblocage de 700 millions d’euros pour créer un « Airbus des batteries » et promet un achat de 50% de voitures électrifiées dans les administrations.

Parmi les modèles, il existe la Minimo de SEAT avec ses 2,50 mètres de long et ses 1,24 mètres de large. Cette petite voiture urbaine a une autonomie de 100 kilomètres. Ce qui la différencie des autres sur le marché, c’est son système de batterie. L’usager peut remplacer les batteries épuisées par une batterie de rechange, de la même manière qu’on peut changer la batterie d’un téléphone. 

Autre bonne nouvelle, les voitures électriques se rechargeront toutes seules dès 2025. Des ingénieurs coréens ont imaginé développer la recharge asynchrone. Ils envisagent une solution qui consiste à envoyer les voitures se recharger elles-mêmes. Elles se dirigeront seules dans la station à proximité grâce à leur système de recharge par induction. 

L’expansion de la voiture électrique reste cependant encore timide. En janvier dernier, seulement 2,25% des immatriculations concernaient ces véhicules.

3 Transport alternatif : Les scooter électriques en libre-service

7 alternatives à la VOITURE à essence
Gotcha Trike

Vous les avez sûrement aperçu, ils se nichent aux coins de rue et se sont désormais démocratisés à Paris comme à Nice ou encore Milan. Pour rouler avec, il suffit d’avoir 18 ans (permis AM, B ou A indispensable) et de télécharger l’application , vous voilà alors partis pour une belle aventure. 

Les Cityscoot ont déjà conquis 100 000 utilisateurs. La clé du succès réside sûrement dans la simplicité du free floating, c’est-à-dire que l’utilisateur n’a pas à le recharger ou le remettre sur un parking spécialisé. Ils sont désormais accessibles 24h/24 à Paris depuis le début du mois de mars, une opération visant à s’aligner sur son concurrent COUP.

Car il n’y a pas que les Cityscoot, les eScooters de COUP sont également déployés dans la capitale. Leur flotte va s’enrichir de 500 engins supplémentaires et la tarification va changer. La minute sera désormais facturée 0,28 € avec une durée de location minimale de 10 minutes.

Un autre modèle de scooter électrique a été imaginé par Gotcha, une société implantée aux Etats-Unis. Il s’agit d’un « trike » et ressemble à un mini-scooter doté de trois roues, alimenté d’une batterie de 65 kilomètres d’autonomie. L’entreprise devrait ajouter ce trike à sa flotte dans le courant de l’année.

4 Transport alternatif : Des taxis volants ou flottants à Paris

7 alternatives à la VOITURE à essence
Aurora flight Sciences

Les Sea Bubbles sont des engins silencieux propulsés entre 12 et 18 km/h au-dessus des vagues de la Seine à 50 cm de l’eau. Ils permettent de se déplacer sans bruit ni émission carbone. Autrement dit, Star Wars est proche !

Du côté des constructeurs, de véritables robots-volants sont prêts à s’élancer. Du côté des réglementations, ça patine un peu. Aujourd’hui, survoler la capitale à basse altitude est prohibé mais rien n’est figé.L’adjoint chargé de l’urbanisme, Jean-Louis Missika, annonçait aux Echos que Paris serait « très favorable à une expérimentation de navette aérienne de six à huit passagers entre l’héliport d’Issy-les-Moulineaux et l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle d’ici aux jeux Olympiques de 2024 ». 

En plus de désengorger Paris, les taxis volants pourraient limiter la pollution grâce à une motorisation 100% électrique. Et puisque le progrès ne s’arrête jamais, Uber Elevate a conclu un partenariat en avril 2017 avec Aurora Flight Sciences, une société rachetée par Boeing qui travaille sur un concept de taxi volant à propulsion électrique. Affaire à suivre…

5 Transport alternatif : Ne négligez pas les véhicules à hydrogène

7 alternatives à la VOITURE à essence
RIVERSIMPLE

Le salon de Genève s’ouvre début mars et les Asiatiques mettent l’accélérateur sur la voiture hydrogène. Les Français, quant à eux, sont encore un peu frileux. Même si elle paraît inaccessible aujourd’hui, dans l’ordre des 60 000 €, la voiture à hydrogène prendra très certainement de l’importance dans les années à venir. Pas de CO2 là non plus, que de la vapeur d’eau. L’Etat français investit 700 millions d’euros dans le développement de batteries électriques et plusieurs groupes se sont penchés sérieusement sur l’hydrogène. Le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, envisage d’investir dans les taxis, les camions, les trains et les bateaux pour le moment. PSA  a également annoncé qu’il se lancerait dans ce modèle à piles combustibles avant 2021.

Est ce que vous connaissez le forfait « tout en un » pour la voiture ? Le constructeur gallois Riversimple le propose en imaginant un pack contenant la voiture écolo, l’essence et l’assurance. Pour se rendre maître et possesseur de la nouvelle voiture à hydrogène, vous payez un forfait d’environ 500 € par mois qui inclut la recharge, les assurances et l’entretien. Une initiative plus accessible et tournée vers les énergies du futur surtout que la batterie comporte moins de lithium, une ressource rare qui provoque des conflits sur son exploitation.

6 Transport alternatif : Patinez en trottinette électrique

7 alternatives à la VOITURE à essence
FLICKR

Un vent de liberté souffle sur les grandes villes françaises depuis que des trottinettes électriques sont mises en libre-service. La marque californienne Lime est présente à Paris, Bordeaux, Toulouse et Lyon. Ses concurrents Bird, Bolt, Tier, Flash et Wind sont seulement à Paris pour le moment. Pour louer ce moyen de locomotion, les prix sont sensiblement les mêmes suivants les acteurs du marché. Pour chaque location, 1 € de prise en charge est obligatoire puis vous devrez payer 15 centimes par minute « trottinée ». Quelques malus sont toutefois notables, comme le risque de freinage automatique en descente des trottinettes Lime. Des failles de sécurité ont également été détectées sur les modèles de Bird, par des chercheurs en cybersécurité. Selon eux, il serait possible de contrôler les accélérations et freinages à distance grâce à une application. A cela s’ajoute la dangerosité de ces appareils sur les trottoirs, conduisez prudemment pour éviter les accidents.

En Allemagne, le service GroverGo propose de louer les trottinettes au mois. Fini les locations à l’heure ou à la journée, vous voilà libres et autonomes. La marque allemande propose le modèle Xiaomi M365 Mijia à 49€90 par mois. Ce service n’est disponible qu’en Outre-Rhin pour le moment mais des innovations françaises semblables devraient rapidement voir le jour.

7 Transport alternatif : Enfourchez un vélo électrique

7 alternatives à la VOITURE à essence
General Motors

Le vélo à assistance électrique (VAE) grimpe la pente de la vente. Entre 2016 et 2017, cette croissance a atteint 90%, soit l’équivalent de 255 000 vélos vendus. Cela est très certainement dû à la prime nationale puisque l’Etat accordait une aide allant jusqu’à 200 € pour l’achat d’un vélo électrique jusqu’au 31 janvier 2018. 

Aujourd’hui, certains engins à deux roues peuvent monter à 5000 €. Pour être sûr d’avoir un vélo fiable, mieux vaut prévoir un budget de 900 à 1200 €. Même General motors s’y met. Sa gamme s’appelle ARIV et elle est composée de deux modèles : l’un compact et l’autre pliable. Le géant américain a annoncé son lancement en Europe et plus précisément en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. Le vélo sera livré d’ici le second semestre 2019. Prévoir un budget entre 2800 et 3400 €.

Selon le PDG de Cycleurope, il sera bientôt possible cette année de disposer d’un VAE assuré et sécurisé avec un tracking GPS pour 20 à 30 € par mois. Ce principe de location avec option d’achat devrait se démocratiser. 

Au printemps prochain, l’entreprise Jump rachetée par Uber l’année dernière va lancer ses vélos électriques en libre-service. Vous connaissiez les vélib’, désormais vous connaîtrez les Jump. Pour vous en emparer, vous n’aurez qu’à les localiser et les réserver depuis l’appli Uber.

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black
Change Consent