7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 émotions dans l’Aveyron

S'évader Par Corine Moriou 08 août 2017

Xbet0r6d9ruunxnd0idp

Le village de Conques, côté Ouest

A.Causse2015-OTCM
1 2 3 4 5 6 7

Le Musée Soulages à Rodez, la cité médiévale de Conques sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, le vin divin dans le vallon de Marcillac… Bienvenue au pays des villages et des gens de caractère.

Fuir les plages cet été est votre objectif ? C’est le moment de « Vivre vrai » dans l’Aveyron, l’une des plus belles régions de France. Pierre Soulages a puisé son inspiration première sur ces terres rigoureuses bordées d’horizons et de verticalité. A Conques, on fait la connaissance de pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un verre de Marcillac à la main, on admire les couchers de soleil sur les Causses. Plus secret que le sud boosté par le viaduc de Millau, le nord de l’Aveyron, c’est un cocktail d’émotions. A consommer tranquillement, avec modération et en pleine conscience pour accéder à la plénitude. 

1 Pierre Soulages, le maître de l’Outrenoir

Xefigq6n5dqkgojlsn74

Peinture, 324 x 362 cm, 1986 (Polyptyque I) : une des 500 pièces de la donation Pierre et Colette Soulages. 

Musée Soulages

Noir, ce n’est pas noir. Pierre Soulages, le maître de l’Outrenoir, est natif de Rodez. « Ses toiles géantes, souvent déclinées en polyptyques, ne montrent rien qui leur soit extérieur ni ne renvoient à rien d’autres qu’elles-mêmes. Devant elles, le spectateur est assigné frontalement, englobé dans l’espace qu’elles secrètent, saisi par l’intensité de leur présence. Une présence physique, tactile, sensuelle et dégageant une formidable énergie contenue. Mais métaphysique aussi, qui force à l’intériorité et à la méditation. Une peinture de matérialité sourde et violente, et, tout à la fois, d’ « immatière » changeante et vibrante qui ne cesse de se transformer selon l’angle par lequel on l’aborde », Françoise Jaunin, critique d’art.  

L’artiste français le plus coté au monde sur le marché de l’art contemporain est un homme généreux. Pour l’ouverture en 2014 du Musée Soulages à Rodez, il a fait une donation de 500 pièces estimées à près de 40 millions d’euros. Sa dernière toile s’est vendue à 5 millions d’euros. Mais quelle importance ! A 98 ans, il peint 10 toiles dans l’année. « Ma femme me protège », dit-il de Colette rencontrée aux Beaux Arts de Montpellier en 1941. La vie de Pierre Soulages est une œuvre d’art. 

2 Du palais épiscopal au palace 5 étoiles

Hqousghqqpk4uuurap8e

Survol du palais épiscopal de Rodez avant sa transformation en palace.

DR

Le palais épiscopal a un nouveau locataire. L’homme d’affaires Mathias Echene, originaire de Rodez, a mis 5 millions sur la table pour transformer cet édifice, qui a 700 ans d’âge, en un hôtel de luxe. Jouxtant l’exceptionnelle cathédrale de Rodez, et à quelques minutes du Musée Soulages, quelques Happy Few pourront occuper les cinq chambres ouvertes dès l’été 2018. Un joli coup de style signé par Catherine Painvin, fondatrice de Tartine et Chocolat, créatrice excentrique et raffinée de L’Annexe d’Aubrac. Un restaurant étoilé, un Spa, des boutiques et même un potager sont au programme. Des garden-partys seront organisées dans la cour d’honneur et le parc arboré du palais. Et les Parisiens pourront s’y rendre facilement avec la Compagnie Eastern Airways, Rodez étant à 1h15 de Paris (18 vols par semaine). Le personnel naviguant anglo-saxon est aux petits soins. 

3 Chez Claudine Vinas, la vigneronne bio

I57erdu4etwf7ljurzvq

Le vignoble de Marcillac sous la lumière d'automne

G.Tordjeman-OTCM

Un nom prédestiné pour Claudine Vinas ? Avec son mari, Eric, elle s’est engagée dans la culture biologique sur le Domaine des Costes Rouges dans le vallon de Marcillac. Un couple qui travaille main dans la main. L’une de leur cuvée très réussie a été baptisée Tandem, car ils ont planté ensemble ce cépage.

Le vin de Marcillac a une histoire millénaire. La vigne fut plantée par les moines de Conques au IX ème siècle (environ 800 hectares) sur des coteaux abrupts retenus par des murets de pierre. Le vin était offert aux pèlerins venant adorer les reliques de Sainte Foy. Détruit par le phylloxera à la fin du XIX ème siècle, le vignoble fut réimplanté dans les années 1960 avec l’ancien cépage rare appelé Fer Servadou. Aujourd’hui sur « seulement » 210 hectares, l’AOP Marcillac regroupe 40 producteurs associés et 13 domaines. Atout France a décerné à ce terroir le label « Vignobles & Découvertes », désormais estampillé destination oenotouristique française . Avis aux amateurs de bons vins, de paysages vallonnés et de chambres d’hôtes chez les vignerons ! 

4 La cascade de Salles-La-Source salie par l’argent

Hv0mprgvtq4oocpzgqdx

Une source de profits 

Tripadvisor

A Salles-La-Source, on découvre une magnifique cascade qui fait un bond de vingt mètres. Un vrai bonheur ce brumisateur naturel pour se rafraîchir les idées. Mais derrière cette source, il y a une affaire polico-financière.

Le collectif Ranimons la cascade,  se bat pour la fermeture de l’usine hydroélectrique qui en découle (on ne résiste pas à ce jeu de mots) et dénonce « La plus longue fraude de l’histoire de l’hydroélectricité en France ». Son propriétaire est accusé de polluer l’environnement et doit 130 000 euros à la commune. Un bien joli village sali par des histoires de fric. Mais on ne va pas bouder notre plaisir d’y faire une halte pour visiter le Musée du Rouergue qui présente, de manière captivante, les métiers traditionnels.  

5 Au lit à Valady

Gsvdu5d9ussyxl2fqtbi

Dormir en rond

Corine Moriou

Dans le vallon nous attend un lit rond à L’Auberge de l’Ady. Pas simple de dormir dans un lit rond… surtout quand, après un repas gastronomique accompagné de vins divins, on est rond. Valady, c’est aussi le siège de la Cave coopérative des vignerons du Vallon.   

6 La Chine du Vallon

Fssiofvqbrnhsaqyodug

Café brocante à Marcillac 

Corine Moriou

A Marcillac, La Chine du Vallon est un lieu plein de charme où trois univers a priori hétéroclites se côtoient : salon de thé, brocante et atelier de tapisserie. « Ici on peut consommer sans acheter et acheter sans consommer. Tout est à vendre, même le service dans lequel on prend son thé », nous assure Catherine Jenard, la brocanteuse bistrotière. Un QG incontournable pour les bobos de Rodez qui ont pour rituel de venir au marché de Marcillac le dimanche. 

7 Conques, la récompense des pèlerins

Jlcf1z22vcq5rbcbcd6x

Un Japonais sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Corine Moriou

A Conques, nous rencontrons un Japonais bouddhiste qui vit à Yokohama. « Sur l’île de Shikoku au Japon, j’ai parcouru les 1400 kilomètres du pèlerinage des 88 temples de l’école bouddhiste des Shingon. Maintenant je fais Saint-Jacques-de-Compostelle, le chemin « version française  de Shikoku », raconte le randonneur solo qui fait une halte à Conques. Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, Conques, cité médiévale, est la récompense des pèlerins harassés de fatigue. Arrivant du Puy-en-Velay par le haut du village, ils aperçoivent enfin le paradis ! Ils prennent un verre à une terrasse ombragée, dorment à l’Abbaye de Sainte Foy, en dortoirs ou chambre individuelle. Ils visitent L’Abbatiale, observent les jeux de lumière sur les vitaux de Soulages. Un coup de chapeau au maire qui veille à préserver Conques du commerce exponentiel du souvenir. Ses pairs envient son savoir-faire et lui demandent la recette. Le dépouillement, ce n’est pas seulement une quête spirituelle. 

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans S'évader

Partager Linkedin white 55 Facebook white Twitter white Email white Plus white