7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13

Recommander Par Philippe Kerforne 12 mai 2024

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
Leonardo.ai / PhilipPe Kerforne
1 2 3 4 5 6 7

Avez-vous déjà entendu parler de la paraskevidékatriaphobie ? Certainement, mais, sans doute, pas sous ce nom ! Ce terme médical (car elle est aussi considérée comme une affection psychologique) est composé des mots grecs « paraskevi » (vendredi), « dekatreis » (treize) et « phobos » (peur) ! Vous avez compris que ce mot pratiquement imprononçable désigne la peur irrationnelle du vendredi 13. Voici 7 fait peu connus et notables concernant cette phobie.

Cette peur du vendredi 13 varie en intensité d'une personne à l'autre, allant de simples superstitions à des réactions physiologiques et psychologiques de panique graves. Les individus souffrant de paraskevidékatriaphobie peuvent éprouver de l'anxiété, de l'insomnie. Ils évitent, dans la mesure du possible, toutes activités les vendredis 13. Cette peur peut être alimentée par des expériences personnelles, des croyances culturelles , des coïncidences ou des influences médiatiques !

1 Les incertitudes sur l’origine de cette superstition

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

Le premier mystère entourant cette « malédiction du vendredi 13 » concerne son origine. Les origines des peurs du vendredi 13 font remonter la naissance de la paraskevidékatriaphobie, tout du moins dans le monde chrétien, à la Cène, le dernier repas de Jésus-Christ avant la crucifixion. Pour cette occasion, celui-ci avait réuni ses douze disciples à table, dont Judas Iscariote ainsi qu’un invité surprise. Or, Judas serait arrivé en tant que treizième convive. Celui-ci trahit le Christ peu de temps après en le livrant aux grands prêtres. Ce qui aboutira à la comparution du Christ devant Ponce Pilate et le choix de la foule de le crucifier au lieu de Barrabas, un autre condamné. Il est donc compréhensible que le nombre 13 soit devenu un symbole néfaste dans le christianisme. Cependant, d’autres experts des superstitions et des historiens sont en désaccord avec cette interprétation. La deuxième explication la plus répandue fait remonter cette tradition à la mythologie nordique. Selon eux, la superstition du vendredi 13 trouve son origine dans les croyances des Vikings, associant le vendredi à la déesse Freyja et le nombre 13 à un rassemblement maléfique de sorcières.

2 La fréquence et la rareté des vendredis 13 !

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

La présence inévitable du vendredi 13 dans le calendrier, chaque année, est un deuxième élément ayant renforcé cette superstition. En effet, le vendredi 13 se produit au moins une fois par an, mais peut survenir jusqu'à trois fois dans une année civile. Plus il y a de vendredis 13 dans une année et plus celle-ci est considérée comme plus ou moins bénéfique ou maléfique. Cette présence annuelle inévitable des vendredis 13 dans le calendrier contribue à la pérennité de la superstition associée à cette date. La peur du vendredi 13 est tellement ancrée dans la conscience collective que les événements se produisant à cette date laissent des impressions durables, qu'elles soient positives ou négatives. Qui plus est, étant donné l’importance de cette superstition dans les sociétés, en particulier occidentales et/ou d’origine chrétienne, les médias, de façon générale donnent une grande importance aux vendredis 13. Ils ne manquent pas de signaler ses apparitions dans le calendrier. En conséquence : ces jours-là, le facteur psychologique joue pleinement. Il suffit donc qu’il se passe, de façon générale ou personnelle, des faits malheureux durant ces vendredis 13 pour que la croyance en la malédiction de cette date se renforce. Les gens attribuent alors ces événements négatifs à la « malédiction » du vendredi 13.

3 Des catastrophes un vendredi 13 !

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

Pour abonder en faveur de l’hypothèse d’une corrélation entre le vendredi 13 et la survenue de catastrophes ces jours-là, un certain nombre d’événements historiques marquants se sont effectivement produits un vendredi 13. Cette occurrence a fortement contribué à renforcer la superstition associée à cette journée. En voici, quelques-uns :

1. Vendredi 13 octobre 1307 - Arrestation des Templiers : l'un des exemples les plus célèbres est l'arrestation massive des Templiers en France le vendredi 13 octobre 1307. Sur ordre du roi Philippe IV de France, des milliers de membres de cet ordre religieux furent arrêtés, torturés et finalement exécutés. Cette purge impitoyable marqua le début de la fin des Templiers en Europe. Ce fait est souvent cité comme un exemple spectaculaire de la malchance associée au vendredi 13.

2. Vendredi 13 novembre 1970 - Accident d'avion dans les Andes : le vendredi 13 novembre 1970, un avion de la compagnie aérienne uruguayenne Air Force Transport, transportant une équipe de rugby et ses supporters, s'est écrasé dans les montagnes des Andes. Seize personnes ont survécu à l'accident initial. Ils ont dû lutter pour leur survie pendant plus de deux mois dans des conditions extrêmes, y compris en se livrant au cannibalisme pour se nourrir. Cette tragédie largement médiatisée a renforcé l'association entre le vendredi 13 et les événements malheureux.

3. Vendredi 13 août 2004 - Ouragan Charley en Floride : le vendredi 13 août 2004, l'ouragan Charley frappa la Floride. Il causa des dommages considérables et la perte de plusieurs vies. Charley était l'un des quatre ouragans majeurs à toucher la Floride cette année-là. Sa formation et son impact très spectaculaires ont été largement couverts par les médias. La date de l'arrivée de l'ouragan Charley, un vendredi 13, a renforcé la superstition entourant cette journée.

Ces événements historiques, parmi d'autres, ont contribué à entretenir la croyance en la malchance du vendredi 13. Même si ces coïncidences peuvent sembler simplement fortuites, elles ont alimenté une perception culturelle persistante selon laquelle le vendredi 13 est un jour néfaste !

4 Comportement étranges liés à la malédiction du vendredi 13

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

En raison de la superstition associée au vendredi 13, certaines personnes prennent des précautions particulières ce jour-là. Voici cinq des principaux comportements à éviter si vous croyez en la malédiction du vendredi 13 !

1. Éviter les miroirs et les chats noirs : certaines personnes pensent que croiser un chat noir ou se regarder dans un miroir le vendredi 13 peut attirer la malchance. Par conséquent, ils évitent délibérément ces situations ce jour-là.

2. Porter des amulettes ou des talismans : pour se protéger contre la malchance supposée du vendredi 13, certaines personnes portent des amulettes ou des talismans spéciaux. Ils croient en leurs pouvoirs de répulsion des influences négatives.

3. Rester à l'intérieur toute la journée : il y a ceux qui choisissent de rester chez eux tout au long du vendredi 13, évitant ainsi tout risque potentiel en dehors de leur domicile. Ils peuvent même annuler des rendez-vous privés ou professionnels, des voyages, se désocialiser… par crainte de malheur.

4. Éviter les escaliers et les échelles : certains individus croient que monter ou descendre des escaliers ou des échelles le vendredi 13 peut entraîner des accidents. Par conséquent, ils prennent des mesures pour éviter ces structures ce jour-là.

5. Se garder de signer des contrats ou de prendre des décisions importantes : en raison de la superstition associée au vendredi 13, certaines personnes évitent de signer des contrats ou de prendre des décisions importantes ce jour-là, craignant que cela ne conduise à des conséquences néfastes à long terme.

5 Les comportements positifs pour se protéger de la peur du vendredi 13

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

En regard des comportement à éviter se garder la « malédiction » du vendredi 13, il existe aussi des habitudes à adopter pour la conjurer comme les suivants :

1. Pratiquer la pensée positive : cultiver une attitude optimiste et concentrée sur le positif peut aider à contrer les craintes associées au vendredi 13. En se focalisant sur les aspects heureux de la journée et en écartant les pensées négatives, on peut changer sa perception d’un vendredi 13 et atténuer son effet.

2. Créer des rituels de bonheur : certains choisissent d'adopter des rituels ou des activités qui leur procurent du bonheur et du réconfort le vendredi 13. Cela peut inclure la pratique de la méditation, des exercices de gratitude ou simplement passer du temps avec des amis et des proches pour se sentir soutenu et encouragé.

3. Répandre la gentillesse : faire des actes de gentillesse et de générosité envers les autres peut améliorer la journée des personnes phobiques. En cultivant des émotions positives et en contribuant au bien-être des autres, elles sont persuadées de créer une énergie positive repoussant toute malédiction potentielle.

4. Chercher des opportunités de croissance personnelle : le vendredi 13 peut être l'occasion de se concentrer sur sa croissance personnelle et son développement. Si vous avez cette peur du vendredi 13, utilisez cette journée pour vous fixer des objectifs, explorer de nouveaux domaines d'intérêt, ou entreprendre des défis qui vous permettent de vous sentir fier et accompli.

En adoptant ces comportements positifs, vous pouvez transformer le vendredi 13 en une journée pleine de possibilités et d'optimisme, plutôt qu'en une source de crainte et d'appréhension.

6 La vision de la psychologie et de la psychiatrie sur la peur du vendredi 13

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

La phobie du vendredi 13, bien que considérée comme une affection mineure, n’en est pas moins prise en compte par la psychiatrie et la psychologie. Voici quelques perspectives de la psychologie et de la psychiatrie sur cette phobie :

La paraskevidékatriaphobie est un phénomène intéressant étudié dans le cadre de la psychologie et de la psychiatrie. Elle appartient à la catégorie des phobies spécifiques qui se caractérisent par des peurs excessives et irrationnelles d'objets, de situations ou de circonstances spécifiques. Dans le cas présent, la crainte est centrée sur le vendredi 13 et les malheurs qui pourraient survenir ce jour-là.

Les professionnels de la santé mentale utilisent souvent des modèles cognitivo-comportementaux pour explorer les origines et les mécanismes de la paraskevidékatriaphobie. Ces modèles examinent comment les pensées, les émotions et les comportements interagissent pour maintenir et renforcer la phobie. Les individus souffrant de cette affection peuvent avoir, inconsciemment, des pensées négatives automatiques liées au vendredi 13, telles que la croyance que quelque chose de terrible va leur arriver ce jour-là.

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont utilisées pour aider les personnes atteintes de paraskevidékatriaphobie à surmonter leur peur. Ces thérapies visent à identifier et à modifier les schémas de pensée irrationnels et les comportements d'évitement associés à la phobie. Par exemple, un individu peut être encouragé à examiner de manière réaliste les preuves qui contredisent sa peur du vendredi 13, ainsi qu'à pratiquer des techniques de relaxation pour gérer l'anxiété associée.

La TCC peut également impliquer des exposés graduels à des situations liées au vendredi 13 pour aider à désensibiliser progressivement la personne de sa peur. Par exemple, un thérapeute peut guider un individu à exposer progressivement des pensées ou des scénarios associés au vendredi 13, tout en lui enseignant des techniques de relaxation pour gérer l'anxiété qui en découle.

7 Les conséquences physiques du vendredi 13 selon la médecine

7 faits peu connus sur la malédiction du vendredi 13
LEONARDO.AI / PHILIPPE KERFORNE

Sur le plan médical, la paraskevidékatriaphobie est considérée plus comme une condition psychologique qu’une affection physique. Cependant, les effets physiques de l'anxiété et du stress associés à cette phobie doivent être pris en compte.

L'anxiété et le stress liés à la paraskevidékatriaphobie peuvent déclencher divers symptômes physiques. À l'approche du vendredi 13, certains peuvent ressentir des palpitations cardiaques dues à une augmentation du rythme cardiaque causée par l'anxiété. Les sueurs peuvent également survenir en raison de la réponse naturelle du corps au stress. Les tremblements sont une autre réaction possible, résultant de la libération d'adrénaline dans le corps en réponse à la peur anticipée. Des maux de tête peuvent se manifester chez ceux qui sont particulièrement sensibles au stress, aggravant ainsi les symptômes corporels. Ces manifestations physiques peuvent aggraver l'anxiété et renforcer la croyance en la malchance du vendredi 13. Ce qui peut créer un cercle vicieux de peur et de réaction physique. Il est important de prendre au sérieux ces symptômes physiques et de les traiter efficacement dans le cadre d'une approche globale de gestion de la peur du vendredi 13.

Dans l'ensemble, la paraskevidékatriaphobie est considérée comme une phobie relativement commune généralement traitée avec succès à l'aide de diverses approches thérapeutiques. Cette peur du vendredi 13 entre dans la même catégorie que les croyances ayant trait à Halloween.

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black