7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 rappeurs « digitaux » à suivre en 2019

Recommander Par Bastien Delmiran 28 février 2019

7 rappeurs « digitaux » à suivre en 2019
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

La musique des 7 dernières années a vu naître des voix spéciales, donnant l'impression que les chanteurs ou les rappeurs font passer leur timbre dans des tubes mystérieux. L'ère du numérique permet de se changer et les logiciels accompagnent désormais les musiciens dans leur moindre faits et notes. Découvertes de 7 voix numériquement modifiées.

Les voix robotiques et métalliques, fruits de l’auto-tune, se sont clairement imposées au cours des cinq dernières années. L’ère digitale s’est bel et bien installée, donnant naissance à des rappeurs qui expérimentent, entre musique et clips futuristes. Voici la sélection de 7x7 pour l’année 2019.

1 Rappeur digital : LAYLOW

LAYLOW

digital mundo

Laylow est un personnage mystérieux qui s’apparente à un homme venu du futur. Originaire de Toulouse, il s’est affirmé au cours des trois dernières années avec des morceaux pleins de voix distordues autotunées et des clips bluffants, aux effets spéciaux toujours plus minutieux. 

Il se considère comme un « self made man » qui s’est construit grâce à l’ère des tutoriels vidéos. Ses clips le mettent en scène dans des tenues qui rappellent parfois celles des robots ou des cyborgs. Le jeune homme est également affilié à la marque de streetwear Fat Toyz qui a sorti une collection bionique.

2 Rappeur digital : WIT

WIT

Julot Bandit / Artwork : TBMA Digital Mundo

Le rappeur parisien au flow lancinant qui rappelle une douce complainte chante avec une voix nasillarde et mélodieuse. « Les étoiles c’est mon habitat », ou la vocation d’être toujours plus loin, toujours plus haut : en dehors du présent. 

Son attrait pour tout ce qui peut être futuriste passe par la 3D dans ses clips où les hommes sont représenté comme des clones, comme dans « Dahlia ». Il s’amuse aussi à intégrer des objets en 3D comme des ordinateurs ou des téléphones dans « Non stop » qui rappellent un monde où la technologie est omniprésente.

3 Rappeur digital : GRO MO

GRO MO

Instagram @bouherrour

Bienvenu dans une ambiance vaporeuse où la voix de Gro Mo vous porte sur un nuage. Le rappeur perpignanais pose sa voix enrouée sur des instrumentals (musique de rap) aux frontières entre la house et la new wave. Son producteur, En’Zoo, est en adéquation parfaite avec cet univers qui mêle brumes denses et choc brutal dans son album « Les Etoiles ».

4 Rappeur digital : KEKRA

KEKRA

Instagram @flora_metayer

Le rappeur masqué puise son imaginaire dans les pays asiatiques développés et emmène souvent l’auditeur au milieu de bâtiments modernes du Japon. La distorsion sur sa voix témoigne de cet intérêt pour le numérique et la transformation du naturel en sophistiqué. 

Les visuels sont travaillés de manière à ce que le rappeur apparaisse dans un univers perturbé par des bugs informatiques dans « Wing chun », ou rempli de lumières néons dans « Batman ».

5 Rappeur digital : ATEYABA

ATEYABA

Maxime Chanet

Anciennement nommé Joke, Ateyaba est un condensé de l’ère digitale. Sa voix est modifiée par l’autotune et toute une panoplie de pluggings (outils numériques qui permettent de transformer le son), produisant une atmosphère planante. Le rappeur originaire de Montpellier dissémine des éléments très futuristes dans ses clips comme des néons, des boucles d’oreilles qui produisent de la lumière, des personnages en lévitation ou encore des effets particulier de lumière sur des acteurs. 

C’est notamment le cas dans « Rock with you », réalisé par Nathalie Canguilhem. Le rappeur aime défier les lois de la gravité, ce qui témoigne d’un univers où les règles du présent sont remises en question : « J’fais moonwalk sur la piscine » dans « Lgbiri ».

6 Rappeur digital : JEUNE ARAB

JEUNE ARAB

Instagram @arnoantton

Ce rappeur de Toulouse a fait son apparition avec une voix singulière, traitée de manière elle aussi très digitale. Ses aigus et sa mélodie transportent l’auditeur dans un monde mélancolique et embrumé où la drogue et l’alcool soignent les maux. Il chante l’amour et l’argent sur un fond de spleen, avec des vocalises tiraillées qui s’inscrivent clairement dans une démarche de marier la voix naturelle aux effets numériques. 

Jeune Arab s’inscrit dans une dimension d’expérimentation où la distorsion des voix va de pair avec un esprit rock.

7 Rappeur digital : LORD ESPERANZA

LORD ESPERANZA

Jason Piekar

Il a réussi grâce à YouTube, c’est le fils d’Internet. Il n’hésite pas à prendre position sur le rapport des jeunes aux réseaux sociaux et aux nouvelles technologies. Lord Esperanza porte un regard parfois acerbe sur ce que permet l’ère du numérique d’aujourd’hui, tout en sachant qu’il a réussi grâce à elle.

Il questionne par exemple le fait d’acheter ses vues sur Youtube, rendu possible grâce à des robots. Le tout est accompagné de clips qui le mettent en scène comme un « seigneur des étoiles », un « rappeur de la Nasa ».

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black