7x Anticiper 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Inspirer 7x Surprendre

Recevoir la newsletter 7x7

A bicyclette avec Paulette … en Mayenne

Inspirer Par Corine Moriou 03 février 2018

Lfeznecpxhwhkqphgfvh

Paulette et  Firmin, Fernand.... Kevin, Elodie, Théo, Léa...

Tourisme Mayenne
1 2 3 4 5 6 7

La Vélo Francette nous tend les bras pour faire du cyclotourisme sur le chemin de halage de La Mayenne. Un bon plan avec des copains ; c’est encore mieux s’il y a une Paulette pour participer au concours d’élégance organisé tous les ans par Vélo Agglo Rétro. Totalement, irrésistiblement vintage. On adore !   

« Y avait Fernand y avait Firmin. Y avait Francis et Sébastien. Et puis Paulette. On était tous amoureux d’elle. On se sentait pousser des ailes. A bicyclette. » Ce week-end, on a choisi de faire du vélo en Mayenne, une région assez méconnue qui sonne comme un refrain de La Bicyclette d’Yves Montand). 

Une bande de copains, des chemins de terre, quelques rayons de soleil et l’on s’enfonce heureux dans la France profonde. Direction Laval, à 1h10 de Paris en TGV, la ville natale d’Ambroise Paré, d’Alfred Jarry, du Douanier Rousseau.

Nous n’avons pas choisi cette destination au hasard. C’est le paradis du cyclotourisme grâce à La Vélo Francette,  un itinéraire de 630 km balisé de Ouistreham à La Rochelle. Il faut prévoir une dizaine de jours pour réaliser la totalité du parcours à bonne allure. Mais comme le chemin de Saint Jacques de Compostelle, on peut faire un tronçon, puis un autre. Ce week-end, nous optons pour un Laval Angers aller-retour sur le plat chemin de halage qui borde la rivière La Mayenne, jolie, rieuse, souriante, plus confidentielle que La Loire, majestueuse, condescendante.     

Nous profitons de cette escapade pour visiter les curiosités de la région comme le musée Robert Tatin et l’élevage de lamas à la ferme de La Chalopinière, tester le bateau à pédales destiné aux plaisanciers d’eau douce.

1 Sur le chemin de halage

C84irjwgt5pgadrewpi0

Ferdinand et Pépère font du vélo

Corine Moriou

Nous rencontrons Ferdinand, Julie et Pépère, le chien bien nommé, qui font leur road-movie, sans chichi sur le chemin de halage. Hier les mariniers y tiraient les gabares à la force de leurs chevaux. Aujourd’hui, on y randonne à vélo, à pieds ou à cheval. De la ville de Mayenne à Angers : 122 km de bonheur bucolique. C’est une carte postale champêtre avec des châteaux posés sur les hauteurs. Après la tente bivouac du camping de Coupeau, le couple de cyclotouristes est accueilli ce soir en chambre d’hôtes au Moulin de Neuville. « Ce sont des vacances à durée indéterminée. Je viens de donner ma démission à mon employeur », nous confie Ferdinand. 

2 Restaurateur-éclusier

K8y2embrphbqnjrag6wv

Patrice Lorieul, restaurateur-éclusier à la manoeuvre 

Corine Moriou

Patrice Lorieul est restaurateur-éclusier à L’Ecluse de la Benâtre à Origné. Deux métiers en un ! La rôtisserie diffuse ses effluves de poulet et de cochon rôtis. Qu’il est doux de ripailler sur la terrasse. Un bateau de plaisance arrive, et Patrice abandonne son tablier pour « écluser » le nouvel arrivant. Oui, c’est bien l’expression que l’on utilise. Une école de patience : il faut compter 15 à 20 minutes pour faire les manœuvres. C’est justement ce qui fait le succès du tourisme fluvial le long de la Mayenne … où l’on peut passer jusqu’à 35 écluses. On coule des jours tranquilles- baptisés Les Slowlydays par La Mayenne Tourisme, un tourisme lent (s’inspirant du courant de la slow food) avec des modes de transport doux.  

3 Rétropédalage

Er1jnzwknrzkqtvg5mzg

Un couple vintage participent à Vélo Agglo Rétro 

DR

Un week-end totalement vintage ! On ose la robe fleurie, les bretelles, la moustache en guidon de vélo et la soquette blanche. C’était la 3 ème édition de Vélo Agglo Rétro, le 17 et 18 juin dernier, organisée par l’Office du tourisme de Laval

Tout le monde joue le jeu. Même les geeks abandonnent leur ordi pour participer au rétropédalage. En route pour une randonnée de 34 km au son de l’accordéon sur les routes de la campagne mayennaise. Après un pique-nique sur les bords du Vicoin, place au défilé des élégantes sur leurs montures pour récompenser la plus belle Paulette … en référence à la fameuse chanson. Finalement, c’est la mariée qui remporte le prix et prend la tête de la reprise du parcours sur un chemin ombragé, et heureusement ! 

4 Rencontre avec des Alpagas

Surprise ! Du chemin de halage, nous apercevons des lamas dans une prairie. Ils sont nés ici et semblent bien s’en porter. Une bouille exotique, une allure nonchalante, ce sont en fait des alpagas – de la famille des camélidés originaires d’Amérique du sud - qui vivent à Saint Sulpice, au sud de la Mayenne. « Lors d’un voyage au Chili, j’ai eu le coup de foudre pour ces animaux », raconte Clare Faber, docteur en biologie. Avec son mari hollandais, elle décide alors de changer de vie, de quitter les Pays Bas et d’acheter une ferme dans la région, La Chalopinière.

Sa petite entreprise tourne aujourd’hui avec une soixantaine d’Alpagas. Avec la laine, elle vend des pelotes aux tricoteuses, mais aussi des bonnets, des écharpes, des pulls en laine dans sa boutique. Clare fait aussi l’élevage d’alpagas pour les vendre. Le saviez-vous ? L’alpaga est recherché comme animal de compagnie. Il semble avoir toutes les qualités : calme, doux et intelligent, il vit en moyenne 20 ans. Faire des câlins à un Alpaga coûte la bagatelle de 3 000 euros pour une jolie femelle. Le prix d’un Yorkshire ! 

5 Un musée fantasmagorique au milieu des champs

Vnrylzizhw11xvyzc8of

Le dragon, gardien du musée Robert Tatin 

DR

Temple bouddhiste ? Sanctuaire breton ? Au milieu des champs, à Cossé-Le-Vivien, Robert Tatin a édifié une œuvre fantasmagorique qui célèbre le métissage culturel et religieux. Ce natif de Laval est le Dali de la Mayenne ! Peintre en bâtiment à 14 ans, Robert Tatin prend des cours du soir aux Beaux-arts, monte une entreprise, puis la vend pour vivre de son art à Paris. Il fréquente Dubuffet, Cocteau, Giacometti… Grand voyageur, il sillonne notamment l’Amérique Latine. A 60 ans, de retour en Mayenne, il décide d’ériger une « œuvre monumentale » avec sa cinquième épouse, Lise. 

A l’entrée du musée en plein air, un dragon coiffé d’une famille – le père, la mère, l’enfant - symbolise la continuité plutôt que les démons de l’humanité. Dans l’allée des géants, dix-neuf statues saluent le visiteur : Vercingétorix, Jeanne d’Arc côtoient André Breton, Léonor Fini, Ubu Roi… Surprenant, kitsch, bouleversifiant.    

6 La cellule d’une Ursuline

Vr5fjtf6arrkz5zzuyax

La chambre et le dress code

Corine Moriou

Le Couvent des Ursulines à Château-Gontier abrite le Conservatoire de Musique de Danse et d’Arts plastiques. Haut lieu culturel de la région, le théâtre accueille chaque saison une trentaine de spectacles. On y croise un apprenti musicien, une ballerine, c’est la magie du lieu. A l’étage, un long couloir dessert 23 cellules transformées en vestiaire pour les danseurs, sauf l’une d’elle conservée intacte pour les visites. Dans une pièce de 8 m2, on imagine l’Ursuline mettant en pratique son vœu de pauvreté, obéissance et chasteté. Une croix au-dessus du lit pour tout ornement. 

7 Bateau à pédales

Ud9jzqdganctowwzhhmb

Baisse la tête, t'auras l'air d'un matelot !

Corine Moriou

Un petit côté Saint-Trop ou Riviera avec sa plage de sable fin et ses yachts, le port de Château-Gontier propose un moyen unique d’embarcation en France. Christian Laigle a transformé d’anciens voiliers en bateaux à pédales. A l’arrière du bateau, deux selles. On pédale en duo, comme si l’on était sur un vélo. Mais pourquoi cette drôle d’idée ? Pour rendre accessible le tourisme fluvial. « Les gens se lancent plus volontiers dans la location d’un bateau pour naviguer sur la Mayenne », explique le patron de la base nautique Canotika. Car si tout le monde n’a pas son permis de navigation, tout le monde sait faire du vélo … sur l’eau. 

8 7 + 2 infos

Anne-Laure et Olivier Alléard vous accueillent au Parc Hôtel Logis & Spa à Château-Gontier. Une étape de charme pour les cyclotouristes : 21 chambres et suites, un Spa avec sauna et hammam, une piscine chauffée, un court de tennis. 

L’Aquarelle est une adresse incontournable à Saint-Fort, près de Château-Gontier. Bruno Emery, maître restaurateur, disciple d’Auguste Escoffier, le cuisinier des rois, propose un menu dégustation avec une jolie palette de plats.   

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black
Partager Linkedin white 8 Facebook white Twitter white Email white Plus white