7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français

Décrypter Par Philippe Kerforne 08 juillet 2020

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

Le pouvoir d’achat des Français a connu une forte baisse à la suite à la pandémie de la COVID-19. Le confinement s’accompagne d’une crise économique durable. Celle-ci a de fortes répercussions sur le portefeuille des Français, notamment sur les classes les plus modestes, les CSP-, les jeunes actifs et les chômeurs.

Ces faits son attestés, en particulier, par le dernier baromètre réalisé par Cofidis
et CSA. Parmi les conséquences désastreuses d’une crise économique prévue pour une période d’au moins 6 à 12 mois, voici 7 des principaux impacts actuels et à venir de la crise du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français.

Cet article est sponsorisé.

1 Biens de consommation à la trappe ! Adieu ordinateur, téléphone, télé 4K !

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

L’achat de biens de consommation devrait être impacté par la baisse du pouvoir d’achat, notamment les secteurs de l’électroménager, du matériel audiovisuel, de l’informatique, de la téléphonie… Pour la plupart des Français, il faudra y regarder à deux, voire à trois fois, avant de se payer le dernier smartphone, l’écran plat qui vient de sortir, un nouvel ordinateur, la télé dernier modèle… « On attendra avant d’acheter la dernière TV 4K ! » sera sans doute une rengaine dans de nombreux foyers dans les mois à venir !   … (Remplacez « TV4K » par le terme de votre choix et vous serez dans l’air du temps pendant un moment !). Selon le baromètre Cofidis/CSA, les Français sont 41% à vouloir acquérir un bien électroménager.

2 Si vous n’avez pas envie de meubler uniquement le temps !

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

Ceux qui songeaient à changer leur salon, à s’acheter une nouvelle cuisine, un sofa en cuir, à changer de literie, à craquer sur un nouveau meuble...  devront sans doute patienter. Cela devrait être la même chose pour l’ameublement extérieur si vous possédez une terrasse, un balcon ou, fin du fin, un jardin ! Vous devrez supporter, un peu plus longtemps : votre lit trop dur, vos meubles qui ont mal vieilli ou trop vieux. Même si votre canapé actuel est usé jusqu’à la trame et inconfortable, il faudra vous y faire un plus longtemps. Si vous avez votre machine à laver ou votre cuisinière à changer ; en fait, pour beaucoup d’achats de ce genre cela devra sans doute aussi attendre ! Selon le baromètre Cofidis/CSA :  34% des Français songent à acheter des meubles.

3 Les prix courants à la hausse !

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

Pendant le confinement, on a constaté une hausse des prix d’achat à la consommation. Or, si les restrictions sanitaires ont diminué depuis le début du déconfinement partiel, la courbe des prix des produits de première nécessité, quant à elle, reste à un haut niveau ! Selon l’Insee, les prix des légumes et fruits frais ont augmenté de 17,8% en avril et mai 2020… sans redescendre ou très peu. Les prix de nombreux biens de consommation, notamment dans l’alimentation et les boissons, sont menacés de hausse ou de rester à des tarifs élevés dans les semaines, voire les mois à venir.

4 Les travaux à la maison : un chantier à l’arrêt ?

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

Le manque de moyens financiers est, aussi, un problème pour ceux qui envisagent de faire des travaux dans leur logement, que ce soient des aménagements ou des agrandissements. D’abord, les prix pratiqués par beaucoup artisans font qu’il faut casser sa tirelire, voire fracturer son coffre-fort, pour payer les travaux. De plus, les prix de départ des devis peuvent vite prendre une courbe exponentielle, voire vertigineuse. Aussi, vous pouvez décider de faire les travaux vous-même. Même si vous adoptez ce mode FLVM (Faites Le Vous-Même), il n’est pas dit que cela vous coûte moins cher ! Selon le baromètre Cofidis/CSA, la rénovation de leur logement est un souhait très fort pour 47% des Français.

5 Pour la rénovation énergétique il y a un hic !

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

Le 14 juin 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron annonçait un plan de modernisation centrée sur la rénovation thermique des bâtiments. Or, cette déclaration ne peut pas faire oublier que le plan idoine a du mal à mettre en place depuis plusieurs années. Le logement est un gros consommateur d’énergie (43% du total) et de 19% des émissions de gaz à effet de serre. Or, les frais engendrés par les logements mal isolés (ou « passoires thermiques », pèsent d’un poids considérable sur le budget des familles. Qui plus est, les aides publiques sont notoirement insuffisantes. De plus, de nombreuses incertitudes existent sur la capacité de l’État à maintenir les aides à la transition énergétique durant la crise économique en cours. Les dépenses de rénovation énergétique, de plus en plus contraignantes, risquent à l’avenir, de grignoter une part plus importante du budget des Français.

6 Voyager… au bout de la rue !

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

Avec le déconfinement partiel, une des envies prioritaires des Français est de voyager. Cela tombe bien car les vacances commencent. Or, les envies d’évasion sont largement plombées par les restrictions de voyage. Même si votre destination est l’Hexagone, vous devez songer aux dépenses à engager. Or, la plupart des Français, même en faisant les fonds de tiroirs, vont avoir souvent du mal à trouver de quoi financer leurs vacances, notamment s’ils partent à plusieurs. Même s’ils se contentent de rester en France, les prix, notamment en été, y sont toujours très élevés ! Les Français sont, ainsi, 59%, à penser financer leur voyage toujours selon le baromètre Cofidis/CSA !

7 Baisse des salaires, hausse des impôts ?

7 impacts du coronavirus sur le pouvoir d’achat des Français
pixabay

La menace qui pèse sur l’emploi est une des autres craintes consécutives à la crise économique. Outre les plans de licenciements annoncés ou à prévoir, les personnes qui auront toujours leur travail ne seront peut-être par complètement à l’abri. Une majorité de Français se résoudraient à faire un effort pour garder leur emploi, comme une baisse de salaire. Ce qui diminuerait encore plus leur pouvoir d’achat. L’autre inquiétude vient d’une angoisse d’assister à une hausse des impôts et des taxes en tous genres.

Les nombreux impacts sur un pouvoir d’achat semblent pousser de plus en plus de personnes à se diriger vers les crédits personnels et des solutions de paiement en plusieurs fois. Ainsi, cette dernière forme de règlement est en hausse de 37% (+ 8 points). De plus, en ce moment, de nombreux organismes de prêt et banques accordent des conditions avantageuses, des reports et des ajustements de mensualités comme Cofidis, qui propose déjà des crédits à la consommation à plus de 2 millions de clients en France. Serait-ce la solution ?

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black