7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 indices qui prouvent que Berlusconi et Trump sont frères siamois

Décoder Par Béatrix Grégoire 22 novembre 2016

Sgaeybviyihlpuy1lsqt

Salute ! 

Montage disinfo.com
1 2 3 4 5 6 7

Ils sont tous les deux milliardaires, populistes, sexistes… entre autres ! Silvio s’est enfin trouvé un disciple plus puissant (mais moins riche). 

Le rapprochement est tellement évident que le magnat italien l’a fait lui-même. Silvio Berlusconi a parlé d’ « analogies » entre lui et le président américain élu. Il est aussi sorti une vidéo sur une page facebook italienne qui, en s’appuyant sur toutes les gaffes d’Il Cavaliere, explique aux Américains ce qui les attend dans les années à venir. 

Même analyse sur 7x7 : le parallèle s’impose. Voici pourquoi en sept points communs.

1 Les présidents milliardaires

C8nyffesuxpb1eqabfyg

mhhhhhhhilliards de dollars ! 

Twitter

10 milliards de dollars : Donald Trump, chef d’entreprise, trompette sa fortune personnelle dès qu’il peut. Après calculs, Forbes la réduit à 4,5 milliards et le New York Times à 2,9. Un compte qui reste tout de même bien rondelet.

Silvio Berlusconi, chef d’entreprise, est encore riche de 6,2 milliards de dollars. Il a vu son compte en banque diminuer pas mal à cause de ses déboires avec la justice, mais il tient toujours son rang parmi les grandes fortunes de la planète.

2 Les présidents télévisuels

Donald Trump est devenu une star pop en participant à l’émission de télé réalité The Apprentice. Jouant son propre rôle, il faisait passer des entretiens d’embauche à une série de candidats, ponctuant le plus souvent les rencontres d’un tonitruant et désormais célèbre You’re fired.

L’homme de la télé-divertissement avec présentatrices plus dénudées que moins, c’est Silvio Berlusconi. Ses éminences grises se sont servies du petit écran pour créer le personnage politique à une époque où les leaders traditionnels de la démocratie chrétienne semblaient définitivement destinés au musée des horreurs. Il Cavaliere a usé et abusé des journaux télévisés de ses trois chaînes pour bombarder les téléspectateurs de la propagande de son parti Forza Italia. Sans compter ses nombreux coups de fil intempestifs en direct pour commenter n’importe quel événement, en particulier les matchs de foot.

3 Les présidents populistes

Qkzsxviouvh3addizpg9

Faudrait pas non plus que Donald confonde le drapeau italien et le drapeau mexicain !

capture ecran youtube

L’Américain est désormais connu pour ses déclarations à l’emporte-pièce totalement politically incorrect, mais baignant dans la démagogie la plus évidente. Il a promis d’expulser des millions d’immigrés clandestins – le chiffre varie selon l’humeur -, de baisser les impôts et de créer 25 millions d’emplois.

L’Italien n’est pas en reste. Il avait promis de baisser les impôts, de créer 4 millions d’emplois, encore plus fort que Trump à l’échelle du pays, et même des soins vétérinaires gratuits pour les propriétaires indigents d’animaux de compagnie. Le président du Conseil liait lui aussi criminalité et immigration, se proposant d’arrêter des millions de migrants.

4 Les présidents capillotractés ou qui se font des cheveux

Jimmy Fallon : un animateur qui décoiffe.

Pyroxidée, orange, vraie, fausse, l’invraisemblable tignasse de Donald Trump a certainement plus fasciné la presse que son programme. On s’interroge encore sur la réalité de cette capillarité. Certains soutiennent que le résultat, improbable, de cette touffe serait dû à une méthode d’un médecin français. Pas étonnant que le futur locataire de la Maison Blanche se méfie des importations.

On a glosé pendant des pages et des pages, des heures et des heures sur cette question essentielle : Silvio Berlusconi a-t-il subi des implants ou non ? Heureusement, les journalistes d’investigation italiens ont su trouver une source des plus sûres, Pietro Rosati, chirurgien esthétique et champion anti-calvitie des stars. Le médecin a révélé avoir pratiqué deux greffes sur le crâne du président du Conseil. En 2004 et en 2005. Donc en plein exercice du pouvoir. Les derniers implants lui ont coûté 6 000 euros.

5 Les présidents hommes d’honneur

Enquete EXclusive : Berlusconi et la mafia, scandales à l'italienne.

Donald Trump sait trouver des arrangements avec les lois de son pays, un comble pour ce partisan acharné de l’ordre. Et pourtant, le New York Times a révélé que ce milliardaire n’avait pas payé d’impôts pendant 18 ans. Plus grave sans aucun doute, ses liens avec la mafia de Philadelphie et d’Atlantic City, dénoncés entre autres par le Wall Street Journal. Pour assurer son expansion immobilière, le président élu a contacté des membres reconnus de la pègre. David Cay Johnston, un journaliste américain, vainqueur du prix Pulitzer, soutient que la construction de la fameuse Trump Tower à New York s’est faite avec la participation active du boss Fat Tony Salerno, alors à la tête du clan Genovese. Ajoutons des relations d’affaires avec un Russe exilé aux États-Unis, fortement soupçonné par la police de liens étroits avec la mafia de son pays. Donald Trump soutient pour sa part qu’il est l’homme le « plus honnête qui soit ».

De l’autre côté des Alpes, l’odeur de mafia précède et enveloppe Silvio Berlusconi depuis longtemps comme le montre ce documentaire. Mais c’est en 2013 que la justice reconnaît officiellement un pacte liant le Cavaliere avec Cosa Nostra. Les hommes d’honneur siciliens ont assuré la protection de Sua Emittenza de 1974 à 1992 contre un joli paquet de billets. Ils l’auraient aussi fortement aidé lors de sa campagne électorale, selon le témoignage de repentis. Mais Silvio Berlusconi a toujours farouchement nié toute implication avec la criminalité organisée. Sa condamnation pour fraude fiscale paraît du coup bien dérisoire.

6 Les présidents sexistes

Donald dans le texte : "Quand t'es une star, elles te laissent faire. Tu peux tout faire. Les attraper par la chatte, tout faire. »

La profession de foi de Donald Trump envers les femmes ressemble au manuel du parfait macho. « Grosses truies », « chiennes », « bonnes à rien », voilà le portrait sans concession que cet homme du monde des affaires dresse régulièrement de la gent féminine. Il peut même pousser jusqu’à l’insulte directe. Il traite l’animatrice Rosie O’Donnel de plouc, ajoutant : « Elle a un visage gros et laid ». Et toujours galant affirme de Arianna Huffington, fondatrice du site Huffington Post : « Je comprends que son mari l’ait quitté pour un homme. Il a fait le bon choix. ». Mais la palme de la phallocratie appartient sans conteste à ses propos tenus en 2005 et diffusés sur le site du Washington Post : « Vous savez, je suis irrésistiblement attiré par les belles femmes. Je commence par les embrasser tout de suite, comme un aimant. (…) Quand t'es une star, elles te laissent faire. Tu peux tout faire. Les attraper par la chatte, tout faire. » Voilà le candidat, également fervent anti-IVG, pour lequel, 42 % des femmes ont voté.

Berlusconi rend évidemment justice au cliché du latin lover, sauf qu’il y ajoute une bonne dose d’obscénité. Ses soirées « Bunga Bunga » dans sa villa d’Arcore, à côté de Milan, ont fait le tour du monde. Il organisait régulièrement des fêtes très déculottées où étaient invités hommes d’influence et prostituées. On connaît en outre sa passion pour les très jeunes filles. Notamment à travers le scandale Ruby. Silvio Berlusconi a été accusé d’avoir incité cette mineure marocaine à la prostitution. Condamné en première instance, il est acquitté en appel malgré le réquisitoire du procureur. Les Italiens, entre le rire et l’indignation, ont vu un « modèle de charme », Michela Vittoria Brambilla, obtenir le portefeuille du ministère du tourisme.

7 Les présidents Poutine friendly

U96uxwx2f1o1wjm2zhlj

Comme larrons en foire. 

remlin.ru

Donald Trump trouve Vladimir Poutine très gentil, en tout cas beaucoup plus que lui. Et affirme s’ « entendre bien avec lui ». Des compliments que le numéro un russe lui rend bien. Le décrivant comme un homme « flamboyant ». Cette belle amitié a conduit le candidat républicain à plaider pour une reconnaissance de l’annexion de la Crimée par la Russie. Ce qui entraînerait de fait une levée des sanctions économiques américaines, décidées en mars 2014. Trump, après son élection, a appelé le maître du Kremlin pour parler d’une normalisation des relations entre Moscou et Washington et pour mettre en place une coopération constructive. Rappelons que le groupe Trump a tenté à plusieurs reprises de construire une Trump Tower à Moscou. En vain jusqu’à présent.

Il existe une photo étonnante, où l’on voit Vladimir Poutine, en tenue décontractée, col de chemise largement ouvert, en train de sourire. Mais pas ce sourire de cérémonie, officiel, figé qu’il arbore souvent, non un franc sourire, où s’alignent en pleine visibilité incisives et canines. Lui tenant les épaules, un ami se promène avec lui. C’est Silvio Berlusconi. Ils sont en Sardaigne dans la somptueuse villa du magnat italien. Les deux hommes s’entendent parfaitement. Au point que le premier ministre transalpin n’a pas hésité à poser un lapin à Rome au roi de Jordanie pour aller dignement fêter l’anniversaire de son grand copain dans sa datcha. Pour ne pas faire de peine à Vladimir, Silvio a défendu l’offensive russe contre la Géorgie en 2008 et c’est sous son mandat que l’ENI (société mixte d’énergie) a passé des accords avec la Russie pour l’acheminement du gaz.

8 7 + les sept déclarations les plus hallucinantes de Donald et Silvio

1 « Bien sûr, il s’agit de logements provisoires. Mais les gens devraient s'imaginer qu'ils sont en camping le week-end. » (7 avril 2009, Berlu lors d’une interview en direct sur abruzzolivetv.com à propos des tentes qui abritaient les sinistrés du tremblement de terre d’Aquila.

2 "Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre l'industrie américaine non-compétitive." (Trump 6 novembre 2012, sur son compte Twitter)

3 "Comment peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ?" Sur Hillary Clinton (Trump le 16 avril 2015, sur son compte Twitter)

4 «Mussolini n’a tué personne. Et ses opposants, il les envoyait en vacances à la frontière. »  (Berlu le 4 septembre 2003, dans une interview accordée à l’hebdomadaire britannique The Spectator)

5 "Quand le Mexique nous envoie ces gens (les immigrés mexicains, ndlr), ils n'envoient pas les meilleurs d'entre eux. Ils apportent des drogues. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs." (Trump le 16 juin 2015, lors de l’annonce de sa candidature)

6 « Une autre raison pour investir en Italie? Outre le beau temps, nous avons des femmes chefs d’entreprise très belles et aussi de très belles secrétaires. » (Berlu le 25 septembre 2003 à New York lors d’une conférence destinée à des chefs d’entreprise italiens et américains).

7 "On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son... où que ce soit" Sur la journaliste Megyn Kelly qui lui a posé des questions pas « fair-play » (Trump le 7 août 2015, sur CNN)

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans Décoder

Partager 1 Linkedin white 2 Facebook white Twitter white Email white Plus white