7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Décrypter Par Eric Le Braz 21 novembre 2018

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

31 ans qu'il se lève de bonne heure. 

Photos France 2
1 2 3 4 5 6 7 8

Vous avez peur d’un accès de jeunisme dans les médias ? Détrompez-vous, le vieillisme a encore de l’avenir.

Ils ont été gâtés par la vie… maintenant ils gâchent celles des autres. Les fées se sont bousculées au-dessus du berceau des baby-boomers et elles ne les ont pas lâchés. Ils ont profité de la croissance d’un pays émergent, des swinging sixties, de la fête soixante-huitarde, de la parenthèse enchantée des années 70, de la course au fric des années 80... Depuis, ils sont aux commandes et n’ont pas vraiment l’air de vouloir les lâcher.

Car les fées sont têtues et la dolce vita continue. Alors que des millions de baby-boomers se la coulent douce grâce à une retraite précoce (que les générations suivantes financent) ; et tandis que certains n’ont pas oublié leurs valeurs de jeunesse, sponsorisent les enfants et petits-enfants, militent et bénévolent à tout va – on en connaît et ils sont bath comme disaient leurs parents – une minorité très visible accapare les médias quand ils ne les dirigent pas.

Le pauvre Julien Lepers fut une victime expiatoire. Mais un quarteron + 3 de tempes grises ou dégarnies s’accrochent à leurs micros comme un bigorneau sur les dreadlocks de Jack Sparrow. Nothing personal dans cette short list. Juste la lassitude de voir les mêmes trombines depuis tout petit dans un secteur aussi sinistré que la filière porcine. Car tout en palpant des cachets de footballeurs, ils sévissent dans un univers impitoyable où les jeunes de la génération Y et bientôt Z triment comme des esclaves pour des CDD de misère et où les quadras et les quinquas de la génération X mendient des piges payées au lance-pierre.

Bref, Jean-Claude Bourret (76 ans) a au moins la décence de vivre sur Mars et Bruno Masure (69 ans) se contente de basher twitter obsessionnellement avec son humour borderline qu’on adore. Mais les autres…

1 Anne Sinclair, 67 ans, pauvre petite fille riche

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Les années n’ont pas de prise sur elle.

Photo Lagardère

Anne Sinclair s’est longtemps ennuyée dans son rôle de Desperate housewives d’expat à Washington. Elle a aussi beaucoup souffert et on comprend qu’elle ne veuille pas lâcher le morceau. À 67 ans, finalement, on est encore jeune. Mais avait-elle besoin de diriger une rédaction et de squatter par la même occasion un poste qui aurait pu échoir à d’autres journalistes probablement aussi talentueux qu’elle… alors qu’à la tête de sa fortune, elle aurait pu créer un média au lieu de se faire employer par une franchise US ! Fallait-il en plus qu’elle commette une interview dans la matinale du week-end sur Europe 1, la station des baby-boomers increvables et multicartes ? 

2 Jean-Pierre Elkabbach, 79 ans, il ne se taira donc jamais

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Jean-Pierre, faut arrêter l'auto stop à ton âge !

Fred Dufour AFP

C’est peut-être le doyen des cartes de presse, il n’est d’ailleurs trop vieux pour être un baby-boomer mais assez jeune pour avoir profité à donf des trente glorieuses. Il a couvert la guerre d’Algérie, fait grève en 68, puis il s’est découvert une vocation de chef, opinant auprès des gros bonnets. Dans les années giscardiennes, à la tête de France 2, il animait des débats mémorables sur le nucléaire sans inviter un seul écolo. Une légère traversée du désert en 81, et hop, le voilà sur Europe 1. Il ne lâchera plus jamais le micro, malgré quelques incartades pour diriger France 2 ou Public Sénat. 

Aujourd’hui, JP la doudoune occupe toujours la tranche de 8 h 10 rue François-1er. Et après le turbin, le Talleyrand du journalisme s’amuse à jouer les conseillers des princes. Un amour rapproché du pouvoir qui expliquerait la longévité de ce courtisan insatiable selon son biographe Vincent Quivy, auteur de « Profession : Elkabbach » (quel titre génial). À part ça, il adore se faire inviter dans les festivals et voyages de presse VIP où il a gagné le surnom d’Extrabbach car il omet de payer ses extras… Qu’on l’enferme dans une senioriale et qu’on n'en parle plus.

3 Jean-Pierre Pernaut, 65 ans, vous en reprendrez bien encore pour 20 ans ?

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

JPP prisonnier du JT, ça fait 28 ans qu'il n'a plus le temps de dégorger ses poireaux à midi. 

Paris match françois darmigny

Dans la rue, on l’appelle Jean-Pierre, mais son surnom à TF1, c’est PLD, pour présentateur longue durée. 40 ans que l’idole des vieux squatte les plateaux télé. Heureux baby-boomer, il a pu entrer dans une école de journalisme après avoir raté deux fois le bac. Depuis le concours d’entrée du CFJ est devenu plus sélectif que l’Ena, mais PLD a toujours réussi à passer entre toutes les gouttes.

Cet homme sait nager avec les requins et sa récente interview dans Paris Match est un véritable guide de survie en milieu hostile. Son JT douce rance ? « Il n’a rien de vieillot, au contraire. Il est d’une grande modernité. » L’éviction de Claire Chazal ? « Ma tristesse ne m’empêche pas d’être ravi de l’arrivée d’Anne-Claire Coudray, un excellent grand reporter. » Mais quand même, l’éviction ne fut pas très élégante, Jean-Pierre… « Comment juger ? Je n’ai jamais été patron d’une entreprise télévisuelle telle que TF1. » Et PLD ne semble pas craindre le nouveau boss Gilles Pélisson : « J’ai confiance en ma direction. Les téléspectateurs sont fidèles, les chiffres sont bons ». 

Les ostréiculteurs de Marennes ou les écailleurs de pipe de Saint-Claude ont donc encore de beaux jours devant eux. Car après 28 ans de JT,  Jean-Pierre Pernaut, n’a pas l’intention de se ranger des voitures. « Il n’y a pas de limite d’âge pour un présentateur. Aux États-Unis, Barbara Walters vient de quitter la tête de son JT à 84 ans », dit-il avant de préciser que sa mère va bientôt fêter ses 101 ans ! Au secours, PLD est inoxydable, vous en reprendrez bien encore pour 20 ans ?

4 Jean-Pierre Foucault, 68 ans, mais quand dira-t-il son dernier mot ?!

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Réponse A : je suis indéboulonnable. Réponse B : j'ai des amis haut placés. Réponse C :  je vous enterrerai tous. Quelle était la question ? 

Qui veut gagner des millions ?

Après avoir animé l’Académie des neuf, Sacrée soirée, Intervilles, Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! (si, si, ce truc a existé), ce grand supporter de l’OM (et de Jean-Claude Gaudin) continue à gagner des millions et à s’imposer dans les soirées Miss France. Mais sortez-le de là ! 

5 Michel Drucker, 73 ans, le gendre idéal vire cacochyme acariâtre

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Manquerait plus qu'il morde !

France 2

Il vient de toper pour deux ans de plus ! Tout en renonçant à Vivement dimanche, Michel Drucker affirme avoir signé une prolongation de deux ans (et d’une heure sup’) de Vivement dimanche prochain. 

Mais qui l’arrêtera ? Même pas les jeunes. Il fallait le voir dimanche 7 février frayer avec cette quintessence du jeunisme invité principal de son plateau : Kev Adams

Pour prouver qu’il savait parler aux Kevin comme il a su séduire les Raymonde, l’ex-gendre idéal en faisait des tonnes. Et les humoristes convoqués, de jouer le jeu des hypocrites compliments fleuris. Or donc, Michel Drucker règne sur le Paf depuis un demi-siècle. Il a débuté en 1964 en commentant le rugby à XIII. Et aujourd’hui, il crie à la chasse aux vieux parce qu’il veut faire la saison de trop. 

Halte à la victimisation du faux gentil : il ne cesse de baver sur ses collègues et c’est lui qui a piqué le canapé du dimanche aprèm à Jacques Martin. Victime d’un AVC, l’inventeur du Petit Rapporteur et de l’École des fans (Drucker a-t-il jamais inventé autre chose que l’interview brosse à reluire ?), le grand Jacques, venait d’être éjecté du créneau après 22 ans de dimanche Martin. Un mauvais présage pour un hypocondriaque. Michel, si tu m’écoutes, jette l’éponge avant de mal finir, un Français sur deux ne peut déjà plus te voir en peinture. Ou sinon, qu’on te réserve une place dans un Ehpad avec une piste d’hélico et qu’on en parle plus. 

6 William Leymergie, 69 ans, l’avenir appartient à celui qui se lève tôt

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Mon Dieu, pourvou qué ça dourre

France 2

Le 10 janvier 1985, sur Antenne 2, les téléspectateurs matinaux découvrirent pour la première fois ses fameuses dents du bonheur rayonnantes à l’heure du laitier. 31 ans plus tard, prince William sévit encore. « Ce tyran paternaliste » comme le nomme l’un de ses chroniqueurs souffre-douleur est réputé pour ses altercations avec ses gens et son caractère de chien. Sinon, il n’a visiblement pas trop envie de faire la grasse… : « Mon émission a 30 ans, j’entame joyeusement le début des trente prochaines années ». 

7 PPDA, 68 ans, il n’y a pas que sa marionnette qui refuse de décrocher

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Ciao ! mais pas adieu

Canal +

On imagine qu’après avoir touché ses 71 500€ mensuel pendant des siècles à TF1, Patrick Poivre d’Arvor n’a pas de problème de fin de mois. Mais ce n’est probablement pas à cause de la retraite des vieux qu’il continue à bosser chaque jour à radio classique cette autre réserve à baby-boomers increvables, où il peut croiser un quarteron de papy-radioteurs (scrollez 2 cm pour les découvrir)…

8 7 + 8 inoxydables

Ces 7 papy-boomers sont increvables : mais place aux jeunes, bordel !

Catherine Nay, 72 ans qui continue régulièrement de distiller son venin rue François-1er.

Paul Amar, 66 ans, is still alive and he’s leaving in Tel Aviv où il dirige l’info de télé Drahi d’I24news.

Thierry Ardisson, 67 ans  mais, bon, on lui pardonne de perdurer car il continue à se renouveler.

Annie Duperey (68 ans), Guillaume Durand (63 ans), Christian Morin (70 ans) ou Eve Ruggieri (76 ans) sont sur la même longueur d’onde que PPDA. Radio Classique est aux vieilles stars des médias ce que le Cosmos New York est aux footballeurs sur le retour, un sursis doré en attendant le repos bien mérité. La préretraitée Claire Chazal (59 ans) y a déjà pris ses aises…

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black