7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 ASTUCES pour obtenir votre PERMIS DE CONDUIRE moins CHER

Faire Par Michèle Auteuil 01 avril 2019

7 ASTUCES pour obtenir votre PERMIS DE CONDUIRE moins CHER

Permis de conduire

1 2 3 4 5 6 7

Conduire une voiture, une moto, un camion ou même un bateau implique que l’on soit titulaire d’un permis de conduire délivré par la Préfecture de Police. Pour un jeune, c’est évidemment le permis auto qui est le plus utile.

La voiture est devenue l’ennemie. Il n’empêche qu’elle est le seul mode de transport dans certaines régions, faute d’alternative. Parfois, les transports collectifs existent mais à raison d’un  RER, un train, ou un autocar par heure ! Ce qui n’est guère pratique quand il faut se rendre au travail, à la fac, à la pharmacie, déposer les enfants à l’école ou à la crèche, visiter des parents malades ou en situation de handicap etc. 

Pas d’auto pas de boulot, ni études dans de nombreuses régions. Alors oui, passer le permis de conduire doit être un  objectif prioritaire pour tous les jeunes dès qu’ils fêtent leur majorité. L’auto est le passeport vers l’emploi et les études. Mais passer le permis de conduire coûte cher en France, et les prix varient considérablement d’une région à l’autre.  Dans tous les cas, c’est bien le financement qui peut poser question quand on est jeune et pas encore dans la vie active qui procure un revenu. Dans ce cas, il existe des aides financières, ne les laissez pas passer.

1 Permis de conduire : Le permis auto à 18 ans

Pour conduire des véhicules automobiles dits véhicules de tourisme, une voiture donc, il faut être titulaire d’un permis B que l’on peut obtenir à l’âge de 18 ans. Les candidats qui suivent l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) peuvent commencer la préparation du permis de conduire à partir de 17 ans et demi. Dans tous les cas, conduire seul n’est possible qu’à l’âge de 18 ans. 

C’est à cause de la responsabilité civile : à la majorité, on devient responsable de ses faits et gestes. Au contraire avant 18 ans, les parents endossent la responsabilité civile pour les faits et gestes de leur enfant, qui causent à autrui des dommages.

2 Permis de conduire : 500 € d’aide pour les apprentis

Une aide d’un montant fixe de 500 € est accordée, sans condition de ressources, aux apprentis âgés d’au moins 18 ans, titulaire d’un contrat d’apprentissage et inscrits aux épreuves du permis de conduire B. 

Pour obtenir le versement de cette aide, vous devez remplir le formulaire disponible sur le site www.alternance.emploi.gouv.fr le remettre au centre de formation des apprentis (CFA) où vous êtes inscrit.  Le CFA vous versera l’aide de 500 € puis se fera rembourser par les pouvoirs publics. Sur le formulaire, vous devez indiquer si vous souhaitez encaisser vous-même l’aide ou si vous autorisez le CFA à la verser directement à l’auto-école. Cette solution n’est pas une bonne idée. Cette aide vous est destinée, gardez-en la maîtrise, faites la verser sur votre compte bancaire.

3 Permis de conduire : 1 euro par jour pour les moins de 25 ans

Le principe du permis de conduire à un euro par jour consiste, pour ceux qui ont moins de 25 ans révolus, à obtenir un prêt à 0 % (les intérêts sont payés par l’Etat) d’un montant de 1 200 € remboursable en 40 annuités de 30 € par mois ( 1 € x 30 jours = 30 € par mois). En cas d’échec, un prêt supplémentaire de 300 € est possible. 

La plupart des banques ont signé un partenariat avec l’Etat pour accorder des prêts « Permis de conduire à 1 € ». Si vous avez moins de 25 ans, quelle que soit votre situation, vous pouvez demander ce prêt à la banque qui tient votre compte bancaire. Si elle n’a pas signé le partenariat avec l’Etat, il faudra vous adresser à une autre banque.

4 Permis de conduire : Des aides pour les personnes sans emploi

Les personnes au chômage peuvent obtenir du Pôle Emploi une subvention pouvant atteindre 1200 € à condition que le permis de conduire soit nécessaire à leur réinsertion dans le monde du travail.

Par exemple, une personne vivant dans une commune pas ou peu desservie par les transports collectifs : obtenir le permis de conduire lui permettra d’acheter ou louer une voiture pour se rendre sur un lieu de travail. Certains conseils départementaux peuvent accorder aux bénéficiaires du RSA une aide au financement lorsque le permis de conduire est indispensable à la réinsertion professionnelle.

5 Permis de conduire : Le compte personnel de formation

Les sommes figurant sur le compte personnel de formation, quel que soit l’âge du salarié,  peuvent être utilisés pour financer la formation au permis de conduire dans la mesure où il est indispensable à la réalisation de votre projet professionnel ou pour favoriser la sécurité de votre emploi. Là encore, il s’agit de la situation où le permis de conduire est vraiment indispensable pour préserver votre emploi ou vous permettre de réaliser un projet professionnel.

Les personnes en situation de handicap peuvent obtenir une aide au financement du permis de conduire en moyenne de 800 € à 1300 € auprès de l’Agefiph.

6 Permis de conduire : Réduire la période d’essai

Depuis le 1er janvier 2019, une formation post permis payante (comptez autour de 100 €)  de 7 heures, en auto-école labellisée permet aux jeunes conducteurs n’ayant commis aucune infraction ayant entraîné des retraits de points, de réduire à deux ans au lieu de trois ans le délai pour obtenir les 12 points. 

Pour ceux qui ont passé leur permis de conduire sous la formule conduite accompagnée, la formation post permis permet de réduire la période probatoire de 24 à 18 mois. 

Par jeunes conducteurs, il faut comprendre les personnes, quel que soit leur âge, ayant obtenu un premier permis de conduire depuis plus de six mois et moins de douze mois. Autrement dit, si vous le souhaitez, la formation post permis est à suivre entre le 6 ème et le 12 ème mois suivant l’obtention de votre permis de conduire. Cette formation post permis de conduire est destinée à initier les jeunes conducteurs aux règles de la sécurité routière.

7 Permis de conduire : Une voiture pour 2 € par jour

Jeunes ou moins jeunes, quand on passe son permis de conduire, ce n’est pas pour le garder dans le portefeuille ou le sac à main : dès lors il faut se procurer une voiture, mais comment faire lorsque l’on est désargenté ? Parfois, le Conseil régional comme celui les Hauts de France propose la location d’une voiture pour 2 € par jour, sous condition de ressources, aux personnes dont la réinsertion professionnelle nécessite un véhicule pour se rendre sur le lieu de travail. Il en est de même chez certaines associations caritatives.

Quand on n’a pas les moyens de financer l’achat d’une voiture ou s’il n’est pas possible d’obtenir un crédit auto, la location entre particuliers peut être une solution. Par exemple, les sites Drivy et Ouicar mettent en relation les propriétaires de voitures souhaitant les louer avec les conducteurs à la recherche d’un véhicule à louer à prix raisonnable. La location chez un loueur de voitures professionnel peut aussi être une solution au moins dans un premier, mais à condition d’avoir des revenus suffisants pour payer le prix de la location.

Si votre situation professionnelle est stable, la location longue durée avec option d’achat (LOA) peut être une solution, mais il faut garder une grande vigilance au moment de signer le contrat avec le loueur d’autos.

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black