7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 nouveaux sports qui vont participer aux Jeux Olympiques (ou pas)

Anticiper Par Slimane-Yann Ammor-Bihan 01 août 2016

Jhd8pxjcvembigwmv35w

Hé, ça en jette un peu plus qu'un 50 mètres brasse, non ? 

Tarik Browne FLICKR
1 2 3 4 5 6 7

Le 3 août 2016, juste avant l’ouverture des Jeux, le CIO a validé cinq sports proposés par Tokyo pour 2020. Et on en a trouvé deux autres pour les JO suivants…

Il y a un sport auquel on ne joue jamais et qu’on regarde  encore moins, vu qu'il est à peu près aussi télégénique que le curling. C’est pourtant un sport qui coûte une blinde à pratiquer et qui provoque en prime des cauchemars écologiques et des aberrations agricoles. Ce sport squatte l’espace dans les pays où il n’y en pas et de l’eau dans les zones où il n’y en plus. Enfin, quand  on écrit sport, c’est une façon de parler. C’est une activité de pépères milliardaires qui se déplacent dans des voiturettes ridicules et s’arrêtent pour marcher trois mètres avant de se déhancher entre des trous. Hé bé ce « sport », messieurs dames, est redevenu une discipline Olympique. Après 112 ans d’absence que personne n’a vraiment remarqué, le golf revient à Rio.

Mais c’est déjà un bide. Seuls quatre sur dix des meilleurs golfeurs du monde feront le déplacement. Et pas un des trois premiers. Même le numéro 1 français s’est fait porté pale. Le mot d’excuses pour les absents ? Zika ! "Des médecins ont confirmé que décider de concourir à Rio signifie forcément prendre un risque, même peut-être faible, pour ma santé et celle de ma famille", a déclaré sans rire le numéro 1 mondial Jason Day. 

La bonne excuse ! Les golfeurs ont un mot du docteur parce qu’il y a deux lacs artificiels sur leur parcours. Mais tu crois que les rameurs de kayak ou d’aviron ont évoqué le même danger. Non, ils y vont au charbon,  ils la veulent la médaille….tandis que les golfeurs  s’en tamponnent le coquillard comme de leur premier million de dollars.

Cette longue intro pour rappeler que la vie est injuste et le monde mal foutu. Car tandis que les golfeurs se la pètent, d’autres sportifs bien plus nombreux, intéressant et méritants sont privés de JO. Pour le moment. Le Comité international olympique a validé cinq nouvelles disciplines : le baseball/softball, le surf, le skateboard, le karaté et l'escalade en vue des Jeux de Tokyo en 2020.  Le comité d’organisation japonais, a profité d’une réforme du CIO, qui a supprimé la limite de 28 sports max pour les Jeux d’été, pour proposer l’intégration de ces nouveaux sports. Le sixième, mon préféré, est en lice pour (Paris ?) 2024. Et le septième est là uniquement car il obéit à des critères, disons,  scientifiquement subjectifs en vue de la candidature de Poudlard en 2032...

1 Le karaté ne va plus se rater

Avouons-le : c'est un peu plus facile à comprendre que le judo.

C’est dur d’avoir dans son nom deux syllabes synonymes d’échec. Et ça n’a pas porté chance au karaté jusqu’à maintenant qui s’est fracassé sur toutes ses candidatures. Pourtant avec 50 millions de pratiquants, les karatekas font mieux que les judokas (8 millions). Et c’est un peu plus spectaculaire à regarder…

A part ça, avec Alexandra Recchia, Lucie Ignace ou Garin Marvin, on a déjà quelques champions du monde dans l’équipe. Je dis ça, je dis rien...

Le fait que les Jeux de 2020 se déroulent à Tokyo étaient un plus pour la candidature. Déjà que le CIO a rejeté le sumo...

2 Le surf va prendre la vague

Si on en plus on retransmet les compétitions avec des GoPro...

Il n’y a pas des spots dans le monde entier, mais on est au moins certain qu’il y en a chez les nippons. Et qu’il y en aura en France, si jamais, un jour, peut-être, les Jeux avaient lieu à Paris (donc aussi entre Hossegor et Tahiti). Le seul souci, c’est que l’été, hors tsunami, la mer est plutôt calme au Japon. Mais on sait maintenant faire des vagues artificielles comme le prouve cette impressionnante installation au Pays de Galles. Bon, les puristes ont de toute façon remporté la partie et la compétition se fera dans les vagues de l'océan pacifique. Le surf est retenu et la culture surf sera aussi mise en avant dans un  Festival de musique, de peinture, bref la panoplie habituelle.

Certes, ce n’est pas le sport le plus accessible mais assurément l’un des plus télégéniques. Et puis il n’y a pas de raisons que le snow soit aux jeux d’hiver et que la glisse soit absente des Jeux d’été… Ce qui vaut aussi pour la candidature suivante d’ailleurs.

3 Le skate n’en fait qu’à sa tête

Le petit plus du skate, c'est qu'on peut se passer de stades... mais comment noter un sport qui refuse les règles ? 

C’est beau, c’est bluffant et il y a des effets waouh garantis : le skateboard mérite a priori une place aux Jeux. D’autant plus qu’à part le BMX, on ne peut pas dire que le CIO fasse beaucoup d’efforts pour attirer les jeunes, voire les anciens jeunes, avec des sports de leur âge. Mais ça c’est la théorie. Car les riders s’étripent gaiement face à la candidature du skateboard. D’un coté, les sportifs de haut niveau qui chassent les sponsors ont besoin de visibilité… et les JO leur donneront la mondovision tous les quatre ans. Mais face à ces riders de contest, des puristes se sont insurgés.  Pour ces anars, le skate n’est pas un sport : « le skateur n’a rien d’un athlète olympique, il n’a pas d’entraineur, de formateur avec un planning drastique à suivre ; aux antipodes, le skateur est un artiste qui est l’auteur d’une activité créatrice individuelle sans volonté de concourir contre d’autre pays, la culture du skate n’ayant pas de frontière. ». Et toc. Ça, c’est la vraie culture de la street. Des adeptes de l’indiscipline ne peuvent pas transformer  leur art de vivre en discipline...

Si vous adhérez à ces principes, vous auriez pu signer  la pétition contre le skate aux JO

4 L’escalade, bientôt au sommet

Comment escalader six étages en moins de dix secondes...

D’accord, l’escalade ça fait un peu activité de centre aéré. Sauf quand on voit grimper Farnaz Ismaelzade… Après avoir visionné la vidéo ci dessus, on sait que Spider woman existe. Farnaz Ismaelzade est Iranienne, un pays compliqué pour les sportives comme elle l’explique dans ce site communautaires d’adeptes de la grimpette : « Nous ne pouvons pas grimper en même temps que les garçons. Difficile donc de s'entraîner professionnellement quand nous le voulons, et souvent, comme il y a moins de femmes, moins de temps nous est attribué. ». Alors Farnaz s’entraine au Canada… Avant une médaille à Tokyo ? En attendant, on regrette déjà qu’il n’y ait pas eu la compet’ sur le pain de sucre...

5 le come back du baseball et du softball

Mais si, le baseball, c'est un sport palpitant. Il suffit de patienter... et ça finit par s'animer. 

Très populaires chez les nippons, ces disciplines ont déjà connu les JO avant d’en être exclues. Il faut dire qu ‘en dehors des USA, du Canada, du Japon et de Cuba, très peu de pays pratiquent avec passion le sport de la base et la balle molle (oui, ça fait moins chic, hein, dit comme ça). A peine plus télégénique pour les non initiés que le cricket, le baseball risque de cumuler d’autres handicaps. Si les golfeurs se font dispenser à cause de zika, que vont dire les milliardaires de la batte quand ils devront aller concourir dans les stades de Fukushima

6 La pétanque n’aura plus les boules

L'autre avantage des boules, c'est qu'on peut aussi s'en servir comme instrument de musique...

On croirait une pub pour Benetton, mais cette vidéo de promo pour que les boules rentrent dans les anneaux, n'est pourtant pas mensongère. C’est vrai que les boules réunissent des hommes, des femmes, des vieux, des jeunes dans tous les pays…

Et il n’y a pas de quoi ricaner. Concentration, précision et dosage de la force : les boules sont un sport, comme le golf. Et avec 200 millions de pratiquants réguliers, elles ont deux fois plus d’adeptes. Car on y joue sur les cinq continents et les asiatiques ne sont pas des manchots. Si on n'embrasse jamais Fanny car c’est la France qui gagne à la fin, les Thaïlandais touchent leur bille, un certain Thaleungkiat Phusa-Ad a d’ailleurs été deux fois champion du monde de tir de précision aux championnats du monde de Pétanques. Et  Christian « Nanou » Andrianiaina, Tita « Mims » Razakarisoa,  Hery Razafimahatratra et Lova Rakotondrazafy.... Tu connais ? C'est l'équipe malgache championne du monde de pétanque en 2016.  

Les fédés de  pétanques, de Boule sport (la grosse boule lyonnaise) et de Raffa (la pétanque italienne qu’on peut jouer sur moquette), bref tous les sports de boules sont candidats pour les jeux de 2024. Si en plus, on joue à domicile... Réponse en 2021

7 Le quidditch, c’est pas si kitsch !

Une vidéo très didactique (dans  la langue d'Harry Potter) pour comprendre les règles du quidditch...

Ne vous esclaffez pas trop vite. Le quidditch est déjà pratiqué dans 20 pays. Il existe des compétitions internationales d’envergure : la France a d’ailleurs remporté les premiers jeux européens de quidditch en 2015 : 90 à 50 contre l’équipe d’Harry P… du Royaume Uni. D’accord, contrairement à ce qui se passe dans les livres de J.K. Rowling, les joueurs de quidditch ne volent pas (encore). Mais ils chevauchent bien un balai, ils marquent des points en visant des anneaux et attrapent le vif d’or (en fait une balle cachée dans une chaussette accrochée au cul, heu, à la ceinture d’un treizième joueur). Bon, c’est encore un peu artisanal, et le balai coincé entre les parties n’est pas toujours du meilleur effet mais les, heu... parties justement peuvent peut être spectaculaires et la poursuite du vif d’or très ludique. 

Vous avez suivi ? les règles font plus de cent pages mais la Fédération du Quidditch Français résume tout ça ici

Bref, ce sport mérite sa reconnaissance chez les moldus et envisage d’ailleurs de devenir olympique. Et si ça ne marche pas, on en glissera en un mot à celui dont on ne doit pas prononcer le nom...

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Anticiper

Partager Linkedin white 40 Facebook white Twitter white Email white Plus white