7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Faire Par Noémie Carton 18 septembre 2018

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique
pixabay / piro4D
1 2 3 4 5 6 7

Réduire son empreinte écologique n’est pas aussi contraignant que l’on pourrait le penser. Pas besoin d’être zéro déchet, végétarien ou de vivre en ermite dans les bois pour faire du bien à notre planète. Et si on se penchait de plus près sur tous ces gestes du quotidien qui, mis bout-à-bout, pourraient inverser la tendance climatique ?

Au fil des articles, des reportages et des constats, la conscience écologique des Français s’éveille. Nous comprenons que, comme dans la légende du colibri, nous sommes tous acteurs de notre planète. Nous pouvons tous agir à petite ou à grande échelle, depuis notre maison ou notre lieu de travail en changeant simplement quelques habitudes.

1 Réduire son empreinte écologique en achetant mieux

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Consommer plus local et plus humain

pixabay

Le tout premier domaine dans lequel nous pouvons réduire notre empreinte écologique est celui de nos achats du quotidien. Nous savons tous que la majeure partie des produits que nous achetons vient de l’autre bout du monde. Or, selon une étude de l’association ProFrance menée en 2017, 74% des Français se disent prêts à payer plus cher pour un même produit s’il vient de France. Mais entre « être prêt à le faire » et « sauter le pas »… 

Acheter des produits fabriqués en France, labellisés ou non, est une première façon d’agir. Non seulement vous soutenez l’économie du pays, les petites ou plus grosses entreprises qui créent de l’emploi, mais vous préservez aussi l’environnement. Le coût carbone d’un produit fait en France est bien plus faible que celui d’un produit venu d’Asie. Pas de trajet en avion ou en bateau et pas non plus d’utilisation de produits interdits en France. De plus, payer plus cher pour un produit français est rime souvent avec meilleur qualité. Mieux vaut réduire son empreinte écologique en achetant un pull français -que vous garderez plusieurs années - plutôt qu’un pull de basse qualité, fait par des ouvriers chinois sous-payés - qui s’abimera en quelques semaines. Le patriotisme écologique est un axe de développement choisi par de nombreuses entreprises : industriels, consommateurs et environnement, tout le monde y gagne !

2 Réduire son empreinte écologique en se posant les bonnes questions

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Se questionner sur le besoin réel

pixabay

Il existe une seule question que nous devrions tous garder en tête au moment de passer à la caisse d’un magasin : « En ai-je réellement besoin ? »… Cette fameuse phrase qui devenait en 2016 le titre d’un ouvrage du comptable Pierre-Yves McSween ne devrait pas seulement être entendue du point de vue financier. La question de la nécessité, du besoin, est une vraie démarche à entamer pour veiller à son empreinte écologique. Elle peut se poser pour tous nos achats du quotidien et toutes les démarches que nous menons.

Nous sommes entourés de publicités, sur nos écrans, à la radio, sur les affichages de nos centres-villes. Des spots mais aussi des vagues de promotion et même des campagnes de SMS marketing qui nous poussent à acheter. Vous avez reçu une réduction de 10€ dans un magasin de vêtements enfant parce que c’était l’anniversaire de votre second, mais aviez-vous besoin de lui acheter quelque chose ? L’auriez-vous fait cet achat si vous n’aviez pas reçu ce fameux message ? En a-t-il réellement besoin ? Si la réponse est non, passez votre chemin et réduisez du même coup votre impact écologique.

3 Réduire son empreinte écologique en changeant ses modes de transport

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Se déplacer intelligemment

pixabay

Selon une enquête récente d’Aramis Auto, 61% des Français ne peuvent toujours pas se passer de leur voiture au quotidien. Malgré les campagnes de prévention, la gratuité des transports en commun dans certaines villes et les mesures des entreprises pour privilégier le vélo, les Français préfèrent leur confort. La voiture leur garantit une plus grande liberté des déplacements et même la possibilité d’écouter la radio… Mais pour quel impact !...

Réduire son empreinte écologique c’est donc en premier lieu privilégier les moyens de transport plus verts comme le bus, le métro, le vélo, le train ou le tram. Et si, pour des raisons pratique cela ne vous est pas possible, vous pouvez œuvrer pour la planète en proposant votre véhicule pour faire du co-voiturage !

4 Réduire son empreinte écologique en isolant mieux sa maison

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Et si l'isolation était la solution

pixabay

Faire des économies d’énergie et polluer moins passe inévitablement par la réduction de notre empreinte carbone directe. Dans chaque foyer Français se trouvent des systèmes de chauffage que nous avons tendance à trop solliciter. Pire encore, au lieu d’entreprendre des travaux de rénovation et d’isolation, nous chauffons plus, et polluons donc plus.

Isoler sa maison n’est pourtant pas très compliqué quand on se tourne vers les bons professionnels. Cela permet de conserver la chaleur en hiver, de préserver la fraicheur en été et donc de réduire vraiment et durablement son empreinte écologique.

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie a développé de nombreuses brochures et outils en ligne pour accompagner les particuliers dans les démarches d’isolation de leur maison.

5 Appareils électriques et empreinte écologique… catastrophique !

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Gare aux sur-consommations

pixabay

Nous pouvons tous, grâce à de petits gestes quotidiens réduire notre impact écologique et notamment dans nos cuisines, salles de bain et buanderies. Nous multiplions les appareils électriques pour plus de confort, bien conscients qu’ils ne nous sont pas indispensables. Si l’on ne veut pas s’en séparer – ce qui serait pourtant mieux pour notre impact écologique-, il suffit de les utiliser plus intelligemment.

Une bouilloire par exemple, consomme moins d’énergie qu’un micro-ondes mais consomme plus d’eau. Nous avons en effet tendance à remplir la bouilloire au hasard et à faire chauffer cette trop grande quantité d’eau sans raison. Des appareils électroménagers en mauvais état ou trop anciens consomment beaucoup plus d’énergie que nécessaire. Faire le choix d’en changer au profit d’appareils plus récents et moins énergivores est un moyen de réduire son impact écologique.

Eteindre les appareils qui sont en veille et cesser d’acheter le nouvel appareil à la mode est aussi une façon d’agir. Selon les derniers chiffres de l’ADEME, la consommation des Français pour les petits appareils ménagers à doublé en seulement 20 ans.

6 Réduire son empreinte écologique grâce aux circuits alternatifs

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Privilégier le collaboratif

pixabay

Changer notre mode de consommation est aussi un bon moyen de réduire son empreinte écologique. Il suffit de bannir les verbes « acheter », « vendre » et « jeter » pour les remplacer par « échanger », « prêter » ou « donner ». 

En effet, de nombreux circuits alternatifs d’échange de service ou de produits se sont développés. Ils sont les projets d’associations ou de particuliers (parfois devenus professionnels) et couvrent tous nos domaines de consommation. 

Selon une estimation du cabinet d’études Xerfi, le marché du troc représenterait en France près de 6 milliards d’euros. On peut par exemple échanger quelques heures de peinture contre le prêt d’un vélo sur le site Allovoisins.com. Avec l’application Geev qui a rassemblé 600 000 inscrits depuis son lancement en 2017, on peut donner ou récupérer gratuitement des meubles et des objets de décoration. Car tout ce que l’on n’achète pas n’est pas produit, et c’est donc autant d’énergie économisée à sa non-production !

Pas toujours besoin de circuit alternatif officiel pour réduire son empreinte écologique. Sonner chez son voisin pour savoir s’il peut vous prêter sa tondeuse en échange d’un café est aussi une solution économique et écologique.

7 Réduire son empreinte écologique en bannissant le jetable

7 réflexes pour réduire son empreinte écologique

Réduisons nos déchets !

pixabay

Enfin, réduire son empreinte écologique passe inévitablement par la réduction de ses déchets. 

Avec près de 360Kg de déchets par an et par habitant, la France a bien des progrès à faire dans les domaines du recyclage. Et comme le dit un des slogans de l’ADEME, « le meilleur déchet, c’est celui que l’on ne produit pas ! ». Réduire ses déchets commence donc par bannir tout ce qui est jetable et que nous utilisons quotidiennement : essuie-tout, couches, disques de coton, mouchoir… Ce qui apparaît comme un retour en arrière pour certains et la clé d’une conduite écocitoyenne pour d’autres. Il suffit de fabriquer ou d’acheter des lingettes et des mouchoirs en tissu, ou des couches lavables pour réduire sensiblement son empreinte écologique.Cela passe également par l’évitement des plastiques, catastrophe écologique majeure comme le rappelait le reportage "Plastique, la grande intox" de l’émission Cash Investigation du 11 septembre 2018.

Le zéro déchet, qui fait de plus en plus d’adeptes, est l’aboutissement le plus complet de cette éco-attitude. Le site famillezerodechet.com est une mine de conseils et d’astuces pour entrer progressivement dans cette démarche. Le gouvernement français fait lui aussi sa part et a annoncé par exemple la fin de la vente de vaisselle jetable au 1er janvier 2020.

Réduire son empreinte écologique est donc possible au quotidien, selon le temps et la motivation dont on dispose. Modes de consommation, travaux de rénovation, changeons nos habitudes pour la bonne cause et n’oublions pas alors que même les plus petits gestes sont importants.

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black