7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 trésors du patrimoine mondial à visiter d'urgence

S'évader Par Charlotte Laurent 07 juin 2016

Iox31wdpzimdg2v23i1n

A grand coup de réchauffement climatique, l'Océan sera bientôt trop chaud pour l'extraordinaire biodiversité des îles Galápagos.

Fotolia
1 2 3 4 5 6 7

Près de 200 trésors du patrimoine mondial de l'UNESCO sont en danger. Pollution, réchauffement climatique, pressions industrielle et touristique… Les menaces se multiplient.

Ils sont 1031 au total dans le monde. Les sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO sont censés refléter la diversité des trésors culturels et naturels de notre planète. L'année dernière, les côteaux, maisons et caves de Champagne y ont été inscrits, de même que les climats du vignoble de Bourgogne. Rassurez-vous, en France, ce n'est pas qu'une histoire de pinard. Le Château de Chambord et les rives de la Seine, qui ont pâti des inondations en 2016, font aussi partie de la liste. 

Crue ou pas crue, nombre de ces "biens" du patrimoine mondial sont aujourd'hui menacés par le changement climatique, les activités industrielles, le développement incontrôlé du tourisme, les catastrophes naturelles, la pollution ou les conflits armés. Près de la moitié des sites naturels sont en péril. Pour en avoir un aperçu complet, France Culture a élaboré trois cartes récapitulatives des 193 sites en danger. Et nous – pour changer – nous en avons choisi sept. Alors bouclez vos valises, fissa.

1 Venise, future cité engloutie

Bfm321zt4etdoydciuii

Le vaporetto et les gondoles ne suffiront peut-être plus une fois que Venise aura vécu le remake de l'Atlantide.

voyage bernard

Les vagues grignotent les fondations, creusent la lagune et malmènent les façades. Des centaines de bâtiments sont déjà endommagés à Venise. La ville des amoureux "est l'un des sites du patrimoine mondial les plus menacés par la montée du niveau de la mer" selon le rapport de l'UNESCO "World Heritage and Tourism in a Changing Climate" paru en mai. La menace est même "imminente" pour Venise et sa lagune, inscrites en 1987 sur la liste. Depuis la fin du XIXe siècle, l'eau est montée d'environ 30 centimètres à Venise. 

Comme elle ne compte pas se laisser submerger, la ville veut combattre la mer Adriatique avec le projet Moïse, un chantier titanesque de 5,5 milliards d'euros consistant à ériger un système de 79 digues mobiles commandées à distance. Censé mettre la ville à l'abri de la noyade pour les cent ans à venir, il devrait être opérationnel d'ici 2017. Mais le chef-d'œuvre architectural de la ville aux 177 canaux et aux 455 ponts est aussi mis en péril par l'afflux grandissant de touristes. Chaque année, Venise accueille plus de 28 millions de visiteurs qui produisent quelque 30 000 tonnes de déchets.

2 Les ressources des forêts tropicales de Sumatra seront pillées

Ctrycvegclbidmpklfz4

Ce bijou de la biodiversité pourrait bien être vidé de ses trésors.

easyvoyage

10 000 espèces de plantes, plus de 200 espèces de mammifères et quelque 580 espèces d'oiseaux. Voilà ce que compte l'aire protégée du patrimoine des forêts tropicales ombrophiles de Sumatra, en Indonésie, entré sur la liste de l'UNESCO en 2004. Ses 2 millions d'hectares regorgent d'une biodiversité rare. Pourtant, l'UNESCO l'a inscrit sur la liste du patrimoine mondial en danger en 2011 car des pans entiers de forêt seraient voués disparaître. 

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), citée dans un rapport de l'ONG WWF paru en avril, ce trésor est "très gravement menacé". D'abord, par l'exploitation forestière et le prélèvement de bois. Ensuite, par les infrastructures routières et ferrées. Mais aussi par les 30 concessions minières, pétrolières et gazières qui empiètent sur son territoire et recensés par WWF. Si celles-ci donnaient lieu à une exploitation, elles "lui porteraient un grave préjudice". L'exploitation pétrolière est d'ailleurs ce qui a entraîné le retrait du Sanctuaire de l'oryx arabe d'Oman de la liste du patrimoine mondial en 2007. Une première dans l'histoire de l'UNESCO.

3 Les géants moaïs auront les pieds dans l'eau

Teij3f889rcilbkyuluf

Certains guetteurs de l'Océan commencent déjà à être endommagés. 

voyagegourmand

Elle est l'un des lieux habités les plus isolés du monde. Mais cela n'empêche pas Rapa Nui, aussi appelée l'île de Pâques, de subir l'assaut de la mer qui érode les côtes de cette île chilienne. Les vagues s'attaquent aux terrasses mégalithiques sur lesquelles sont érigées depuis 1200 ap. J.-C. plus d'un millier de statues moaïs qui risquent de s'effondrer. Quatre des sites les plus touristiques de l'île – Tongariki, Hanga Roa, Tahai et Anakena – sont parmi "les plus menacés" par la montée des eaux selon le rapport de l'UNESCO "World Heritage and Tourism in a Changing Climate". Car à cause du changement climatique, les vagues y sont toujours plus hautes et toujours plus féroces.

4 Les écosystèmes du récif du Belize suffoquent déjà

Bnlwenv8iv4gkmq4gqui

Une eau si bleue, c'est forcément le paradis.

ann

Barrière de corail, atolls, forêts de mangrove, lagons côtiers… Le réseau de réserves du récif de la barrière du Belize est un paradis sur Terre et un habitat précieux pour des espèces menacées comme les tortues marines ou les lamantins. Mais "depuis 1998, 40 % du récif est affecté par les pratiques d'aménagement côtiers non soutenables et les ruissellements agricoles" selon un rapport de WWF. D'un côté, absence de réglementation sur les activités de construction, défrichement des mangroves généralisée et dragage marin à tout va pour ériger d'immenses stations balnéaires dénaturent les récifs coralliens. De l'autre, la pollution agricole sature l'eau en nutriments, entraînant la prolifération des algues qui bloque la lumière du soleil nécessaire à la photosynthèse des plantes marines. Et c'est sans compter une potentielle exploitation pétrolière sur ce territoire. 

Une destruction des écosystèmes qui a entraîné l'inscription de ce site à la liste du patrimoine mondial en péril de l'UNESCO en 2009. Ce qui ne semble pas empêcher le projet de construction d'une gigantesque station balnéaire avec piste de Formule 1 et aéroport sur un sable prélevé dans les eaux environnantes…

5 La toge de la Statue de la Liberté volera au vent

Fhw5tkmuozg7ar4pdynd

Ceci est un montage photo. Mais de la fiction à la réalité...

La France l'a offerte aux Etats-Unis pour célébrer le centenaire de l'indépendance étasunienne en 1876. La Statue de la Liberté est reconnaissable entre toutes. Mais le déchaînement des éléments n'a que faire des symboles. Et malgré sa structure d'acier et ses 93 mètres de hauteur – socle compris – elle est à la merci de la montée du niveau de la mer et de l'intensité nouvelle des tempêtes dues au changement climatique selon le rapport de l'UNESCO "World Heritage and Tourism in a Changing Climate". En octobre 2012, lors du passage de l'ouragan Sandy, 75 % de la surface de Liberty Island, où elle est située, était inondée. Pas de quoi endommager la statue, mais les infrastructures techniques et touristiques, elles, en avaient pris un coup.

6 Le Parc national des Everglades aura perdu ses alligators

Gduubtgr8pilhfgjis8z

Un refuge pour alligators de plus en plus pollué.

mustseeplaces

Souvent au cœur des intrigues des Experts Miami, le Parc national des Everglades est une grande réserve de nature sauvage marécageuse, sanctuaire d'oiseaux et de reptiles. Les Etats-Unis eux-mêmes ont demandé à l'UNESCO de l'inscrire sur la liste du patrimoine mondial en péril en 2010, pour la deuxième fois. En cause, "la dégradation continue de son écosystème aquatique". En effet, de grandes quantités d'eau sont déviées vers les zones urbaines et entraînent une sécheresse dans les marais, et la pollution des eaux détruit progressivement l'habitat marin.

7 L'eau du bain sera trop chaude pour les animaux des Galápagos

Gzltsnhdbxu4vsyzosrg

Ces îles ont joué un rôle fondamental dans la conception de la théorie de l'évolution de Darwin.

fotolia

C'est "un petit monde à lui tout seul", disait Charles Darwin, à qui il a inspiré sa théorie de l'évolution. En plein Océan Pacifique, à 1000 kilomètres des côtes équatoriennes, les dix-neuf îles des Galápagos et la réserve marine qui les entoure font le bonheur de la faune et la flore aquatique. Iguanes marins y côtoient les tortues géantes et les oiseaux moqueurs. Ce laboratoire vivant de l'évolution, qui est aussi un rêve pour les amateurs de plongée sous-marine, souffre aujourd'hui de l'accroissement du tourisme, de l'introduction d'espèces invasives et de la pêche illégale. Sans oublier le changement climatique et son lot de conséquences comme l'augmentation du niveau de la mer, le réchauffement de l'atmosphère et de l'océan – le phénomène El Niño, l'acidification de l'eau et les catastrophes naturelles d'intensité extrême. Autant de menaces qui planent sur l'équilibre de la biodiversité comme une épée de Damoclès.

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans S'évader

Partager 16 Linkedin white 53 Facebook white Twitter white Email white Plus white