7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

Les 7 choses à faire (ou ne pas faire) dans votre jardin au mois de mars

Faire Par Tante Alice 02 mars 2017

Hstji7xp8mh9dglgo8xe

United Colors of carottes

1 2 3 4 5 6 7

Chaque mois avec Tante Alice, cultivez votre lopin. En cette veille de Printemps, amendez (vite…), semez (peu), tracez (vos plates bandes) mais ne cédez pas aux sirènes consuméristes ! 

Du nouveau pour les urbains ! Après les jardins à la verticale, les jardins sur palette, les jardins en terrasse, les plantations en bouteille plastique ...voici le jardin normal. Fini le frisson devant la tomate ou la salade récoltées en haut d'une échelle, à vous la joie du travailleur après une saine fatigue et hors caméra. C'est donc au sol, sur une surface de 50 m² minimum, type 5m x 10m. Attention, faire une analyse de sol avant de cultiver (risque de présence de métaux lourds et autre saloperies : renseignements auprès des Chambres d'agriculture ou  des Directions départementales de l'agriculture et de la forêt). Tout le problème est bien sûr de trouver la parcelle ! Tante Alice va vous coacher au fil des mois. Bien sûr, c'est en bio avec la touche rurale du Sud Ouest. Alors, partants ?

1 Amender la terre

Vous auriez dû le faire au mois de novembre mais ce n'est pas trop tard ! Récupérer du fumier (poule, cheval, chèvre...) vieux d'environ 6 mois, l'étaler au sol et l'incorporer avec une serfouette à deux dents ou un croc à fumier à votre terre déjà ameublie. Si vous n’avez pas de fumier : le compost est très bon marché dans les centres de compostage des collectivités. 

2 Constituer les plates-bandes

Longueur : se conformer à la disposition de votre parcelle (ex. 5m de long, largeur : 1,20 m). Avec la houe et/ou le croc à jardin, tracer vos allées (largeur : 40 cm) en remontant la terre pour créer les plates bandes.  La hauteur protège de l'humidité. Utiliser un cordeau (deux bouts de bois et une ficelle) et un mètre ruban.

3 Semer...

... Les derniers petits pois. Après, il fait trop chaud. Traduction : ça sort, ça grandit, ça fleurit mais ça ne produit pas de petits pois.

Essayer de trouver des graines en paquets de 100 gr. La plupart des jardineries vendent des paquets de 250 gr, totalement inutiles pour une surface de 50 m². Attention au syndrome « Je finis le paquet ». Très société de consommation. Garder les graines non utilisées au sec pour l'automne ou le printemps prochain.

4 Acheter vos graines sur catalogue

Ordev78a77r2nwz0pz0k

Vous prendrez bien 100 grammes de graines oreilles ?

Où ? Kokopelli réseau libre de semences mais un catalogue limité. Ferme de Sainte Marthe, très sérieux, avec des graines bio ou non traitées. D'autres existent, cherchez en tapant "semences libres"  sur votre moteur de recherche préféré. L'avantage du catalogue est qu'on réfléchit ! Aux quantités, à l'adaptation des variétés à son jardin (sol, climat, périodes de présence). Bien adapté à ceux qui cultivent l'humilité : pas de palette car la livraison tient dans un petit volume. 

5 Ne pas installer de serre

L'idée est sympathique, surtout pour le vendeur de serres pour bobos naïfs. Elle finira comme cabane de rangement. Avoir une serre, c'est y passer matin et soir, pour l'ouvrir et la fermer au gré du soleil et des risques de gelée. Il faut qu'elle soit devant votre porte et avoir les horaires du Père Goriot. Sinon tout grille ou tout gèle. Ou les deux.

6 Ne pas céder au rayon de soleil

C'est le syndrome « Il fait beau, je vais acheter mes plants de tomate ». Vos plants vont au choix : geler ou « prendre la maladie » (mildiou, en plus chic « maladie cryptogamique »), parce qu'ils auront trop souffert des alternances froid / chaud de la nuit et du jour. Pour la jardinerie, c'est tout bon : vous achèterez deux ou trois fois vos plants. Attendez le mois de mai !

7 Ne pas acheter la panoplie du parfait jardinier

Xauq1klfbp5vvqly3yt1

Si vous maniez la serfouette, ne jouez pas à la dinette !

Il faut : une houe, un râteau, un croc à jardin si la terre est argileuse ou limoneuse, une serfouette à deux dents, une serfouette pointue, une fourche (si compost), un sécateur et une paire de gants.

Ne cédez pas à la vague grelinette, sympathique mais 150 € tout de même si c'est la vraie ! Il paraît que les moins chères sur « Le bon coin » ne sont pas des vraies... Ici, ce peut être  le syndrome « Vélo d'appartement » : on l'achète mais on ne s'en sert pas.

Achetez vos outils de préférence lors de séjours en province dans les magasins d'origine agricole (Point vert, Gamm vert..) et choisissez la gamme de prix médiane. Cela suffit pour 50 m². Bien sûr, le retour en train peut être fastidieux ! Une solution : liste de mariage ou de crémaillère.

Pour la tenue : du vieux et du moche (guelha en gascon ou gueille francisé) mais des bottes souples (compter dans les 40 à 50 €) = protègent du froid + ne font pas mal aux pieds. 

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Faire

Partager 8 Linkedin white 9 Facebook white Twitter white Email white Plus white