7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

Les 7 choses à faire (ou ne pas faire) dans votre jardin en juillet

Faire Par Tante Alice 10 juillet 2016

Bcdes4imulu5wu5evshc
Patrick BAUDUIN Flickr
1 2 3 4 5 6 7

On repique, on coupe, on traite, on noue, on sème, on bine… et ouf, on récolte enfin ! 

Ne relâchez pas l'effort. L'herbe n'a pas fini de pousser, la terre durcit, le mildiou et l'oïdium sont sans doute arrivés. Donc, présence soutenue au jardin et vigilance. Mais aussi premières récoltes d'été !

1 Repiquer les poireaux

Oqwk5yozo5sumiwgbww9

Avant d'en arriver là, il va falloir en repiquer des poireaux !

bloggyboulga Flickr

Une fois de plus, ou vous avez produit vos propres plants ou vous les achetez (vente par paquets  de 50 ou 100). «Le poireau se repique quand il fait la taille d'un crayon », c'est ce qu'on lit dans tout bon manuel de jardinage. Traduire : un bon crayon à papier, entre « menuisier » et « mini carnet de rendez vous  Nadine de Rothschild » . Pour le poireau  comme pour les salades, vous devez raccourcir la tige au couteau pour faciliter la reprise, et éventuellement les racines si elles sont très longues. Puis vous posez les plants dans le sillon que vous avez creusé (10 cm de profondeur) et mouillé. Sillons distants de 30cm et un poireau tous les 10 cm. A ce moment, le poireau est couché. Il se redresse quand vous fermez le sillon, à la main (donc à genoux !) et en tassant très bien la terre autour des plants. 

C'est clair ? Pour une famille de quatre forte amatrice de soupe poireaux / pommes de terre ou de gratin poireaux / béchamel, il faut environ 300 poireaux. Petit détail ! Certaines terres ne conviennent absolument pas au poireau, comme notre terre limoneuse de bord de Garonne...et j'ai donc arrêté cette production ! Mais cela marche très bien dans d'autres jardins riches en sable

2 Continuer de bichonner les tomates

Hrwxb6botkxnvpp4sffe

Pas de pitié pour les gourmands et les feuilles jaunes. On élimine au couteau ce qui dépasse ! 

Ce travail ne s'arrête qu'avec la mort des plants ou celle du jardinier. Il n'y a quasiment plus de gourmands ou de tiges en surnombre, mais des feuilles malades (en général jaunes et marrons). Pour elles, c'est fichu. Vous les éliminez sans état d'âme tous les deux ou trois jours  et en utilisant le couteau. Si le mildiou a ainsi remontré son nez, traitez aussi en urgence, toujours à la bouillie bordelaise. Les dégâts vont très vite. L'atmosphère étant très moite cette année en Gironde, j'ai fait mon troisième traitement ce début juillet

3 Ramasser les pommes de terre précoces

Wshsoybqw2trjfryolnz

Pour déterrer les patates, un seul outil qui vaille : la fourche bêche. 

Début juillet. Les feuilles rabougrissent et le mildiou s'est plus ou moins installé malgré vos efforts. Deux mois et demi ont passé depuis la plantation : c'est le moment ! Et le  bon outil : la fourche bêche. Faites un test sur un pied avant de tout déterrer. Si vous déterrez tout le même jour, laissez sécher sur la terre sauf s'il fait très chaud. La chaleur fait verdir les pommes de terre, ce qui les rend toxiques. La bonne idée peut être de déterrer en fin de journée et de faire sécher la nuit. 

Vous pouvez également, tel Michel Bras, récolter au fur et à mesure de vos besoins en cuisine, car si la terre est sèche, les tubercules restent à l'identique. Pour les variétés tardives et de conservation, vous récolterez fin juillet. Conservez dans des cagettes à fruits (type pêches et abricots) empilées les unes sur les autres et chacune bien recouverte de papier journal. Rangez à l'endroit le moins chaud et le plus sombre. En appartement, les WC, c'est le mieux ! Et vérifiez régulièrement le contenu des cagettes pour retirer les pommes de terre pourries et la terre qui sera tombée.

4 Traiter courgettes, blettes, betteraves et autres

Tmqp5voe72kmytxywart

Y a pas à dire, l'oïdium, ça fait tâche.

Cristina Flickr

Vous récoltez maintenant courgettes et blettes mais vous apercevez de larges tâches blanches et jaunâtres sur les feuilles et les petites courgettes tombent avant de grandir. C'est l'oïdium, autre maladie cryptogamique  Action ! Pulvérisation au soufre (autorisé en agriculture biologique). Sinon, fin des récoltes

5 Nouer les oignons, couper régulièrement la ciboulette

Wdngzmdgwrdyw8i0rcyt

Oignon noué, néolithique style.

Rappelez vous que l'agriculture est tout sauf une activité naturelle. « Fini de s'épuiser en cueillettes aléatoires », s'est dit l'homme (ou la femme ! ) du néolithique « cultivons à notre porte ». Mais bien sûr, sans mesurer les conséquences : nécessité de stocker, guerres, surpopulation…et intervention sur l'oignon. Car l'oignon, quand il fait chaud, qu'est ce qu'il veut ? Monter en fleur ! Mais qui dit fleur, dit pas de récolte. Donc, si vous voyez que vos oignons montent en tige et que la fleur se préforme, nouez les tiges au plus près du sol. Dans tous les cas, cela permet au bulbe de grossir. 

Quant à la ciboulette, sa petite fleur mauve est fort jolie. Mais l'homme du néolithique comprenait déjà que vivre c'est choisir : jolie fleur mauve dans le jardin ou ciboulette dans la salade.

6 Récolter et semer les haricots

Jnn8ekmiwtigwswxtgjf

Semez des haricots grain : récolte fin d'été. 

Les haricots que vous avez semés début mai, commencent à produire en ce début de juillet. Ce sont des variétés précoces, dont les haricots beurre. La récolte, c'est tous les deux jours ! Sauf si vous aimez les haricots bien gros et bien filandreux ! Une plate bande homogène peut ainsi produire pendant trois à quatre semaines, et quelquefois de nouvelles fleurs se forment au-delà de ce laps de temps sur des plants que l'on pensait en fin de vie. Donc, évitez d'arracher trop vite surtout si vous avez pas mal de place. Mais bien sûr depuis mai, vous avez semé de nouvelles planches ou lignes tous les 10 jours, avec des variétés adaptées au moment. Je ne l'avais pas dit, mais il fallait le faire ! Ainsi, vous avez des haricots jusqu'à l'automne. Derniers semis en Sud Ouest : vers le 12/13 août. Notre ennemi est « la graisse du haricot » (bactérie), pour laquelle on recommande de traiter à la bouillie bordelaise mais sans résultat garanti ! 

Et n'oubliez pas de semer des haricots grain, notamment si vous êtes absent en fin d'été. C'est délicieux et vous ramasserez quand la cosse sera sèche

7 Et biner encore et toujours

Quonxl4fiuzaqeyni4lf

La fameuse serfouette à deux dents, accessoire indispensable du binage. 

Quand on a « passé » tout le jardin on recommence dans le même ordre.

J'ai entendu à la radio qu'un adolescent fou avait inventé un robot pour éviter à sa grand-mère de biner le jardin. Y a t-il idée plus imbécile puisque le binage systématique (environ tous les 10 jours) permet à sa grand-mère de garder la forme ! C'est déjà ce que faisait la grand-mère du néolithique

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Faire

Partager Linkedin white 24 Facebook white Twitter white Email white Plus white