7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

Les sept liqueurs de mémé trop swag

Faire Par Béatrix Grégoire 14 novembre 2018

Les sept liqueurs de mémé trop swag
1

Le petit apéro ou digeo qu’on servait à mamie le dimanche midi a changé d’univers. Le voilà noctambule, fréquentant les bars à cocktails et les milieux djeun’s. Les barmen mixologisent bénédictine, guignolet ou lillet au rythme de leurs shakers. Ces vieux classiques avaient disparu à la Libération avec le débarquement du mode de vie à l’américaine. Pour être in the mood, il valait mieux commander un whisky qu’une fine à l’eau. Ce sont des bartenders français qui ont ressuscité ces vieilles liqueurs, devenues la base de leurs combinaisons les plus secrètes. En voici sept, indispensables aujourd’hui aux mélanges nocturnes.

1 Bénédictine

Les sept liqueurs de mémé trop swag

Un digeo normand. C’est un négociant en vins, Alexandre Le Grand qui l’aurait inventé à partir d’un vieux recueil de recettes médicinales provenant de l’abbaye de Fécamp. En 1863, le marchand lance son nouvel élixir de santé. La bénédictine (40 °) est composée de 27 épices orientales et de 21 autres ingrédients dont le safran, l’arnica et la noix de muscade. 

Exemples de cocktails avec bénédictine : 

April Shower

 Cabaret

Extase... 

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black