7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 astuces pour contrer le démarchage téléphonique

Faire Par Camille Legrande 05 septembre 2016

Azffmzp8nlromwzcxsck
youtube - wolf of wallstreet
1 2 3 4 5 6 7

Ils vous appellent pour vous vendre des fenêtres double vitrage, des abonnements téléphoniques, des panneaux photovoltaïques… A toute heure du jour, même le week-end. Pas de panique : il existe des moyens de les éviter.

15 par mois. C'est le nombre d'appels de prospection commerciale reçus en moyenne par Français selon une étude de 60 millions de consommateurs publiées à l'automne dernier. Et 78 % des consommateurs interrogés assurent en recevoir de plus en plus. L'association propose un top 10 des secteurs qui démarchent le plus. En tête, la rénovation des maisons (82%), suivie de près par les énergies renouvelables (75%)et les offres de téléphonie/Internet/TV (74%). 

"Les plus insistants sont souvent la kyrielle de spécialistes du bâtiment et des énergies renouvelables qui se présentent comme "partenaire Bleu Ciel d'EDF" (…) partenariat souvent usurpé", précise l'enquête. Heureusement, plusieurs méthodes permettent d'y mettre un terme, dont un service, Bloctel, lancé par le gouvernement ce mercredi 1er juin. Si vous vous inscrivez aujourd'hui, le démarchage prendra fin d'ici 30 jours. En attendant, on vous explique quoi faire.

1 Utiliser Bloctel, le nouveau service du gouvernement

Inaugurée ce mercredi 1er juin, la plateforme Bloctel est une liste d'opposition au démarchage téléphonique mise en place par le gouvernement dans le cadre de la loi consommation de juin 2014, dite loi Hamon. Inscrivez-vous gratuitement sur bloctel.gouv.fr pour ne plus être sollicité pendant 3 ans. Vous pourrez renseigner jusqu'à 8 numéros de téléphone, fixe ou mobile, sur lesquels vous ne souhaitez plus être contacté. Seules exceptions : les professionnels chargés de vous proposer des journaux, périodiques et magazines, les instituts de sondage et les associations à but non lucratif. 

"Bloctel, on y croit, affirme Olivier Gayraud, juriste à la CLCV (consommation, logement et cadre de vie), une association de défense des consommateurs et des usagers. Car la plateforme permet aussi de dénoncer les appels abusifs." En effet, une fois inscrit, vous pourrez signalez tout appel litigieux directement sur le site. "Les professionnels sont désormais obligés de consulter la liste de Bloctel avant de prospecter", précise le juriste. Et ils ont interdiction de vous contacter si vous y êtes inscrit. Ceux qui ne respecteront pas la loi encourent une sanction administrative de 15 000 euros pour une personne physique et 75 000 euros pour une personne morale. De quoi calmer les ardeurs des démarcheurs les plus insistants.

2 Faire valoir son droit d'opposition à la cession de ses données à un tiers

Prenez conscience que "lorsque vous transmettez vos coordonnées à une marque de vêtement pour être livré à domicile, par exemple, ces données sont toujours revendues à d'autres professionnels sauf si vous dites que vous n'êtes pas d'accord", explique Olivier Gayraud, juriste à la CLCV. C'est la règle de "l'opt-out", c'est-à-dire que si vous ne dites pas non, c'est automatiquement oui. 

Alors à chaque fois que vous donnez votre numéro de téléphone, "faites valoir votre droit d'opposition à sa cession à un tiers à des fins de prospection." Cochez la case qui le mentionne en tout petit caractère (ce qui est rare), ou écrivez à la société en question. Un modèle type de courrier est disponible sur le site Internet de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

3 S'inscrire sur la liste antiprospection et la liste rouge de votre opérateur téléphonique

Chaque opérateur téléphonique possède une liste rouge et une liste antiprospection sur lesquelles vous pouvez vous inscrire afin que vos coordonnées n'apparaissent ni dans l'annuaire, ni dans ses fichiers marketing. Selon Olivier Gayraud, juriste à la CLCV, "cela fait bien longtemps que les professionnels ne viennent plus y chercher les numéros de téléphone, ils se les revendent entre eux." Dans le doute, cela fera toujours un fichier de moins dans lequel vos coordonnées apparaissent.

4 Demander expréssément au démarcheur de ne plus vous contacter

C'est le principe : quand vous êtes démarché, vous avez le droit de demander à être inscrit dans la liste des personnes à ne plus contacter. "Si c'est un professionnel responsable, il le fera, mais si c'est l'escroc du coin, ça ne servira à rien", préfère prévenir Olivier Gayraud, de la CLCV. 

N'empêche que la prochaine fois que l'on vous dérange pour vous vendre une assurance-vie, ne raccrochez pas immédiatement (si, si, je sais que cela vous arrive) et prenez le temps de le dire le plus clairement possible. Vous pouvez même réitérer la demande par courrier grâce aux modèles de lettre de la CNIL (voir point 2).

5 Porter plainte auprès de la CNIL

STOP. Vous lui avez dit par téléphone, répété dans un courrier (voir point 4), et rien n'y fait ? Vous pouvez toujours porter plainte contre ce démarcheur de malheur – à condition d'avoir identifié le nom de la société – auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). "C'est un gendarme précieux", insiste Olivier Gayraut, juriste à la CLCV. Mais, le souci, explique-t-il, c'est qu'il faut attendre deux mois après la première demande auprès de la société pour porter plainte. "Et il est possible de craquer avant…"

6 Bloquer le numéro de téléphone indésirable

Si vous n'êtes pas sursollicité mais qu'un seul et unique numéro vous rappelle sans cesse pour vous vendre exactement le même produit alors que, pour la énième fois, vous lui répétez que vous n'êtes pas intéressé… Bloquez son numéro ! Un service disponible sur la plupart des smartphones via l'application contacts. Quant aux fixes, cela dépend des fournisseurs : contactez-le vôtre. Tous les appels émis depuis ledit numéro seront ainsi rejetés. Ouf, enfin tranquille. 

7 Ne plus répondre au téléphone

Partez du principe que si un numéro inconnu au bataillon vous appelle à 19h un mardi, c'est soit quelqu'un que vous connaissez et il vous laissera un message vocal, soit... ça n'était pas si important que ça. Alors ne répondez pas. 

Précisons également que la prospection commerciale par téléphone depuis un numéro masqué est interdite depuis 2014. Alors, si c'est, en plus, un numéro masqué, résistez à la tentation : ne décrochez pas.

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Faire

Partager 6 Linkedin white 52 Facebook white Twitter white Email white Plus white