7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 infos pour les dames qui ont kiffé le foot à l’Euro 2016

S'étonner Par Hervé Resse 30 août 2016

Ncwfex9eigs0ihbdhmcr

Supportrices belges très bien entraînées. 

Jamain Wikimedia
1 2 3 4 5 6 7

Vous étiez une supportrice néophyte pendant l’Euro ? Grâce à Môssieur Resse, vous allez devenir une footologue respectée pour la prochaine Coupe du monde. Première leçon, dès ce premier septembre avec le retour des Bleus lors d'un match amical contre l’Italie. 

Ce n’est pas pour donner dans le machisme effréné, la misogynie névrotique, le phallocratisme outrageux. Mais, ne nous voilons pas non plus la face ! Chaque fois qu’une équipe de France touche ou frôle le succès final (Jacquet 98, Lemerre 2000, Deschamps 2016) on voit partout fleurir de ces femmes soudain bariolées tricolore qui, telles des mômes de dix ans, s’entichent de héros dont elles ignoraient jusqu’à l’existence, deux mois plus tôt.

Combien auraient juré, avant juin, que Griezmann était une marque de bière, et Benzema un syndrome dermatologique ? Ce qu’aiment en vérité ces dames (et c’est bien leur droit), ce n’est pas le football comme esthétique, comme culture, comme histoire sans fin. C'est l’éphémère vibration qu’apporte la victoire. L’ayant dit, on sait que ce symptôme existe aussi en version masculine. On en a vu, de ces zouaves qui se tapent de la Marseillaise et du drapeau tricolore comme d’une victoire du Gazélec Ajaccio, qu’on retrouve aux (rares) soirs de triomphe beuglant « … Et TROIS ZERO ! ». Jusqu'à l'euphorie qui fait tout oublier, jusqu'à envisager même de revoter Hollande en 2017. C’est dire.

A l’évidence, la France n’est pas un VRAI « pays de football ». C'est un pays où on aime surtout gagner. La folie Bleue est donc probablement calmée chez nombre de fan-e-s éphémères… Jusqu’à la prochaine fois. Mais il se peut toutefois que certaines aient chopé pour de bon le virus. Celles-là auront désormais à cœur de tenir la dragée haute à leurs interlocuteurs, à l’heure de regarder puis de « refaire » le match. Aidons-les à combler ce petit déficit culturel qui distingue le simple curieux du fondu véritable. L’équipe de France revient défier l’Italie ce 1er septembre: voici 7 rappels utiles pour « causer ballon » comme une pro.

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

En vidéo

Plus d'articles dans S'étonner

Partager Linkedin white 18 Facebook white Twitter white Email white Plus white