7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 réponses à la reculade de Nicolas Hulot

Décoder Par Julie Color 07 juillet 2016

Ed7wxbubsguqzpg0pzbs

On y était presque...

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
1 2 3 4 5 6 7

Nicolas Hulot ne sera pas candidat. Il a choisi de dire non, rapidement, à tous ceux qui espéraient une campagne présidentielle portée par des arguments et non des boniments. À tous ceux qui ne supportent plus les débats indignes. Julie Color fait partie de ces déçus et elle ne l’a pas digéré. 

Monsieur Hulot, nos deux derniers présidents ont dirigé le pays, bien ou mal selon la couleur politique de celui qui s’exprime. Mais ils ont fait montre d’agressivité, de provoc aux conséquences graves, de fanfaronnades et de décisions mal ficelées, mal expliquées ou opportunistes suivies de 49,3. Ce sont des hommes politiques dans le sens le plus détestable qui soit.

Vous Nicolas, vous êtes hors de l’appareil d’État français et, pour cette raison même, vous avez un discours plus franc, plus direct. Si vous aviez accepté de faire campagne pour les présidentielles de 2017, certains n’auraient pas hésité à moquer votre parcours d’animateur télé ou vos liens avec des multinationales à travers votre fondation… une piètre critique eu égard aux résultats que vous avez obtenus à l’issue de la Cop21 et de l’espoir que vous suscitiez.

Monsieur Hulot, votre non-candidature ne blesse pas seulement les mouvements des écologistes. Votre personne, votre discours, posé et rassembleur, donnaient envie de vous écouter. Loin des sondages qui accordaient à votre candidature éventuelle un 10-11% et auquel je n’apporte que peu de crédit, je constatais autour de moi, dans mon cercle privé et professionnel, plutôt à gauche mais aussi chez des amis de centre et de droite, une sincère volonté de vous suivre jusqu’au bout.

Vous pouviez donner à la France une campagne, puis une présidence qui sortent du “déjà-vu et ça nous fatigue”. Alors permettez moi de revenir sur vos arguments point par point...

1 Je ne suis pas écologiste, mais orpheline de candidat

T4nvciupfhncga21yz00

Il est à croire, à lire toute la presse, que seuls les mouvements écologistes sont affectés par le refus de Monsieur Hulot de se porter candidat à la présidentielle.

Mais non, l’ampleur de la déception dépasse ce cercle et nombre de citoyens, plutôt ancrés à gauche mais aussi chez les Républicains, se sentent orphelins de candidat. Avant même toute campagne politique, le “Mais, alors, on va voter pour qui ?” fait florès.

Oui, Monsieur Hulot, vous nous avez fait caresser l’espoir d’enfin voter pour un homme, pas contre un repoussoir.

2 Monsieur Hulot, vous avez mûrement réfléchi… mais nous aussi.

I6hte0sikfkgo5fyouu2

Comment analyser cette déception des citoyens hors des mouvances écologiques ? Monsieur Hulot, vous avez montré votre savoir-faire durant la Cop21, vous avez su expliquer, via les médias, les difficultés, vous n’avez fait preuve ni de catastrophisme, ni de vanité. Vous vous êtes montré tout à la fois cash et aimable. Si nous avons fondé quelque espoir sur votre personne, c’est qu’en vous écoutant, en vous lisant, nous retrouvions une intelligence au service d’une construction positive.

Oui, Monsieur Hulot, votre candidature nous intéressait pour enfin entendre le discours d’un homme qui n’avait pas la science infuse et la solution à tous nos problèmes.

3 “Ce que je vois, c’est une société inquiète, fragmentée et désabusée par les crises qui la traversent et par l’absence de réponse politique.”

Typamyx9823aux5asnes

Bon, permettez-moi de constater qu’il ne faut pas être grand clerc pour voir ce que vous voyez. Mais il faut alors en conclure que vous ne souhaitez pas tenter d’apporter une réponse politique qui nous fait tant défaut. Si vous nous condamnez à rejouer le prochain quinquennat avec les mêmes joueurs, de gauche ou de droite, il n’est guère raisonnable d’imaginer qu’au bout de cinq ans la société sera moins inquiète, moins fragmentée et moins désabusée.

Non, Monsieur Hulot, cet avenir-là risque bien d’augmenter le taux d’abstention et les votes extrêmes pour ceux disent “tiens, eux, on ne les a pas essayés, on verra bien !”. 

4 “Mais ce que je vois aussi, c’est un élan pour inventer un monde meilleur, plus juste et solidaire.”

Ciioyowbmukh2i6urrxy

Sans déjuger le travail des associations et des fondations, il faut convenir que leurs actions pour créer “un monde meilleur, plus juste et solidaire” sont des gouttes d’eau dans l’amélioration du monde.

Monsieur Hulot, puisque vous convenez qu’il existe un élan pour inventer une autre manière de faire, convenez aussi qu’un chef d’État peut donner de l’ampleur à cet élan, plus qu’un président de fondation.

5 “ Ce que je veux, c’est fédérer et réconcilier ces aspirations et ces porteurs de solutions autour d’un même projet pour la France.”

Urj3wawprphrptrz33cz

Un peu flou, tout ça, et pour sourire un peu je vous encourage, si vous acceptez de changer d’avis, à débarrasser la France des énergies fossiles qui vont battre campagne à votre place au printemps prochain.

Monsieur Hulot, vous pourriez nous en dire un peu plus sur la manière dont vous voulez vous y prendre pour “que le pays se réconcilie et reprenne confiance en lui”? Parce que cet élan, n’est-il pas, tout simplement, le mandat d’un président de la République ?

Monsieur Hulot, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur la manière dont vous allez fédérer les aspirations françaises autour d’un même projet en restant sur le bas-côté du pouvoir ?

6 “Ce que je ne peux pas, c'est endosser l’habit de l'homme providentiel et présidentiel.”

Ibfyp0yelbkidixqf3ih

Vous avez des accents deloristes, Monsieur Hulot, quand Jacques Delors expliquait son refus d’être candidat. Mais il n’y a rien là de providentiel pas plus que de mission divine ! Faites-nous le crédit, s’il vous plaît, de croire en notre capacité à choisir un homme pour des raisons purement rationnelles. Je n’en citerai qu’une : pour votre capacité à rassembler, déjà, et c’est une qualité que vous vous reconnaissez puisque vous voulez “fédérer et réconcilier ces aspirations et ces porteurs de solutions autour d’un même projet pour la France”

7 “Je ne me sens ni suffisamment armé, ni suffisamment aguerri pour cela.”

Cr8evkrgrbjgakh8bwce

Là, je vous comprends un peu. Ce vocabulaire militaire convient bien face à la méchanceté, à la malfaisance des duellistes dans une campagne politique. Mais voyez-vous, j’étais assez convaincue que vous puissiez vous placer au-dessus des tacles politiciens, que vous puissiez fournir des réponses posées et claires à vos adversaires, à vos détracteurs, même aux fourbes et aux déraisonnables.

Monsieur Hulot, vous êtes tout à fait armé et aguerri, sans blague ! et j’espérais qu’avec vous, l’argument détrône le verbiage durant la prochaine campagne présidentielle…

8 7 + Il y trop de précédents…

En 1995, Jacques Delors renonçait

En 2002, Lionel Jospin abandonnait

En 2012, Dominique Strauss Kahn se perdait

Monsieur Hulot, vous êtes le 4e à nous laisser dans la mouise ! C’est si démotivant...

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Décoder

Partager 14 Linkedin white 15 Facebook white Twitter white Email white Plus white