7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

Présidentielle 2017 : et si ça finissait comme en Autriche ?

Décoder Par Eric Le Braz 23 mai 2016

Pld5mqnw8tizobamfzjh

Ah Vienne que pourra

bertrand langlois afp
1 2 3 4 5 6 7

Il y a 7 raison de croire à un deuxième tour entre Marine Le Pen et Nicolas Hulot... 

23 avril 2017, il est 20 h, David Pujadas est tout excité, Alain Duhamel semble déconfit et la France découvre deux visages sur les écrans télés. Marine Le Pen arrive en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 36,4 % des voix. Elle devance le candidat écolo vainqueur des primaires de la gauche, Nicolas Hulot qui obtient 20,4 % des suffrages…

Comme en Autriche, un an plus tôt, le deuxième tour de l’élection présidentielle française vire au brun-vert. Nicolas Hulot s’est glissé dans la peau d’Alexander Van der Bellen et Marine Le Pen réédite le coup du candidat du FPÖ, Norbert Hofer... qui, bien que battu de justesse, a atteint des scores vertigineux

Comment ? Vous ne croyez pas à ce scénario improbable ? Et pourtant il est loin d’être impossible…

1 Marine Le Pen au deuxième tour, c’est (quasi) plié

Fue2ml0b8vcsi4z5omtc

On lui donnerait l'Elysée sans confession

MLP OFFICIEL

Même si la dernière enquête ne lui donne « que » 25 à 27 % des suffrages, Marine Le Pen est qualifiée pour le deuxième tour dans tous les sondages depuis des années. Une surprise est toujours possible mais il faudrait que la droite ne présente qu’un seul candidat et la gauche itou. Or, pour l’instant, c’est plutôt l’inflation d’impétrants qui trépignent...

2 Nicolas Hulot au deuxième tour, et pourquoi pas ?

Ymza1eh670txr7bsmiqb

Faudra probablement passer chez le coiffeur et la relookeuse avant le débat d'entre deux tours...

twitter

Cécile Duflot ferait 1 % et Noel Mamère qui se rêve pourtant en Bernie Sanders français 2 ou 3 max. Pour les écolos, y a pas photo, c’est Hulot. Un Français sur quatre est déjà prêt à voter pour lui. Et 69 % souhaitent qu’il se présente. En cas de primaire à gauche, il a toutes ses chances. A l’instar de l’Autrichien Alexander Van der Bellen, Hulot est un écolo qui rassemble au-delà du canal hystérique… heu historique d’Europe Ecologie Les Verts. Il peut rafler la mise si, dans la primaire à gauche,  les soc-lib, les soc-dem et les gauchistes se déchirent. Ce qu’ils savent faire à merveille. 

3 C’est Nicolas Sarkozy qui le prédit

Yqvxcwlgqmwcwgp1xhnt

"ça peut arriver en France"

TF1

« Ce qui se passe en Autriche, si le débat politique français ne réagit pas, si l'alternance ne se fait pas autour d'idées fortes où chacun défend ses convictions sans l'obsession de ressembler à tous, eh bien c'est ce qui peut arriver" en France. C’est Nicolas Sarkozy qui l’a affirmé dimanche soir 22 mai sur le JT de TF1. Avec plein d’arrière-pensées et une analyse très clivante à la Sarko : "Pendant des années dans notre pays, on n'a pas pu parler d'immigration sans être traité de raciste, on n'a pas pu parler de l'islam sans être traité d'islamophobe, on ne pouvait pas émettre la moindre réserve sur l'Europe sans être traité d'europhobe".

4 Comme les Soc-dem autrichiens du SPÖ, le PS est déjà HS

Zujhi8uulqfhcrgv0c7n

Haut les coeurs ! Debout la rose ! 

L’une des leçons du scrutin autrichien, c’est bien que les partis traditionnels sont complètement dévalorisés. A commencer par le PS qui n’a presque aucune chance d’accéder au deuxième tour… sauf s’il est représenté par Macron qui affirme n'être ni de gauche, ni de droite ! En privé, de nombreux cadors socialistes ont déjà fait un trait sur 2017. Ce ne serait pas une première : la gauche était déjà absente en 1969 et en 2002…

5 Comme les conservateurs de l’ÖVP, les Républicains sont déconsidérés

H6vvmgytk6ztxpv8hyfl

Une vraie fan base, ça compte pour une primaire. Mais ça ne suffit pas pour la suite...

Sarkozy a raison de flipper. Mais il n’est pas certain que son positionnement décomplexé soit le plus pertinent pour se hisser au second tour. Car comme les socialistes, Les Républicains – et leur score mitigé aux régionales tendrait à le prouver – ne font pas du tout rêver les Français. Au contraire 80 % d’entre eux  veulent un amateur à l’Elysée !

Cela n’empêchera probablement pas l’ex-président de se présenter à la primaire de la droite et, pourquoi pas, de la gagner car on connaît son talent de candidat. Mais on connaît aussi ses aptitudes à se faire des ennemis. Or s’il se présente, on est à peu près certain que Bayrou rempile. Et là, hop à la trappe les Républicains.

6 Comme en Autriche, Bayrou sera le troisième homme

R0zibr29df6sq3aribyh

Bayrou la relève permanente. Attention François, Geoffroy Didier vient de te piquer le slogan !

C’est presque passé inaperçu or, en Autriche, non seulement les deux partis de gouvernement se sont évaporés mais, en prime, ils se sont aussi fait devancer par une candidate centriste. Irmgard Griss, candidate pro européenne est arrivée en troisième position du premier tour avec 18,5 %.

Notre inoxydable centriste à nous, François Bayrou, ne s’est toujours pas déclaré candidat, mais il ne cesse de progresser dans les intentions de vote. L’avantage quand on perd les élections, c’est qu’on est toujours considéré comme probe et compétent. François Bayrou a donc toujours toutes ses chances pour 2017

7 Pas de présidentielle sans surprises !

Lsfyibocx8sghjsmzo2q

Même avec une telle affiche, on peut se retrouver au deuxième tour

DR

En 1965, on pensait que De Gaulle l’emporterait dès le premier tour. Hop, il y a eu ballotage. En 69, on voyait Poher vainqueur avec 56 % des voix. Pssss. Il ne fera que 42 %. En 74, on voyait Chaban et ce fut Giscard. En 81, on voyait Giscard et ce fut Mitterrand. En 95, on plébiscitait Balladur, il n’a pas atteint le second tour. En 2007, personne n’avait vu venir Ségolène Royal. En 2012, on ne pariait pas un kopek sur François Hollande. 

Et que dire de 2002 ! Mi-avril, bien peu de journalistes remarquèrent que la courbe de Le Pen allait bientôt croiser celle de Jospin. Sauf Christelle Bertrand, alors à France Soir. Aujourd’hui, la journaliste politique est à Atlantico et elle écrit : "Les élections autrichiennes pourraient préfigurer 2017 si les mêmes causes produisaient les mêmes effets". Alors…

8 7 + des mises à jour

Du jamais vu. La Cour constitutionnelle autrichienne a invalidé, ce vendredi 1er juillet, le résultat de la présidentielle du 22 mai. Le duel avait certes été très serré puisque seules 30.863 voix avaient séparé les deux candidats au second tour. Le candidat écolo a fini par remporter le scrutin le 4 décembre

Mais Nicolas Hulot a renoncé au grand dam de certains et de certaines....

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Décoder

Partager 3 Linkedin white 32 Facebook white Twitter white Email white Plus white