7x Anticiper 7x Décoder 7x Savoir 7x Faire 7x Découvrir 7x S'évader 7x S'étonner

Recevoir la newsletter 7x7

7 raisons de voter aux primaires de la droite (quand on est de gauche)

Décoder Par Eric Le Braz 01 mars 2016

S3qymyuf5zmiamuqqr4h

Ne les retenez pas et faites un malheur avec eux

Jean-Pierre muller AFP
1 2 3 4 5 6 7

Une présidentielle sans primaires, c'est comme l'amour sans préliminaires. La preuve par 7 avec, en prime, le frisson de jouir en terres étrangères.

"Il y a neuf chances sur dix pour que le vainqueur de la primaire (de la droite) soit le prochain président de la République". C'est Bruno Le Maire qui le dit. Et même si vous êtes de gauche, reconnaissez qu'il ne dit pas que des conneries... On peut rêver d'alternatives, de jours d'après la nuit debout et croire aux miracles, le seul constat qui s'impose c'est qu'un nouveau 21 avril se prépare

La seule chance de bon score pour la gauche serait d'avoir  Macron pour champion, mais ce type qui n'est pas vraiment de gauche n'irait même pas au second tour... alors autant franchir le pas tout de suite. Tentez un coming out pour de rire (jaune, certes) et votez aux primaires de la droite !

Car contrairement à celle de la gauche, la primaire de la droite est dans la seringue. On connait déjà le timing (c'est pour le 20 novembre) et on a connait le casting et on a vu les débats. Oui, la droite, son besoin d’autorité et ses tendances bonapartistes, va jouer le jeu de la démocratie ouverte… alors que la gauche va probablement les occulter pour mieux se déchirer. 

Vous êtes de gauche, vous avez adoré voter Montebourg, Valls ou Aubry la dernière fois… mais vous vous sentez déjà orphelin de ce scrutin qui sera rabougri à la primaire de la belle alliance populaire entre Hollande ou Valls et deux ou trois seconds couteaux  ? On vous comprend. Quitte à subir une monarchie républicaine, autant faire durer le plaisir du vote pour le citoyen et les épreuves initiatrices pour le candidat. Une présidentielle sans primaires, c'est comme l'amour sans préliminaires. 

1 La revanche de 2002, ça se mange froid.

Souvenez-vous, si vous avez plus de 32 ans, ce 5 mai 2002. Ce jour-là, femme ou homme de gauche, vous avez dû  glisser dans l’urne un bulletin de Jacques Chirac. Vous avez voté pour le «  bruit et l’odeur  », pour «  Chatbite  » et le ripou de la Mairie de Paris. Chirac n’était pas encore l’icône grabataire de 2016. C’était juste un moindre mal mais ça ne vous a pas fait du bien, hein, de voter UMP. Car vous vous sentiez obligé… manipulé, coincé. 

Mais ça c’était avant. 

Car aujourd’hui, c’est vous qui choisissez. Vous allez voter pour qui vous voudrez. Vous allez foutre le bazar dans le camp d’en face. Une sensation encore plus savoureuse si vous habitez le nord ou le sud. On vous a condamné à voter Xavier Bertrand ou même Estrosi  et ses déclarations consternantes sur les roms, les Algériens et  les Allemands. Vous avez un peu honte  d’avoir voté pour un nostalgique de l’Algérie française qui flatte les plus bas instincts de ses électeurs et menace le monde  entier de poursuites ? Vengez-vous. Jouez au billard à sept bandes. Allez manœuvrer derrière les lignes adverses… mais cette fois-ci pour faire gagner votre camp, ou à défaut ce qui se rapproche le plus de vos idées. Et si vous ne le faites pas, sachez que les électeurs FN eux le feront à votre place…

2 Un grand frisson pour deux balles

Vous refusez de  financer la droite  ? Soyons sérieux, vous ne jouez pas à mamie shampoing, c’est deux euros l’inscription. Vous avez des problèmes de conscience  ? Alors lisez ça  : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France ». Mais les valeurs ne sont pas définies  ! Qu’est que c’est  ? On sait juste qu’elles sont républicaines. Si vous êtes de gauche, vous êtes aussi républicain même si vous n’êtes pas membre du parti homonyme. 

Oui, on peut voter aux primaires de la droite en restant fidèle à ses valeurs de gauche. Avec, en prime, la délicieuse sensation de goûter un fruit défendu. Le jour J, déguisez-vous.  Repassez votre chemise, empruntez un Loden vert chez votre tonton Manif pour tous, mettez des bas bleus, une cravate en tricot, le carré Hermès de maman, des mocassins à pompons. Ou restez comme vous êtes. Cultivez l’ambiguité dont on sait depuis Mitterrand, un splendide spécimen, d’homme de droite travesti en icône de gauche, qu’on en sort qu’à son détriment. Et savourez ce moment…

3 Votez Juppé pour éviter Sarko

Fv6v3dzhrxpr4mbyqiw2

Parce que c'est le meilleur d'entre eux, qu'ils disent !

@alainjuppe sur TWitter

Au secours, il revient et il progresse ! Et on peut déjà craindre le pire du bateleur en chef de la droite. On sait qu’il est un redoutable candidat et on suppute chez les informés qu’il va sortir des dossiers et trouver des arguments imparables contre ses adversaires. Si vous êtes irrémédiablement sarkophobe, Juppé est fait pour vous.  Contrairement à Lemaire ou Fillon, il ne fera qu’un mandat, il est rassurant, il ne fricote pas avec les valeurs du FN. Vous tiquez parce qu’il a tendance à se recentrer vers la droite pendant les primaires  ? C’est le jeu. Rassembler son camp d’abord puis convaincre une partie de celui d’en face. Vous savez qu’avec lui dans le circuit, Marine Le Pen n’a aucune chance au second tour. Tandis qu’avec Hollande

4 Votez Sarko pour faire passer Hollande

Dxq5kisugy1poqgpta05

Parce que c'est un "écrivain" (Carla Bruni). Et un peu une rock star aussi.

@NicolasSarkozy Sur Twitter

Vous trouvez ça cynique  ? C’est pourtant bien ce que risquent de faire certains militants PS. Leur calcul  ? Si Sarko passe les primaires, Bayrou se présente. La droite et le centre se déchirent et Hollande (ou n’importe quel candidat à gauche) finit en deuxième position derrière Marine au premier tour. Autre solution, Sarkozy s’impose à droite et grignote l’électorat FN. On refait le match de 2012 avec un duel Sarko-Hollande…. Et le plus méprisé vainc le plus détesté.

5 Votez Fillon pour faire très peur

Zmhsigvqdyhntgswo94x

Cet homme veut nous faire rouler à 220 km/h (et dans une voiture vintage).

@FrancoisFillon Twitter

C’est la méthode «  Votez Sarko  » en plus sioux. Derrière sa mèche de communiant et ces cernes giscardiennes, l’ex-séguiniste a délaissé le gaullisme social pour une sorte de thatchérisme du bocage. Il ne se contente de supprimer l’ISF comme tout le monde à droite, il veut diminuer les fonctionnaires, augmenter les contractuels, éradiquer les 35 heures... C’est l’épouvantail idéal. Avec son programme de libéral décomplexé, il n’a presque aucune chance d’accéder au deuxième tour. Enfin, en théorie… car maintenant tout le monde le copie

6 Votez Copé pour la beauté du geste

Qhveykihnqeezre0h9be

Soyez décomplexé, faites le avancer !

Blog JFC2016

C’est la méthode «  Votez Fillon  » poussée à son paroxysme. Copé en tête de les Républicains, c’est un boulevard pour la gauche. Il siphonnera des voix au FN et se grillera avec le centre, bref la balkanisation de la droite assurée. Certes il n'a aucune chance de faire un bon score, il mérite pourtant qu’on entretienne sa capacité de nuisance qui pourrait faire des étincelles dans les débats télévisés.  Il a déjà commencé à étriller "la bande des quatre" favoris avec un aplomb remarquable. Oui, soyez Dada et décomplexé, osez Copé car sinon personne n'osera. 

7 Votez NKM pour gauchir les LR

M1wtxqng7f4tykdorolc

NKM et l'un de ses plus fidèles soutiens : Gaby Cohn Bendit. 

Gaby Cohn Bendit

Comme Bruno Le Maire, Dany Cohn Bendit est persuadé que  le vainqueur de la primaire de la droite sera celui de la présidentielle. Et Dany d’en conclure qu’il pourrait succomber à la tentation de Juppé. Son  grand frère Gaby, lui va plus loin, il n’exclut pas de voter Nathalie Koscisco Morizet au premier tour. Oui, NKM, la bourgeoise arrogante mais légèrement négligée en Devernois qui vous hérisse tant et moi de même (l’interviewer est un cauchemar), vaut plus que sa caricature. Elle a sale caractère, mais ça énerve Sarko et donc nous ravit. 

La Taubira des Républicains a eu le cran de sacrifier la vice présidence des LR pour manifester son opposition à la marinisation des idées de la droite. Son allergie au FN est sans ambiguité mais il y a mieux. C’est probablement la plus compétente des écolos de droite et elle a fait au pouvoir des réformes vertes bien plus fondamentales que celles de…  je sais pas moi, Duflot ou Voynet. 

L’interdiction de la fracture hydraulique pour le gaz de schiste, les rares acquis du Grenelle de l’environnement, la dénonciation d’une armée de lâches qui torpillaient le texte sur les OGM, c’est elle. Et NKM n’est pas seulement verte, elle est aussi à la gauche de François Hollande ou de Manuel Valls sur des questions fondamentales et se prononce par exemple, contre la déchéance de nationalités des binationaux. Son seul problème  ? Elle n’a aucune chance chez le peuple de droite de plus en plus réac. Oui, mais si le peuple de gauche…

8 7 + 1 ovni

On a omis  quelques candidats. Mais si vous y tenez... Car, si vous êtes vraiment de gauche, vous éviterez Bruno Le Maire qui ressemble trop à un Wauquiez bien élevé. Et qui est surtout partant pour durer... Vous pouvez bien tenter Jean-Frédéric Poisson et son logo en forme de sardine. Mais ça devient un acte situationniste à ce stade. 

Notez qu'on regrette la disparition prématurée de Frédéric Lefebvre qui était le plus étrange des prétendants. Depuis qu'il porte une barbe, il est pour des majorités thématiques et soutient le revenu universel. Bon, il est aussi pour la fin du monopole de la Sécu, mais ça prouve qu'il sait penser en dehors des clous. On est loin en tout cas du porte flingue sarkozyste d'antan... Il serait d'ailleurs atteint de macronite aux derniers nouvelles. Ah ! Macron, comme il nous manque à ces primaires...

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black

Plus d'articles dans Décoder

Partager 4 Linkedin white 184 Facebook white Twitter white Email white Plus white