7x Anticiper 7x Inspirer 7x Décrypter 7x Savoir 7x Faire 7x Recommander 7x Surprendre
Recevoir la newsletter 7x7

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS

Décrypter Par Philippe Kerforne 19 avril 2020

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay
1 2 3 4 5 6 7

Si vous n’avez jamais entendu parler du coronavirus ou du CoVID-19, vous étiez sans doute au fond d'une grotte depuis le mois de décembre 2019, apparition du virus en Chine ! Dans ce cas, retournez-y car vous y serez à l’abri durant tout le confinement. Mais, avant, il est important de vous débarrasser d’un certain nombre d’idées fausses ou de préjugés régulièrement répandus à propos d’un virus que l’on découvre un peu plus chaque semaine, de l’avis même des spécialistes.

Même si vous étiez de ce monde dès l’apparition de cette pandémie, que vous vivez en société et que vous regardez régulièrement des chaînes d’information ou si vous consultez les médias sociaux, notamment en confinement, vous devez nager dans un bain d’informations dans lequel il n’est pas toujours facile de faire le tri entre le vrai et le faux. Parmi ce flot d'information ininterrompu, voici 7 idées reçues parmi les plus répandues à propos du coronavirus.

1 Coronavirus : C’est un virus fabriqué en laboratoire !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Cette rumeur est sans doute la plus folle circulant actuellement à propos du SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la maladie CoVID-19. En effet, selon de nombreuses sources pas toujours fiables relayées de façon virale par de nombreux internautes, ce coronavirus (il en existe plus de 5000 espèces) aurait été créé par les Chinois dans le laboratoire d’épidémiologie P4 se trouvant justement dans la ville de Wuhan en Chine, l’épicentre de l’épidémie.

Cet institut de virologie est, de plus, le principal laboratoire de recherche chinois sur les virus mortels. La confusion est entretenue par cette coïncidence mais aussi par le fait que, pour l’instant, il n’y a que des suppositions sur l’origine exacte de ce virus. Selon la version officielle des autorités chinoises : ce virus aurait été transmis par une chauve-souris (dont l'anagramme est "souche à virus") achetée sur un marché de Wuhan et mangée par le patient zéro (première personne infectée par un virus et qui devient souvent un transmetteur du virus).

Le fait que l’origine de cette pandémie soit encore inconnue, qu’on ne connaisse pas le patient zéro, que, selon certains scientifiques, l’animal ayant développé et transmis ce virus ne soit pas une chauve-souris mais peut-être un pangolin… ajoutent à la suspicion générale. Ce flou scientifique peut expliquer cette rumeur d’un virus fabriqué en laboratoire et qui vient d’un questionnement bien légitime sur l’origine (encore inexpliquée) de ce virus ! D’autre théories déclarent que Bill Gates aurait déjà parlé de cette épidémie. De même, le fait que des brevets sur ce virus auraient été déposés dès 2003 par des instituts de recherche prouverait qu’il a été inventé en laboratoire. Or breveter un virus ne veut pas dire l’avoir inventé mais l’avoir découvert. Bref, il serait trop long d’exposer toutes les théories à propos de l’origine de ce virus !

2 Coronavirus : C'est juste une grippe ou un rhume !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Cette rumeur est meurtrière car elle a sans doute causé l’infection, voire le décès de nombreuses personnes qui ont confondu le CoVID-19 avec une grippe voire un rhume, et pour certains le considèrent encore. Il est vrai que cette idée fausse a aussi été entretenue dans les premiers temps de l’épidémie par de nombreux médias, des autorités officielles et des experts de santé !

La persistance de cette rumeur peut expliquer l’insouciance dont font preuve beaucoup de personnes durant le confinement. De même, ce flou scientifique est, sans doute, aussi à l’origine d’actes d’incivisme de beaucoup de personnes ne respectant pas les gestes barrières recommandés et notamment la distanciation sociale ! Pour être tout à fait honnête, cette confusion vient aussi des données scientifiques encore parcellaires concernant ce tout nouveau virus.

En effet, cette infection, en fait une pneumonie virale, est déclenchée par un virus de la famille des coronavirus ! La confusion de départ a pu venir aussi du fait que le rhume ou la grippe sont aussi causés par un coronavirus bien que moins contagieux que le SARS-CoV-2, le virus à l’origine du CoVID-19 ! Un autre facteur allant dans ce sens est que le CoVID-19, tout comme la grippe, se transmet par voie aérienne. De même, la grippe saisonnière possède un certain nombre de symptômes communs avec le coronavirus : la fièvre, la toux, les courbatures, la fatigue. La principale différence concerne les complications respiratoires qui peuvent se manifester par un simple essoufflement même pour accomplir un petit effort ou une respiration difficile. En cas de doute, ou dans ce cas, consultez votre médecin ou à appeler le 15 en France, ou le service d’urgence de votre pays.

3 Coronavirus : Les boissons chaudes tuent le coronavirus !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Le SARS-CoV-2 serait sensible à la température  selon un rapport du National Center for Biotechnology Information. En effet, il est, par exemple, conseillé de manger des aliments cuits à plus de 63°C pendant plus de quatre minutes selon de nombreux organismes sanitaires dont l’Anses. Cependant, le fait de boire des boissons chaudes ne peut, en aucun cas, vous débarrasser du coronavirus, ni l’eau chaude ni aucun autre liquide chaud ! De même, la chaleur ne détruit pas forcément le coronavirus.

La preuve en est qu’il est apparu en Chine, dans un pays chaud et humide et s’est répandu dans de nombreux pays asiatiques aux climats chauds et tropicaux comme le Vietnam, la Corée du Sud et du Nord, le Cambodge, le Japon…. De même, inutile de lézarder au soleil, cela ne pourra pas éradiquer le SARS-CoV-2 ! Désolé si vous vouliez mettre cette excuse sur votre autorisation de sortie pour aller bronzer sur la plage ! Il est vrai que cette rumeur a aussi été répandue par des spécialistes de santé qui pensaient que le virus disparaîtrait avec le printemps, les beaux jours et la remontée des températures !

4 Coronavirus : Je peux décontaminer mon animal à l’eau de javel !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Une autre peur est la crainte de contamination de son animal de compagnie (chiens, chats, lapins, oiseaux…). Cette angoisse est entretenue par de nombreuses recommandations sanitaires ambigües publiées pourtant par de hautes autorités de santé. Ainsi, sur le site de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) au paragraphe Les êtres humains peuvent-ils contracter la COVID-19 à partir d’une source animale ? il est écrit : « …lorsque l’on va sur des marchés d’animaux vivants, Il faut éviter le contact direct avec les animaux et les surfaces en contact avec les animaux (…) ! » Ce paragraphe indique que le simple contact avec les animaux pourrait faciliter l’infection, qu’ils soient morts ou… vivants ! 

De plus, d’après les explications officielles des autorités chinoises, le virus aurait été transmis par une chauve-souris ou un pangolin ! L’hypothèse animale est renforcée par des cas de contamination et de transmission à travers le monde, entre l’homme et l’animal. En cas de doute, lavez votre animal de compagnie avec un produit doux adapté à son espèce ou essuyez-lui les pattes quand vous revenez de sa promenade. Evitez aussi de le caresser car les virus raffolent des milieux touffus et chauds comme les poils ou les pelages !

Mais de grâce, ne nettoyez pas votre animal avec des détergents, du gel hydroalcoolique voire de l’eau de javel, certes utile pour nettoyer les surfaces contaminées, mais très toxiques pour vos animaux de compagnie ! Le gel hydroalcoolique est, quant à lui, très toxique de façon transcutanée. De plus, les animaux ayant l’habitude de se lécher, peuvent l’ingérer.  Ce qui peut provoquer des brûlures au niveau des coussinets et de nombreuses intoxications voire des comas éthyliques ! En revanche, vous pouvez les lavez aussi à l’eau et au savon noir de Marseilles.

5 Coronavirus : L’alcool tue le virus !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

C’est une des premières rumeurs qui est apparue à propos du coronavirus. Désolé si vous êtes un adepte des boissons alcoolisées ou si vous cherchez une excuse pour reprendre de l’apéro mais, comme le rappelle d’ailleurs l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : l’alcool ne protège pas contre le CoVID-19 ! Il est, en effet, un fait que la consommation d’un verre de vin est censé aider à la protection contre les maladies cardiovasculaires car il contient du resvératrol, un antioxydant aux propriétés notamment vasodilatatrices.

Cependant, la consommation excessive d’alcool, non seulement n’évite pas d’attraper le virus SARS-CoV-2 mais peut même aggraver la maladie ! Cette rumeur sur le rôle thérapeutique de l’alcool repose sur une théorie déclarant que l’alcool peut s’opposer à la réplication des virus ayant un génome à ARN comme celui du CoVID-19. Cette pneumonie possède une phase virale au stade de l’infection et devient inflammatoire quand elle débouche sur des troubles respiratoires. Or l’abus d’alcool facile les processus inflammatoires et abaisse les défenses immunitaires ! Ainsi, en buvant trop d’alcool, vous vous exposez à une double peine.

A date, il n’existe pas de traitement avéré et encore moins de vaccin contre cette terrible pandémie. Notre principale défense est donc notre système immunitaire. Ce n’est pas le moment de l’affaiblir mais de le renforcer à l’aide ce compléments alimentaires par exemple comme les vitamines notamment C et D3. Vous trouverez, de même, en pharmacie, de nombreux mélanges de substances naturelles vous permettant de soutenir votre immunité.

6 Coronavirus : Le virus a un rayon de propagation inférieur à 1 mètre !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Encore une idée très discutée. Si au début de l’épidémie, on pensait que le SARS-CoV-2 ne pouvait pas se propager très loin, plusieurs études affirment le contraire. La preuve en est que, si la distance à respecter dans le domaine de la distanciation sociale ne fait pas l’unanimité parmi les spécialistes de santé et varie aussi en fonction des pays. Elle est d’un mètre en France, en Italie ; d’un mètre et demi en Belgique ; de deux mètres en Allemagne ! Pour certains, elle est même plus lointaine ! Par exemple, en Corée du Sud, pays qui a remarquablement bien géré la crise du coronavirus, des examens et des entretiens d’embauches se passent non plus dans des salles d’examen mais dans des stades où la distance de sécurité entre les candidats est de cinq mètres.

De plus, ce virus respiratoire est censé se propager sous forme de gouttelettes aériennes, notamment lorsque quelqu’un tousse ou éternue à une distance ne dépassant pas un mètre. Or il se trouve que quand vous éternuez, vous pouvez projeter ces gouttelettes jusqu’à huit mètres de distance ! De nombreuses études montrent aussi que la fameuse distance d’un mètre serait insuffisante pour éviter la contamination. Une simulation numérique faite par la société Ansys, remet en question ce mètre de distanciation sociale.  La modélisation conduite par cette société, a démontré que des gouttelettes pouvaient être projetées jusqu’à 28 m/s lors d’un éternuement ou d’une toux ! La distance entre deux individus devrait donc être, d’au moins deux mètres, suivant les conclusions de cette étude !

7 Coronavirus : Le froid peut annihiler le virus !

7 idées reçues à propos du CORONAVIRUS
pixabay

Tout comme la chaleur, des températures élevées et l’arrivée des beaux jours ne peuvent pas provoquer la disparition du coronavirus, le froid ne vous permettra pas de l’éliminer non plus ! Aussi, inutile de vous retrancher dans une chambre froide ou de partir vous réfugier au sommet d’une haute montagne ou aux pôles (de toute façon ce ne serait pas possible avec le confinement et la fermeture des frontières !). En effet, comme le rappelle en particulier la Croix-Rouge : quelle que soit la température extérieure, votre corps reste à une température variant entre 36,5° C et 37° C.

En conséquence, même si vous vous réfugiez dans une région froide ou dans votre congélateur, si vous souffrez d’une infection par le coronavirus, celui-ci restera bien au chaud à l’intérieur de votre corps. De même, selon certains experts comme le Dr Anthony Fauci, directeur de l’institut national des maladies infectieuses américain, le coronavirus aimerait d’ailleurs plus les températures froides que chaudes bien que ces dernières lui conviennent aussi !

Le SARS-CoV-2 serait donc aussi virulent dans le froid, voire plus contagieux car les gouttelettes aériennes par lesquelles ce virus se transmet ont une durée de vie plus importante dans un air froid que dans un air chaud et parce que notre immunité est plus faible durant les saisons froides. Qui plus est, inutile de mettre vos aliments au frigo pour tuer le virus. Selon les dernières données, il faudrait les laisser environ deux heures à l’extérieur avant de les consommer.

Commentaires

Nous suivre

Facebook black Twitter black Linkedin black
Change Consent